← Revenir aux actualités

Notre visite chez Easy-Watts, spécialiste en scooters et vélos électriques Rédigé par Philippe Schwoerer le 27 Juil 2021 à 06:00 0 commentaires

Aujourd’hui installée dans la zone d’activité Convenant Vraz, à Minihy-Tréguier, la société Easy-Watts s’impose en moteur pour le développement de la petite mobilité électrique. Comme nous avons pu le constater sur place, son catalogue est riche d’une gamme très diversifiée en vélos et scooters électriques.

 

Préambule

 

En arrivant jeudi dernier, 22 juillet 2021, chez Easy-Watts, je ne m’attendais pas à en repartir avec autant d’idées de futurs articles, ni à découvrir une entreprise animée par un personnel aussi rayonnant.

Le présent article ne pourra rendre compte de toute cette richesse. C’est pourquoi cette présentation générale se prolongera dans la durée par des sujets complémentaires.

Notamment avec le prochain essai du scooter électrique e-Jet qui, avec ses 9 900 W de puissance nominale, pour 17 000 W maximum, s’impose en concurrent du BMW C Evolution. Je sais déjà que Pascal se fera un véritable plaisir de prendre place au guidon de cet engin, sorti il y a déjà 7 ans, et qui équipe sous une présentation banalisée la police de Strasbourg.

 

Une belle rangée de prototypes

 

C’est Arthur Billaud, graphiste et en charge en binôme avec Camille Grand du service de communication, qui m’accompagnera pendant toute la durée de la visite. Pour me présenter les vélos et scooters électriques : François Salpin, responsable commercial.

A l’entrée du showroom, une belle collection de prototypes présente immédiatement les pistes poursuivies par Easy-Watts en matière de scooters électriques. On y trouve des lignes furieusement jeunes qui jouxtent des modèles au look rétro. Et puis il y a ces engins à grosses roues capables d’emporter confortablement 2 personnes sur des chemins sablonneux ou caillouteux.

La plupart de ces concepts ont trouvé leur prolongement dans des versions commercialisées. A l’exception de cette improbable machine munies de haut-parleurs pour reproduire le bruit du démarrage et les accélérations d’un deux-roues thermique. Et je me souviens qu’étant gamin, notre génération fixait avec une pince à linge un bout de carton qui venait frotter contre les rayons pour simuler la présence d’un moteur.

 

Les équivalents 50 cm3

 

Les deux-roues aujourd’hui commercialisés par Easy-Watts sont regroupés dans le showroom en 3 espaces principaux. Face à l’entrée : 6 modèles en équivalent 50 cm3. Parmi eux, « le e-Opai qui équipe à environ 80% les livreurs Uber Eats de la région nantaise », assure François Salpin. Grâce à un bonus gouvernemental de 360 euros, ce scooter électrique s’affiche à 1 339 euros TTC.

Mieux doté avec une autonomie d’une centaine de kilomètres contre 35-65 km et un moteur de 3 000 W (contre 2 400 W), le e-Stock a d’abord été conçu pour les livreurs de pizzas. Mais l’intérêt des particuliers a poussé Easy-Watts à le décliner en une version non professionnelle. « Il est parfait pour les zones montagneuses. Avec lui, j’ai pu accéder au col de l’Iseran sans problème », confie le responsable commercial.

A noter que des scooters e-Opai et e-Stock sont exploités à Paimpol et Lannion par les missions locales pour aider des personnes à retrouver un emploi.

Et puis il y a le petit nouveau, sorti il y a à peine 3 semaines, et mis en avant au centre de la pièce. Sous un look de Yamaha Chappy, le e-Bonsaï a été conçu pour être embarqué dans la soute d’un camping-car. Il mesure 1 mètre de hauteur une fois le guidon replié.

 

Les équivalents 125 cm3

 

Sous un barnum aux couleurs d’Easy-Watts, 5 scooters électriques en équivalent 125 cm3 attendent l’amateur. Le modèle phare, l’e-Jet, nous en avons déjà parlé. Celui en exposition est un modèle conçu pour la police, avec des poignées chauffantes et des avertisseurs spécifiques sonores et lumineux.

Le petit dernier de la catégorie est exhibé à côté de lui. C’est le e-Trax commercialisé depuis 2 mois. « Il devait sortir pour le Mondial de l’Automobile. Mais avec la pandémie, nous avons pris le temps de le peaufiner. Lui aussi intéresse les polices municipales. Les versions civiles sont disponibles en noir, gris, et bordeaux métallisé », révèle François Salpin.

On pourrait encore parler du e-Presto, élu en 2018 et 2019 scooter électrique de l’année, et qui bénéficie actuellement d’une remise de 20 %, soit 2 820 euros TTC, bonus déduit.

 

Les VAE

 

L’espace dédié aux vélos à assistance électrique met en avant le superbe Fat Bike e-California. Avec des pneus prêts à affronter le sable et la neige, l’engin se veut avant tout statutaire.

Mais le plus vendu des VAE de la gamme Easy-Watts, ce n’est pas lui. Le modèle qui plaît aussi bien aux hommes qu’aux femmes et aux enfants, c’est le e-Nomad S. Pliant, il peut se ranger dans le coffre d’une voiture.

« En quelques secondes il reprend sa forme. Ses réglages permettent de le piloter avec le dos bien droit. Après une année de location à Belle-Ile-en-Mer et de traitement sans concession, nous l’avons amélioré, sans augmenter son prix », s’enthousiasme François Salpin.

 

Un atelier et un magasin de pièces détachés et accessoires

 

Easy-Watts à Minihy-Tréguier, ce n’est pas seulement un showroom et des bureaux administratifs. C’est aussi un atelier pour l’entretien et les réparations, mais également un vaste rayonnage de pièces détachées et d’accessoires. « Les pièces de tous nos deux-roues électriques sont disponibles ici, en Bretagne et peuvent être expédiées dans les 24 heures. C’est ce qui fait notre force. Nous mettons également à disposition des tutos », détaille François Salpin.

Dans notre parcours à travers l’entreprise, nous avons été rejoints par 2 des 3 fondateurs : le président Laurent Ropars et le directeur général Yvonig le Guilcher (merci à lui pour le prêt de la Volkswagen ID.3).

« Nous sommes une équipe soudée avec une trentaine de personnes qui viennent de divers horizons. Nous travaillons avec un esprit startup. Nous faisons autant de chiffres que tous nos concurrents français réunis qui passent par les mêmes canaux. Easy-Watts est le 3e constructeur de scooters électriques en France, derrière Niu et Super Soco », présente Laurent Ropars.

 

Contact permanent avec l’équipe chinoise

 

Depuis Minihy-Tréguier, les équipes de développement passent parfois plus de 5 heures à communiquer avec leurs homologues en Chine. Ce qui assure une très grande réactivité. Sur place, le pilote-essayeur boucle les essais pour un nouveau modèle ou une version supérieure après plus de 1 000 km.

Sont testés l’autonomie, le freinage, le couple, le comportement de la batterie, etc. Et ce avec un rapport précis transmis à chaque fois. L’entreprise a développé son propre logiciel de contrôle de qualité.

Joint spécialement en Chine pendant ma visite, Frédéric, installé dans ce pays depuis 20 ans, gère sur place une équipe de 6 personnes. Chacun des véhicules est contrôlé avant le départ. « Nous avons une fiche avec 200 points de contrôle concernant la sécurité, la finition, l’autonomie, le marquage du cadre et la fiche VIN. Nous avons mis au point une nouvelle batterie communicante », rapporte-t-il.

 

Actif sur toute la chaîne de valeur

 

Dans l’entrepôt en face, Laurent Ropars me fait remarquer les découpes basses dans les cartons qui abritent les scooters électriques : « Nous avons imaginé tout un système avec une armature métallique afin de pouvoir déplacer les scooters emballés avec des transpalettes. Certains de nos concurrents bénéficient d’ailleurs de cette amélioration ». A noter que 48 scooters et vélos électriques peuvent prendre place dans un conteneur.

Easy-Watts s’intéresse bien entendu aussi au recyclage des batteries de ses engins, via le réseau Corepile et la Snam.

L’entreprise, qui a d’abord privilégié la qualité de ses produits, se lance désormais sereinement de façon plus intensive dans la commercialisation. Easy-Watts formera les futurs vendeurs. Avec 150 stations Feu Vert, l’entreprise dispose désormais de 210 points de livraison en France.

L’Avem et moi-même remercions beaucoup tout le personnel d’Easy-Watts pour son accueil.

partager cette actualité sur :

INFOS


Easy-Watts

1 rue Antoine Lavoisier, Zone Convenant Vraz

22220 MINIHY-TRÉGUIER


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter