Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 20/01/2016 à 14:00 par Emmanuel Maumon - Lu 273 fois - Poster un commentaire


Detroit 2016 : Audi met de l’hydrogène dans son moteur


Après avoir, en septembre dernier, présenté au salon de Francfort l’Audi e-tron Quattro, un concept car qui préfigure la voiture 100% électrique qu’elle compte commercialiser à l’horizon 2018, la marque aux quatre anneaux a profité du North American International Auto Show qui se déroule actuellement à Detroit pour présenter un nouveau concept-car d’une voiture, toujours écologique, dont les moteurs ne sont plus alimentés par des batteries, mais par une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène. Après l’Audi e-tron Quattro, voici donc l’Audi h-tron Quattro qui lui ressemble vu de l’extérieur, mais dont les véritables nouveautés se cachent sous le capot.

Deux moteurs alimentés à l’hydrogène

La motorisation est toujours électrique avec deux moteurs, l’un agissant sur le train avant avec une puissance de 90 kW et de 122 chevaux, l’autre sur le train arrière avec une puissance de 140 kW (190 ch), ce qui fait de l’Audi h-tron un SUV quatre roues motrices. Un SUV qui peut même disposer lors d’une accélération d’un surcroit temporaire de puissance de 100 kW (136 ch) grâce à une petite batterie lithium-ion située sous l’habitacle passager. De quoi, avec un couple de 550 Nm, passer de 0 à 100 km/h en 7 secondes et atteindre une vitesse de pointe de 200 km/h. Des performances qui restent, sur ce plan, inférieures à celles de l’Audi e-tron. Mais la principale différence de l’h-tron réside bien sûr dans son alimentation par une pile à combustible utilisant l’hydrogène pour produire de l’électricité.




600 km d’autonomie



L’Audi h-tron embarque trois réservoirs avec une pression de 700 bars, situés sous la console centrale pour l’un, sous les sièges arrière et sous le plancher du coffre pour les deux autres. Des réservoirs dont la rigidité a été extrêmement soignée avec des cuves composées de trois couches distinctes : la partie intérieure en polyamide étanche au gaz est recouverte d’une seconde couche en fibre de carbone, elle-même recouverte d’une couche de fibre de verre renforcée de polymère pour la partie extérieure. Un réservoir permettant à l’Audi h-tron de disposer théoriquement d’une autonomie de 600 km, avec un plein effectué en 4 minutes. A noter que ce véhicule peut aussi stocker l’énergie issue du freinage et de la décélération, tout en bénéficiant également d’un toit recouvert de cellules photovoltaïques pouvant fournir jusqu’à 320 watts, de quoi alimenter la climatisation intérieure en été.




Un laboratoire pour l’aide à la conduite


Dans l’air du temps même si elle n’est pas encore autorisée sur les routes, Audi a intégré dans son h-tron de nombreuses fonctionnalités relatives à la conduite autonome qu’elle a présentées en détail au CES de Las Vegas, avec cette fois l’e-tron en première ligne. L’Audi h-tron est ainsi un laboratoire pour l’aide à la conduite avec notamment l’utilisation de capteurs radars et à ultrasons, d’un nouveau type de caméra vidéo ainsi que d’un scanner laser. Les informations disponibles transmises par ces capteurs sont traitées par un système central d’assistance au conducteur qui analyse en temps réel l’environnement dans sa globalité. De quoi, jusqu’à une vitesse de 60 km/h, prendre totalement le relais du conducteur, en particulier dans les embouteillages ou pour se garer. Des fonctions qui offrent sécurité, gain de temps, efficacité et confort dans des situations de conduite ennuyeuse.




Diversifier les solutions d’avenir


Même si, dans sa volonté d’aller vers des véhicules plus écologiques, Audi semble encore privilégier les modèles purement électriques qui seront les premiers à être commercialisés, le constructeur allemand montre en présentant l’Audi h-tron à Detroit son intention d’explorer toutes les voies possibles dans ce domaine. A l’instar de Toyota avec la Mirai et de Honda avec la Clarity, Audi estime que le véhicule à hydrogène peut constituer une solution d’avenir même si les infrastructures de recharge, par ailleurs très coûteuses, pour les voitures à hydrogène sont aujourd’hui quasi inexistantes en Europe. Contrairement à l’e-tron, l’on ne sait pas encore si le concept Audi h-tron donnera naissance un jour à une voiture de série, mais Audi pense que l’hydrogène constitue malgré ses handicaps, une piste intéressante qu’il convient de ne pas négliger.





Mots clés : Véhicules électriques | Mobilité électriques | Audi | Audi h-tron | Detroit 2016
Catégories : Voiture électrique |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Mobilité électrique : la stratégie de Ford se précise
Si la mobilité électrique n’occupe encore, en termes de production, qu’une place marginale chez les grands constructeurs automobiles, ces derniers s’y intéressent de...
Tesla : une actualité estivale très chargée
L’actualité a été particulièrement riche cet été pour Tesla. Le constructeur californien de véhicules électriques a tout d’abord dévoilé sa nouvelle feuille de route...
Nissan aux JO de Rio avec son nouveau BladeGlider
Nissan a profité des Jeux Olympiques de Rio qui se sont achevés hier pour présenter une nouvelle version de son BladeGlider. Un premier modèle a été exposé tout au long...
Le Racinger City Tour se dévoile au salon du véhicule électrique de Val d’Isère
Symbole de la montée en puissance de la moto électrique qui fait de plus en plus d’adeptes au fur et à mesure que les constructeurs sortent de nouveaux modèles, le salon...
Renault se prépare à lancer son service d’autopartage
Le Groupe Renault vient d’annoncer sa volonté de se lancer dans l’autopartage avec Renault Mobility, un service de location en libre-service 24 heures sur 24, 7 jours...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact