Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 25/02/2019 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2686 fois - 6 commentaires


BMW et Daimler s’associent pour lancer des services de mobilité urbaine


En mars dernier BMW et Daimler avaient annoncé leur intention de fusionner leurs services d’autopartage : DriveNow et Car2Go. Les autorités de la concurrence ayant donné leur accord à ce regroupement, les deux groupes se sont retrouvés vendredi 22 février à Berlin pour sceller leur alliance et donner naissance à Share Now qui se positionne d’emblée en leader mondial de cette activité. Mais le rapprochement entre les deux constructeurs automobiles va plus loin puisqu’il concerne également bon nombre de services qui caractériseront la mobilité urbaine de demain.
Des services sur lesquels BMW Group et Daimler AG misent pour assurer leur développement. Pour maximiser leur chance de réussite et affronter la concurrence des géants américains et chinois comme Uber, Lyft ou Didi, les deux partenaires sont prêts à investir un milliard de dollars dans ces services en plein essor qui répondent à leur vision commune de la mobilité du futur : une mobilité tout électrique, autonome et à la demande.

Share Now, le numéro un mondial de l’autopartage

En fusionnant DriveNow et Car2Go, BMW Group et Daimler AG positionnent leur filiale commune comme le numéro un mondial de l’autopartage. Share Now comptera en effet 20 000 véhicules à sa création, ainsi que 21 millions de clients répartis dans 31 métropoles. Aujourd’hui, les services d’autopartage en free-floating se développent fortement dans les grandes villes. Les usagers sont attirés par la simplicité du système qui leur permet de localiser un véhicule, de le réserver et de le louer pour un court laps de temps avec leur smartphone.
Share Now devra tout de même faire face à une rude concurrence car beaucoup de constructeurs développent actuellement des services d’autopartage en free-floating. Ces derniers constituent pour eux un bon moyen d’écouler un grand nombre de véhicules électriques qu’ils se mettent à produire. Une manière d’éviter de lourdes pénalités lorsque la nouvelle réglementation européenne les obligeant à « verdir » leurs flottes de véhicules entrera en vigueur.



Création de 5 joint-ventures

Outre Share Now, BMW et Daimler vont créer 4 autres joint-ventures qui intègrent, chacun dans leur domaine, les différents services déjà offerts par les deux partenaires. Free Now proposera des applications de réservation de taxis ou de VTC, ainsi que des services de location de voitures ou de scooters et même de trottinettes électriques. A son lancement Free Now disposera déjà de 21 millions de clients en portefeuille et pourra compter sur 250 000 chauffeurs. Reach Now regroupera des plateformes multimodales permettant de bien planifier ses déplacements en visualisant les différents modes de transports susceptibles d’emmener l’usager d’un point A à un point B.
Charge Now proposera des solutions pour la recharge des véhicules électriques avec notamment une application facilitant l’accès à l’un des réseaux les plus importants au monde avec plus de 110 000 bornes de recharge. Enfin, Park Now regroupera les services des deux constructeurs permettant de chercher, réserver et de payer une place de parking. Des services déjà présents dans près de 1 100 villes en Europe et en Amérique du Nord.



Un milliard de dollars d’investissement

Ces cinq entreprises réunissent au total 14 marques des deux groupes et revendiquent près de 60 millions d’utilisateurs de par le monde. Les nouvelles entités seront autonomes avec chacune sa spécialité. Elles bénéficieront d’une grande liberté pour se développer tout en ayant le soutien des deux constructeurs. BMW et Daimler vont ainsi investir un million de dollars dans ces services de mobilité urbaine. Un investissement nécessaire selon le patron de Daimler, Dieter Zetsche, pour qui : « Il faut aller vite et grossir pour survivre dans le secteur de la mobilité ».
L’ambition des deux groupes allemands est clairement de devenir leaders dans ces nouveaux services et ils veulent se donner les moyens d’affronter une concurrence assez rude sur certains secteurs. Ils n’excluent d’ailleurs pas un nouvel apport en capital si cela s’avère nécessaire. En attendant, la création de ces 5 joint-ventures les place en bonne position pour profiter de la forte croissance de ces services de mobilité qui répondent à la volonté des villes de privilégier désormais une mobilité durable.



De nouveaux services pour la mobilité urbaine du futur

Une fois les 5 nouvelles sociétés bien en place, BMW et Daimler seront en mesure de proposer aux villes dans lesquelles ils souhaitent s’implanter, un service complet de mobilité allant du parking aux bornes de recharge en passant par des services de VTC, d’autopartage et de micro-mobilité. De par leur simplicité d’accès et leur utilisation intuitive, ces services qui tirent le meilleur parti de la digitalisation répondent parfaitement aux attentes de la clientèle urbaine.
Les deux groupes allemands l’ont bien compris et ils envisagent de multiplier leur présence dans de nombreuses villes du monde entier au sein desquelles 1 000 nouveaux emplois seront créés dans les prochaines années. Une stratégie qui confirme la tendance actuelle de nombreux constructeurs à s’orienter vers la fourniture de services en complément de leur activité traditionnelle de fabrication de véhicules.






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | BMW | Daimler | Autopartage | Share Now
Catégories : Voiture électrique en libre-service et auto-partage |

Commentaires

Posté le 25-02-2019 à 08:06:37 par Christophe

Le futur c’est la Mobilité as a Service (MaaS), ce n’est pas la voiture électrique utilisée pour tous ses déplacements.
Les constructeurs les plus en avance pour la révolution à venir ne sont pas forcément ceux que l’on croit et surtout ils ne sont pas dans le buzz permanent.
Sachant que si les constructeurs veulent tirer leur épingle il ne faut pas qu’ils restent trop centrés sur des solutions de transport individuel.
A ce titre les solutions en train d’émerger en provenance des opérateurs de mobilité historiques sont aussi intéressantes et intègrent des solutions de mobilité individuelle.
Pour moi, le grand vainqueur sera celui qui aura réussi à agréger toutes les solutions de mobilité en un endroit (y compris la marche à pied qui dans un parcours multimodal a sa place).
Malheureusement j’ai l’impression que les politiques ne sont pas très présents dans ce jeu pour l’orienter et obliger les différents opérateurs à coopérer et à échanger, pour le bien de la communauté.

Posté le 25-02-2019 à 09:39:20 par @ Christophe

200 % en phase :)

Posté le 25-02-2019 à 10:11:20 par Par contre, Renault doit accélérer...

Pour Peugeot, c’est vraisemblablement trop tard, le pavillon chinois se profile...

Posté le 25-02-2019 à 13:07:40 par DTOS

Mercedes ne croit pas aux voitures électriques. Son programme est totalement mal ficelé. A côté BMW est très convaincant.

Posté le 25-02-2019 à 13:28:40 par @ DTOS

Grave cécité du groupe, effectivement.
Suite à l’impulsion de Nicolas Hayek, le génial concepteur de la Swatch puis de la Smart, Mercedes avait développé le premier proto hybride compact, avec la Série A. Au dernier moment, probablement sous la pression du gouvernement et des énergéticiens, elle y avait renoncé et remis un 100% thermique. Hors batterie, le centre de gravité a légèrement remonté, ce qui a suffi a mettre la voiture sur le toit au cours d’essais devenus célèbres.
Furax, Nicolas est parti à Toyoda City, et a cédé tous ses brevets à Toyota. On connaît la suite...
On a vraiment des champions en Europe... Quand on vous dit que le diesel grille les neurones...

Posté le 25-02-2019 à 14:19:02 par Christophe

@anonyme Posté le 25-02-2019 à 10:11:20
Pourtant PSA est bien en avance dans la MaaS
https://www.usine-digitale.fr/article/psa-rachete-la-start-up-d-auto-partage-travelcar.N803910
"Elle souligne "l’engagement" de PSA "à développer un écosystème efficace et durable de services de nouvelles mobilités"
https://www.usine-digitale.fr/article/l-appli-free2move-de-psa-inclut-les-services-d-autopartage-de-ses-marques-et-de-ses-concurrents.N496224
"La nouvelle filiale Mobilité de PSA Free2Move lance une application éponyme : un agrégateur de services d’autopartage, disponible dans cinq pays pour le démarrage. Elle inclut les services développés par ses concurrents Mercedes et BMW. Ce lancement est le fruit du rachat de la start-up allemande Carjump."

On a aussi déjà vu que pour réduire la pollution il fallait réduire la masse des véhicules : http://avem.fr/actualite-innovation-day-le-groupe-psa-precise-sa-strategie-dans-l-electrique-6062.html
Petit comparatif des 2 véhicules les plus vendus en France dans leur version la moins lourde : Renault Clio 1090 kg - Peugeot 208 975 kg (- 115 kg).
Mais le résultat est le même dans la catégorie des minicitadines : Renault Twingo 895 kg - Peugeot 108 840 kg (- 55 kg) ou dans celle des compactes : Renault Mégane 1231 kg - Peugeot 308 1090 kg (- 141 kg). Pour mémoire une Renault Zoé c’est au moins 1470 kg et la nouvelle ne devrait pas baisser en masse (capacité de la batterie en augmentation), une e208 devrait faire moins de 1 400 kg (soit plus de 400 kg plus lourde que la 208 la plus légère).

M. PSA je vous encourage vivement :
- à agréger dans votre application Free2Move tous les moyens de déplacement en un point donné hormis la voiture individuelle en usage individuelle (type propriété, LOA ou LDD),
- à industrialiser l’AMI One et à la mettre en service via Free2Move. Comme cela vous serez largement en avance sur tous vos concurrents et vous aurez la meilleure réponse à la problématique de la mobilité urbaine de demain. Pour autant cela ne fera pas taire les dénigreurs de service.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 28/05/2020 au 30/05/2020 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Le Trophée Andros est passé au tout électrique
La saison 2019-2020 du Trophée Andros a débuté ce week-end à Val Thorens. Depuis plusieurs années, la plus célèbre épreuve de courses sur glace accorde une place...
Les perspectives de développement de la micromobilité
Au travers de son Centre pour la Mobilité Future, le cabinet de conseils McKinsey fournit régulièrement des informations de pointe afin de façonner l’avenir des...
OppCharge, une solution normalisée pour la recharge des bus électriques
Alors que l’acquisition de flottes de bus électriques se développe fortement en Europe pour répondre aux exigences de la lutte contre le réchauffement climatique et...
Des navettes 100% électriques pour l’Aéroport de Nice
Dans le prolongement de nombreuses actions qui lui ont permis de devenir le premier aéroport de France à atteindre la neutralité carbone et de son engagement à atteindre...
Plus de 1.000 voitures électriques en autopartage à Hambourg
C’est dans le cadre du service WeShare, qui sera lancé à Hambourg (Allemagne) au printemps 2020 après une introduction réussie à Berlin, que 1.000 Volkswagen e-Golf et...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact