← Revenir aux actualités

Airtrek, un nouveau SUV électrique Mitsubishi pour l’Asie Rédigé par Philippe Schwoerer le 24 Nov 2021 à 06:00 0 commentaires

C’est dans le cadre de la dix-neuvième édition du salon de l’automobile de Guangzhou, en Chine, que Mitsubishi Motors Corporation a présenté cette nouvelle voiture électrique produite par sa coentreprise avec GAC Motor : GAC Mitsubishi Motors Co., Ltd., aussi désigné GMMC.

 

Airtrek

Dénommé Airtrek afin que ses utilisateurs puissent se sentir baroudeurs ou en tout cas un minimum dynamiques, cette nouvelle voiture électrique proposée par Mitsubishi devrait être dotée d’une autonomie de l’ordre de 400-420 kilomètres si les calculs de cette valeur avait été effectués selon le cycle mixte du standard WLTP en vigueur en Europe.

Même si, pour la Chine, le rayon d’action est annoncé à 520 km du fait d’une norme différente plus proche de notre ancien NEDC, il semble difficile d’obtenir mieux que notre estimation avec un pack lithium-ion d’une capacité énergétique de 70 kWh. Ce qui donne une consommation moyenne de 17,3 kWh/100 km pour un usage combiné.

 

135 ou de 165 kW de puissance ?

L’appellation de ce nouveau SUV électrique n’est pas une nouveauté. Ce nom a été employé par Mitsubishi déjà en 2001 pour désigner dans la plupart des territoires la première génération d’Outlander produite entre 2001 et 2008. Commercialisé au printemps de l’année prochaine, l’engin repose sur une empreinte au sol de 4,630 x 1,920 mètres, pour une hauteur de 1,728 m.

Bien que plus court de 6,5 cm par rapport au Mitsubishi Outlander hybride rechargeable diffusé en Europe, l’Airtrek bénéficie d’un empattement plus étendu de 16 cm (2,830 m contre 2,670 m) trahissant la générosité de l’espace à bord.

L’engin ne livre pas tout de suite ses caractéristiques techniques complètes. Mais diverses sources ont annoncé une puissance pour le groupe motopropulseur de 135 ou de 165 kW, pour un couple maximal de 350 Nm. Pour comparaison, le Kia e-Niro, plus court d’environ 25 cm et moins large de 12 cm, embarque une batterie un peu moins capacitaire pour alimenter une motorisation de 150 kW pour 395 Nm de couple.

 

L’Eclipse Cross en plus gros

Extérieurement, le Mitsubishi Airtrek ne peut renier une ligne proche de l’hybride rechargeable Eclipse Cross moins volumineux. Notamment au niveau des feux arrière en patte d’oie, des blocs optiques de l’avant, des protections noires qui soulignent un peu curieusement les passages de roue, etc.

L’intérieur reprend l’audace du mariage entre des matériaux clairs et foncés, jusqu’au niveau de la sellerie. Il est d’autant plus lumineux qu’un toit ouvrant panoramique coiffe l’habitacle.

Le tableau de bord se veut plus moderne et plus en adéquation avec les standards qui se généralisent sur les modèles électriques. Ainsi un écran numérique de 12,3 pouces très réactif. Il supporte également des boutons tout aussi tactiles permettant d’accéder plus rapidement aux panneaux de réglages et de configuration. Le volant multifonction présente un cache-moyeu rond, que l’on retrouve plus ou moins sur d’autres voitures branchées japonaises. Ainsi les Honda e et Mazda MX-30.

 

Tableau de bord

Derrière le cerceau, l’affichage est également devenu numérique. Dans sa présentation par défaut, les informations gravitent dans et autour de 3 cercles. Au milieu, le plus grand renseigne très clairement de la vitesse instantanée et du mode de marche sélectionné. La consommation et la régénération sont schématisées en temps réel.

Le niveau de charge disponible s’affiche en une barre horizontale avec le pourcentage tout à gauche de l’afficheur. Immédiatement à droite de cet indicateur, le conducteur peut lire l’autonomie estimée. Complètement à droite, le mode de conduite (Eco, Eco+, Normal, Sport) est repris. Mais à la place, vous pouvez aussi disposer du système de navigation avec réalité augmentée.

Globalement, la planche de bord dispose d’un rendu soigné avec le matériau souple qui le recouvre souligné de surpiqûres. Même avec la clé mains libres, il reste nécessaire d’appuyer sur un bouton Power pour démarrer le véhicule.

 

Console centrale flottante

Sur la console centrale flottante, le sélecteur de marche est devenu une molette : à gauche pour reculer, à droite pour avancer, et le neutre au milieu. Le bouton P est en dessous d’elle. A droite, un petit espace de rangement avec 2 porte-gobelets. L’abri pour recharger par induction un smartphone est juste au-dessus de ces 2 zones.

Le conducteur et son passager disposent d’autres petits espaces pour dissimuler tout ce qui pourrait traîner dans l’habitacle. Notamment sous l’accoudoir central. C’est quasiment devenu une norme, tout comme le double-fond dans le coffre, également bien présent sur le Mitsubishi Airtrek. Pas très haut mais assez développé, il permet par exemple de ranger le triangle de signalisation et le câble pour la recharge domestique.

A l’avant, en revanche, le constructeur n’a pas exploité le peu de place disponible sous le capot.

 

3 adultes à l’arrière

Du fait de l’absence d’un tunnel de service à l’arrière, 3 adultes peuvent prendre place sur la banquette dont le dossier peut se replier en 2 parties pour augmenter le volume du coffre. Cet espace profite d’une belle largeur sur l’arrière du fait des dégagements à l’arrière des passages de roue.

C’est en particulier pratique pour loger une poussette repliée ou un sac de golf, par exemple. Son accès est facilité par une pédale virtuelle qui déclenche l’ouverture électrique du hayon en passant un pied sous le pare-choc arrière.

Lorsque le véhicule est déverrouillé, les poignées ressortent des portes où elles se cacheront à nouveau ensuite, par exemple en roulant. A noter l’ambiance lumineuse et colorée à bord, obtenue d’un ensemble de leds réparties dans l’habitacle. Vous en réviez ? Le Mitsubishi Airtrek ne sera cependant pas vendu en France.

 

partager cette actualité sur :

INFOS


M Motors Automobiles France

Parc d'Activités des Béthunes

95067 CERGY PONTOISE CEDEX


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter