← Revenir aux actualités

Cure de jouvence électrique pour les voitures de collection Rédigé par Sandrine Henry le 11 Fév 2021 à 00:00 0 commentaires

Niché au cœur de la garrigue et surplombant la ville de Cassis (Bouches-du-Rhône, 13), le 2CV Méhari Club Cassis est une entreprise d’origine familiale qui regroupe une soixantaine de collaborateurs dédiés à la passion des 2CV, Méhari et Dyane.

Lorsque l’aventure a commencé

Le 2CV Méhari Club Cassis a débuté son aventure dans les années 1980 lorsque 3 frères ont lancé leur activité à proximité de l’agence Citroën de leur père. Tout d’abord, ils ont rénové et personnalisé des Méhari avant de créer quelques années plus tard leur propre catalogue de pièces de rechange qui compte actuellement 4 000 références, dont 25 % sont produites directement dans les ateliers de ferronnerie ou de sellerie de l’entreprise.

Reconnaissante de leur travail pour faire perdurer la passion des voitures aux chevrons, Citroën leur a confié en 1998 ses outillages d’origine afin de reproduire les pièces de Méhari dont elle arrêtait la production. Le même passage de relais aura lieu au début des années 2000 avec la 2CV.

Chaque année, le 2CV Méhari Club Cassis redonne ainsi vie à des centaines de Citroën anciennes grâce à un savoir-faire unique et bénéficie du label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV).
En parallèle, la société a diversifié ses activités en devenant constructeur de véhicules électriques et spécialiste de la conversion électrique de véhicules de collection.

L’EDEN ou le paradis automobile sans bruit

En 2015, le 2CV Méhari Club Cassis a démarré une réflexion afin d’associer le « vintage » et le monde de l’électrique. En effet, le dirigeant Stéphane Wimez observait des changements de comportement au niveau de la clientèle : « au départ, la clientèle était très axée sur la possession des véhicules mais les enfants et petits-enfants étaient plus axés sur l’usage et très tentés par l’électrique. Ce constat a été une motivation complémentaire pour avancer sur le sujet et essayer d’évoluer avec cet aspect sociétal où l’on veut limiter les pollutions liées aux émissions de gaz mais aussi la pollution sonore. Surtout que les véhicules anciens ont souvent la particularité d’être des véhicules très légers, une caractéristique très intéressante dans l’optique d’un véhicule électrique. »

Et ainsi, depuis 2017, la société conçoit et assemble une réinterprétation de la Méhari en une version 100% électrique qu’elle commercialise sous le nom d’EDEN (www.eden-cassis.com). La société bénéficie du label Origine France Garantie.

Après une première homologation officielle en 2016, EDEN a rempli avec succès tous les tests complémentaires imposés par les évolutions réglementaires de 2017.
EDEN est homologuée dans la catégorie des quadricycles lourds à moteur électrique L7e, ce qui lui permet de circuler librement sur les routes françaises et européennes à l’exception des autoroutes et voies rapides. Elle a été homologuée (directive 168/2013) comme Véhicule Particulier (VP) mais aussi en tant que Véhicule Utilitaire (VU 2 places).
L’autonomie d’EDEN a été fixée à 131 km par les tests officiels (test UNECE R40) et elle peut rouler à une vitesse maximale de 80 km / h.
Equipé d’un moteur électrique proche des performances du fameux 602 cm3 qui équipait la Méhari, l’EDEN intègre de très nombreuses pièces de la Méhari d’origine au niveau du châssis, du freinage, de la suspension, de la carrosserie et de l’aménagement intérieur.
EDEN intègre des batteries Lithium Fer Phosphate (LiFePo PO4) optimisant le ratio vitesse de charge / rendement / fiabilité. D’après le Mehari Club Cassis, grâce à cette technologie, les batteries d’EDEN pourront conserver 80% de leur capacité après 2 500 cycles de charge/décharge (soit plus de 300 000 km).
Elle est proposée à partir de 24 000 EUR TTC (bonus déduit).

Le rétrofit ou la conversion d’un moteur thermique à l’électrique

Le 2CV Méhari Club Cassis a capitalisé sur l’expérience acquise avec la création de l’EDEN pour concevoir un kit de conversion électrique ou rétrofit, baptisé R-FIT à destination des 2CV (https://rfitvintage.com/).

Lancée en 1948 par Citroën, la 2CV ou deudeuche pour les intimes fait partie du patrimoine français. L’idée était donc d’être le moins intrusif possible pour préserver cet élément de patrimoine et de permettre au conducteur de retrouver les sensations qu’il aurait eues en conduisant une 2CV classique, le bruit du moteur bicylindre en moins sauf lorsque le véhicule roulera à moins de 30 km/h puisque dans le cadre de la réglementation européenne Avas (Acoustic Vehicle Alert Systems), la société a prévu de synthétiser le bruit de la 2CV initiale.

Dans son projet de conversion, la société a également introduit une dimension d’économie circulaire assez forte notamment en rénovant les moteurs retirés dans les ateliers de la société afin qu’ils puissent être remis en circulation, l’objectif étant de jeter le moins possible et de valoriser au maximum cette activité de rétrofit.

Pour rappel, en France, il est possible de rétrofiter des véhicules depuis le 4 avril 2020 suite à la publication au journal officiel de l’arrêté du 13 mars 2020 relatif aux conditions de transformation des véhicules à motorisation thermique en motorisation électrique à batterie ou à pile à combustible. Le rétrofit électrique est également éligible à la prime à la conversion et au bonus véhicule d’occasion véhicule électrique.

Le 2CV Méhari Club Cassis travaille avec l’UTAC afin d’obtenir l’homologation de son kit et plus spécifiquement celui destiné à la 2CV car c’est une homologation par type de véhicule. Pour Stéphane Wimez, « le texte est très protecteur du client et nécessite de nombreux tests sur le pack batterie, les perturbations électromagnétiques mais cela va permettre au client d’avoir un véhicule qui va répondre à des normes très actuelles. Certes la base mécanique est une base ancienne mais toutes les modifications apportées vont répondre aux normes notamment en termes de sécurité électrique. »

La deudeuche à l’ère électrique

R-FIT s’adressant à des véhicules anciens, un contrôle systématique des éléments vitaux du véhicule (état de conservation du châssis et de la caisse notamment) est effectué avant toute conversion électrique.

Le moteur est entièrement remplacé par un nouveau bloc électrique. La boîte de vitesses et toute la transmission sont conservées. Le réservoir de carburant, le pot d’échappement sont, quant à eux, retirés. La batterie est installée dans le coffre.

Il faut compter environ 15 heures pour réaliser ces différentes étapes. L’installation du kit pourra être réalisée au sein du 2CV Méhari Club Cassis mais également auprès d’installateurs agréés, professionnels du monde de l’automobile.

Une 2CV équipée d’un kit R-Fit aura une autonomie d’environ 100 kilomètres.
Pour bénéficier de cette conversion, il faudra débourser un peu moins de 10 000 euros (prime à la conversion déduite). Ce tarif comprend les pièces dont la batterie et le chargeur, la main d’œuvre ainsi qu’une garantie de 2 ans

Destiné aux 2CV, le kit R-FIT devrait également être prochainement disponible pour d’autres véhicules anciens. Grâce aux démarches réalisées par des entreprises telles que le 2 CV Méhari Club Cassis, les voitures de collection pourront toujours attiser les curiosités et parcourir les villes de France et de Navarre et ce même dans des Zones à Faibles Emissions Mobilité (ZFEm).

partager cette actualité sur :

INFOS


Mehari Club Cassis

ZA du Bregadan

13260 CASSIS


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Olivier ingénieur informatique chez SAP Labs France Mougins
LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Christophe PDG d’Eccity Motocycles, écologiste affirmé & expert en VE et 2 roues
Toutes les vidéos