← Revenir aux actualités

Un atelier Go2roues pour l’entretien des motos et scooters électriques Rédigé par Philippe Schwoerer le 08 Mar 2021 à 00:00

Go2roues a ouvert le 1er février dernier, dans le 17e arrondissement de Paris, au 15 boulevard Pereire, un atelier dédié à l’entretien des motos et scooters électriques. L’entreprise entend ainsi faciliter la vie de ses clients, et « professionnaliser l’entretien spécifique à une moto ou à un scooter électrique ».

Faciliter la vie des clients

Distributeur des marques de véhicules électriques à 2 et 3 roues Rider, NIU, Super Soco, Silence, Askoll, Eccity, Kumpan, RedE, Sur-Ron, Masai, Pink Mobility et 2twenty, Go2roues accueillait déjà ses clients dans 3 showrooms. Deux sont localisés à Paris, respectivement au 43 rue de Turbigo (3e arrondissement) et 13 avenue Duquesne (7e). Le dernier est situé à Bordeaux, au 138 cours Victor Hugo. Dans la capitale, l’entreprise souhaitait dissocier les espaces dédiés à l’exposition et aux essais des scooters et motos électriques de celui permettant l’entretien et la réparation de ces engins. A la clé, une prise en charge plus rapide des demandes. « C’est le seul atelier de ce type en France à ce jour », se réjouit d’annoncer l’adhérent à l’Avem. Pour compléter la liste des établissements aux couleurs de Go2roues, il convient également d’ajouter le centre technique qui est installé dans les Yvelines. Le local de 1.100 m2 est exploité pour la préparation des véhicules et réaliser les réparations les plus importantes. Il sert aussi de lieu de stockage des engins et des pièces détachées. Go2roues a également ouvert un service de hot-line technique réservée à l’assistance des clients.

Avec ou sans rendez-vous

Go2roues accueille ses clients avec et sans rendez-vous. Une interface en ligne permet de réserver un créneau du mardi au vendredi, de 10 à 13 heures, et de 14 à 18 heures. Les forfaits pour la révision des deux-roues s’étalent entre 89 et 119 euros. « C’est sensiblement moins élevé qu’une révision sur un véhicule thermique. Pour une raison simple : un deux-roues électrique comporte en moyenne 5 fois moins d’éléments mécaniques, ce qui limite les zones d’usure et les remplacements à effectuer », explique le service de communication de l’entreprise. Disponible depuis l’espace « Mon Compte », un carnet d’entretien en ligne aide les clients à connaître le calendrier des interventions à prévoir, mémoriser les opérations déjà réalisées, et à valoriser le véhicule lors de sa revente. « C’est beaucoup plus sûr et pratique qu’un carnet d’entretien tamponnés qui peut être égaré ou pas mis à jour », souligne Go2roues. A noter les 2 forums d’entraide Mysupersoco.com et forum-niu.fr créés pour faciliter la vie des utilisateurs.

Un atelier tout équipé

« L’entretien d’une moto ou d’un scooter électrique a en commun la partie cycle avec les véhicules thermiques (freinage, suspension, pneus, cadre, etc.) », rappelle Go2roues. C’est pourquoi l’atelier est équipé des classiques pont élévateur, démonte-pneus électrique, servantes contenant les outils adéquats, et d’un magasin de stockage des accessoires et pièces détachées. « Concernant la partie moteur, l’électronique embarquée est bien plus complexe sur un deux-roues électrique, car, outre les traditionnels circuits d’éclairage, d’affichage et d’alimentation, on a affaire à des composants adaptés à la motorisation électrique », poursuit le spécialiste branché.

Trois éléments spécifiques aux électriques

Concernant les 3 éléments spécifiques aux modèles électriques, tout le monde pense immédiatement à la batterie. Elles sont « à présent toutes composées de lithium-ion », assure Go2roues. Ces éléments nécessitent un soin particulier. Notamment des contrôles réguliers « de leur fonctionnement et de leur intégrité physique ». Les lecteurs qui s’intéressent de près à la technologie des batteries savent que les batteries sont gérées par un système qui doit les maintenir en forme le plus longtemps possible. C’est le rôle du BMS (Battery Management System). Il est intégré à chaque pack. De façon homogène, il pilote les recharges et décharges de toutes les cellules qui le composent. « Son bon fonctionnement garantit la sécurité et la durée de vie de la batterie », confirme Go2roues. Enfin, les deux-roues électriques disposent d’une sorte de cerveau : L’ECU (Electric Control Unit). Il a en charge la cartographie d’accélération, l’utilisation du pack, les règles logiques de mise en sécurité, la régénération de la batterie au freinage, ainsi que la géolocalisation pour les modèles équipés d’un GPS. Cet élément est contrôlé grâce à une valise et son logiciel de vérification qui permet éventuellement d’ajuster des paramètres

Des outils et des compétences spécifiques

Pour entretenir ces 3 éléments, il faut les bons outils et les bonnes compétences. « Nos mécaniciens disposent à l’origine d’un diplôme en mécanique moto et de plusieurs années d’expérience sur l’entretien des véhicules thermiques. C’est un préalable à l’embauche chez nous », met en avant Go2roues. « Il n’existe malheureusement pas à ce jour de formation mécanique moto spécifique aux modèles électriques. C’est pourquoi chacun de nos nouveaux mécaniciens entre dans un cycle de 4 mois de formation spécifique à la motorisation électrique avant d’intervenir seul », détaille l’entreprise. Durant ces 4 mois, le technicien va alterner des séances pratiques avec des formations assurées par son responsable maison.

Des pannes parfois plus insidieuses

« Du fait de la relative simplicité mécanique des deux-roues électriques, les avaries sont moins fréquentes que sur véhicules thermiques. Mais les pannes sont parfois plus insidieuses, plus complexes à diagnostiquer ! », témoigne Go2roues. « Depuis 2018, nous avons développé une bonne connaissance empirique des principales pannes sur les deux-roues électriques, et avons mis en place des procédures de résolution standardisées », se réjouit d’annoncer l’entreprise. « Cela n’a pas été facile au démarrage, car nous avons essuyé les plâtres de nouveaux constructeurs pas toujours très aidant. Au travers d’un outil de ticketing et de procédures de résolution, chaque cas fait l’objet d’un diagnostic et d’un suivi », révèle Go2roues. Le nouvel atelier pourra effectuer de l’ordre de 95% des opérations d’entretien. Le centre technique des Yvelines prendra le relais pour les pannes et accidents sévères.

partager cette actualité sur :

INFOS


Go2roues

43 rue de Turbigo

75003 Paris


Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Pierre un ingénieur de chez SAP Labs France Mougins
Interview Avem de Stéphane SEMERIA, Président de Ffauve
Toutes les vidéos