← Revenir aux actualités

L’autonomie des véhicules électriques franchit 2 caps aux Etats-Unis Rédigé par Philippe Schwoerer le 05 Jan 2021 à 00:00 0 commentaires

Le département américain de l’énergie a identifié deux paliers qui ont été dépassés outre-Atlantique concernant les véhicules électriques à batterie : autonomie moyenne, et rayon d’action maximal.

Plus de 400 km d’autonomie moyenne

D’après l’organisme, qui observe des améliorations progressives et significatives en matière de technologies de batterie et d’efficience des groupes motopropulseurs depuis 2011, l’autonomie moyenne des véhicules électriques proposés sur le marché américain en 2020 a dépassé les 250 miles, soit plus de 400 kilomètres, selon le standard EPA en vigueur. Autre record, celui du rayon d’action maximal pour un modèle branché commercialisé : plus de 400 miles, soit environ 645 km. Les chiffres ont, à la louche, été multipliés par 4 en 10 ans.

Qu’est-ce que ça donne en valeurs WLTP ?

Nous aimerions bien pouvoir convertir au standard WLTP en vigueur en Europe les données EPA exploitées aux Etats-Unis. Ce n’est tout simplement pas possible, comme l’a montré en avril dernier InsideEVs ! Le média s’est amusé à comparer les autonomies des voitures électriques selon les 2 règles de calcul. Il n’existe pas de multiplicateur fixe pour effectuer une conversion de l’une à l’autre. Les autonomies WLTP sont certaines fois supérieures aux rayons d’action EPA (Ainsi pour la Porsche Taycan : 288 km WLTP mais 203 km EPA), et c’est l’inverse le reste du temps (Exemple Tesla Model X Long Range Plus : 315 km WLTP mais 351 km EPA).

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos