Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 18/09/2017 à 16:38 par Philippe Schwoerer - Lu 6413 fois - 13 commentaires


Voitures électriques : Superbonus réduit à 2.500 euros en 2018 ?


Si l’on en croit une interview accordée par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, au quotidien Libération, et mis en ligne hier, dimanche 17 septembre 2017, le superbonus jusqu’alors accordé à l’achat d’un véhicule électrique contre élimination d’un vieux diesel, et la prime à la conversion pour les ménages à revenus modestes, fusionneraient et pourraient concerner tous les Français. Les anciens modèles à essence seraient aussi candidats à l’élimination. En ce qui concerne la mobilité électrique, l’ancienne prime de 4.000 euros accordée au titre du superbonus serait remplacée par une autre de 2.500 euros, applicable aussi pour l’achat d’un modèle d’occasion.

La prudence s’impose

Les annonces effectuées par Nicolas Hulot à Libération doivent être reçues avec la possibilité qu’elles évoluent dans un sens ou dans l’autre et éventuellement qu’une petite erreur se soit glissée au milieu. Non pas que le ministre de la Transition écologique et solidaire ne soit pas fiable dans ses propos, mais tout simplement que dans le feu d’une interview, une erreur ou un lapsus se glisse rapidement dans une prise de parole bien structurée. Et justement, concernant la fameuse prime à l’achat promise par Emmanuel Macron, alors en campagne pour la présidence de la République française, l’ancien animateur d’émissions télévisées avait inversé les dates de prise en compte de l’ancienneté, entre diesel et essence.

Le cas des véhicules électriques

Concernant le cas spécifique des voitures électriques, l’enveloppe dite du superbonus cèderait la place au dispositif plus général de la prime à la conversion, plus ou moins avantageux selon les situations. S’il s’agit d’acheter une voiture électrique neuve, l’aide descend de 4.000 à 2.500 euros. Ce qui est surprenant puisqu’il s’agit « d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de Paris ». Peut-être pas, cependant, quand on observe l’ouverture que prendrait le dispositif. Les modèles d’occasion branchés donneraient également droit à la perception de cette somme. Par ailleurs, si l’obtention du superbonus nécessitait de se débarrasser d’un vieux diesel, conformément à ce qui avait déjà été annoncé au début de l’été, la technologie essence est également concernée. Le bonus de 6.000 euros serait, par ailleurs, maintenu.

Généralisation de la prime de conversion

Revenus modestes ou pas, essence ou diesel à sacrifier, achat d’une voiture neuve ou d’occasion : le dispositif de la prime à la conversion évolue. il peut être attribué en éliminant un véhicule à essence d’avant 1997 ou diesel d’avant 2001. Hors le cas spécifique des voitures électriques, l’aide à laquelle tous les français pourront prétendre sera d’un maximum de 1.000 euros. Pour l’acquisition d’un modèle neuf, comme, - et c’est aussi une nouveauté -, une occasion récente bénéficiant du marquage Crit’Air 0, 1 ou 2. Les foyers non imposables verraient cette enveloppe doubler, soit 2.000 euros. En outre, dans le cas de la mise à l’écart d’un diesel, l’année butoir est ramenée de 2001 à 2006. Selon Nicolas Hulot, la prime à la conversion, qui pourrait potentiellement s’appliquer à environ 3 millions de voitures plus ou moins anciennes, ferait, selon une projection du ministère, l’objet de quelque 100.000 demandes en 2018. « Au-delà du changement climatique, il s’agit aussi de lutter contre les problèmes de santé causés par la pollution de l’air », a indiqué le ministre.


Mots clés : voiture | véhicule | électrique | bonus | superbonus | 2018 | prime | conversion | essence | diesel | Libération | Nicolas Hulot | ministre | Transition écologique | solidaire
Catégories : Voiture électrique | Aides financières | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 18-09-2017 à 16:40:58 par Christophe

Le moins que l’on puisse dire c’est que la photo est bien choisie pour parler de problématiques de santé publique :
- une voiture d’avant 1997 donc très polluante qu’elle soit en essence ou en diesel,
- des toitures en fibre ciment contenant des fibres d’amiante (responsable de 10 à 20 % des cancers du poumon avec un prévisionnel de 100 000 morts d’ici 2025 - et le détenteur du produit en est responsable ad vitam aeternam).
Au demeurant on voit bien une différence de traitement pour au final un problème dont les conséquences sont assez similaires.

Posté le 18-09-2017 à 18:11:21 par ZoéT

C’est pas que ça change beaucoup, de 4000 à 2500 euros, mais quel signal est envoyé avec ça aux automobilistes ?

Posté le 19-09-2017 à 11:21:31 par Sonia

Moi, j’y vois une belle occasion d’acheter une première voiture électrique pour pas trop trop chère, justement d’occasion. Autour de moi, ça devrait intéresser quelques personnes, je pense.

Posté le 19-09-2017 à 11:41:32 par Luck

"parler de problématiques de santé publique" Quid des particules d’abrasion de pneumatiques et de plaquettes de frein.
"
Selon une étude menée en Allemagne par Bosch, les émissions de particules par les moteurs représentent 6,82 kilotonnes par an, l’équivalent des particules rejetées par les cigarettes (6,11 kilotonnes), alors que les particules liées à l’abrasion des freins et des pneus représentent 21,61 kilotonnes par an......

Posté le 19-09-2017 à 12:41:28 par Arnaud L

Vous voulez dire que les fumeurs sont responsables d’autant d’émission de particules que la combustion dans les moteurs, c’est cocasse alors de voir des tee-shirts portés par des conducteurs de VE fumeurs où il est indiqué "j’ai arrêté de fumer".
Il y en a qui manque pas d’air !

Posté le 19-09-2017 à 15:51:20 par gilric

bonjour a tous
je sais pas si je sais bien lire entre les lignes mais il y a une petite phrase dans le communiqué concernant la nouvelle prime a la casse qui a toute son importance : "les véhicules diesels d avant 2001 " or la prime actuelle concerne les diesels D AVANT 2006 ET LA CA CHANGE TOUT.
j avais prévu de commander la nouvelles leaf en échange de mon vieux diesel de 2003,je vais devoir y renoncer. ajoutez a cela la baisse de 1500 euros de la reprise et on sent venir la grosse arnaque.
a quoi donc joue hulot ? reçoit il ses ordres de carlos tavares pour torpiller ainsi la voiture electrique ?

Posté le 19-09-2017 à 17:20:57 par Philippe Schwoerer

D’où mon appel à la prudence en début d’article. Non pas que Nicolas Hulot ne soit pas fiable dans ses déclarations, mais parce qu’il est assez courant que des erreurs ou imprécisions susceptibles d’être mal interprétées se glissent dans les discours oraux les mieux ficelés.

C’était le cas avec Ségolène Royal, ça l’est aussi, toujours en exemple, avec Anne Hidalgo. Je pense en particulier à cette histoire de voitures hybrides qui devaient pouvoir stationner gratuitement dans les rues de Paris, alors qu’il s’agissait uniquement des hybrides rechargeables. A ma connaissance, l’Avem avait été le seul média à bien traduire de suite les propos de la maire de Paris. Et c’est bien de traduction ou de décryptage qu’il s’agit parfois.

Je serais très étonné que les propos recueillis de Nicolas Hulot par Libération soient repris à 100% à l’identique de contenu dans les textes officiels à venir. Là, je parle de son interview développée, qui aborde d’autres points.

Posté le 20-09-2017 à 09:57:01 par Pascal Deniel

Le prix des occasions électriques va donc grimper !

Posté le 20-09-2017 à 16:02:30 par Toomy75

À chaque changement des règles d’attribution de ces bonus et primes, normalement l’état appliquera les règles 2017 actuelles pour toutes les voitures commandees avant le 31 decembre et livrees avant mars 2018 (d’après les commerciaux de Volkswagen Passat Gte et Hyundai Ioniq sue j’ai rencontrés en tout cas)

Posté le 21-09-2017 à 14:28:52 par ZoéT

Chaque année, il y a un truc du genre. A voir si reconduit une fois de plus.

Posté le 22-09-2017 à 09:33:10 par Pigeot

Triste de casser une aussi belle 405, c’est la voiture de mon enfance

Posté le 22-09-2017 à 14:06:36 par PMC

Et toujours pas d’évolution pour convertir ces voitures à l’électrique ou à autre chose de plus propre. On va encore mettre à la casse plein de voitures qui pourraient avoir une seconde vie en électrique. A la place de ça, on va gaspiller de l’énergie et polluer à les détruire pour consommer de l’énergie et polluer à construire de nouvelles voitures dites plus propres.

Posté le 23-09-2017 à 13:11:14 par Pigeot

Pas non plus envie de passer à l’électrique une 405 quand meme



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème EVBox fondateur de l’alliance ChargeUp Europe pour l’électromobilité
Des acteurs majeurs du secteur des infrastructures de recharge pour véhicules électriques (VE) s’unissent et forment une nouvelle alliance pour soutenir le déploiement...
Renault : 20 ans de recharge induction et d’autopartage free floating
Alors que la mode est à la petite mobilité (trottinettes et vélos électriques) partagée free floating avec géolocalisation, et que la recharge par induction semble...
BYD présente une batterie révolutionnaire sans risque d’incendie
Selon le constructeur chinois, qui a présenté dans une vidéo de plus de 50 minutes sa nouveauté, les batteries à lames accumuleraient les avantages, dont une élévation...
Images de l’avion électrique X-57 Maxwell de la Nasa
Depuis 2014, la Nasa poursuit le projet X-57 qui vise à diminuer la dépendance aux carburants fossiles et les nuisances sonores des vols aériens ainsi qu’à améliorer les...
Stations de recharge solaire EbikePort pour vélos électriques
Installée à Limoges (87), la jeune entreprise a fait le choix du Made in France pour produire ses stations de recharge conçues pour les collectivités, universités,...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact