← Revenir aux actualités

La pollution aux particules favoriserait la propagation du Coronavirus Rédigé par Philippe Schwoerer le 24 Mar 2020 à 00:00

C’est ce qui ressort d’un document de 6 pages publié par la Société italienne de médecine environnementale. C’est la comparaison entre les chiffres de propagation du Covid-19 dans le Nord de l’Italie et les taux de pollution sur les mêmes territoires aux mêmes moments qui permet aux auteurs, chercheurs des universités de Bari, Bologne, Milan et Trieste, d’imaginer un tel lien.

PM2,5

Ce n’est pas la première fois que la pollution aux particules est pointée dans la propagation de maladies, notamment causées par des virus. Celles de diamètre inférieur à 2,5 microns (PM2,5) sont les plus dangereuses car pénétrant plus profondément dans les voies pulmonaires. Ces poussières seraient également responsables de former un support maintenant actif plus longtemps dans l’air le Covid-19. Voilà pourquoi, dans leurs conclusions, les chercheurs italiens appellent « à des mesures restrictives pour contenir la pollution ».

A suivre

Pour l’heure, les auteurs du rapport souhaitent poursuivre leurs investigations, avant d’être plus catégoriques et d’affirmer que la présence de particules dans l’air joue véritablement un effet boost sur la pandémie. Si tel était le cas, les rues des grandes villes ne seraient pas les seules à être dangereuses et justifier le confinement : les quais et couloirs des métros et assimilés le seraient également quand les dispositifs d’extraction des particules ne sont pas suffisamment efficaces.

Plaidoyer

Les travaux des chercheurs italiens forment un véritable plaidoyer pour le développement de la mobilité douce, mais aussi des dispositifs d’aspiration des particules contenus dans l’air, qu’ils soient intégrés ou non à des véhicules. Ainsi le système de filtration conçu expérimentalement par Mann+Hummel en équipement de StreetScooter du groupe Deutsche Post DHL, celui de Tallano (Tamic) qui récupère les microparticules émises par les systèmes de freinage à disque, et l’aspirateur imaginé par l’entreprise britannique Pollution Solution qui permet de nettoyer à 99% l’air au bord des routes et des rues, éliminant les particules de PM1 à PM10.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Mobilité électrique et Smart Grid – Retour d’expérience SAP
Jurassic Electric Tour 2020
Toutes les vidéos