Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 04/11/2019 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1981 fois - 8 commentaires


Top départ pour la production de l’ID.3


C’est le jour J aujourd’hui pour Volkswagen qui lance officiellement la production de l’ID.3 en présence d’Angela Merkel qui assistait déjà à la présentation du véhicule lors du dernier salon de l’auto de Francfort. En compagnie du Président du Directoire de Volkswagen AG, le Dr. Herbert Diess, la Chancelière allemande assistera à la sortie de la première voiture de la ligne d’assemblage de l’usine de Zwickau avant de participer à la cérémonie officielle, puis de visiter la ligne de production.
Le lancement de la production de l’ID.3 est une étape capitale dans l’histoire du constructeur allemand car il marque son entrée dans une nouvelle ère, celle de la mobilité électrique. Une entrée avec un modèle destiné à devenir le fleuron de la marque comme l’ont été en leurs temps la Coccinelle et la Golf. L’ID.3 sera la première voiture électrique construite dans l’usine de Zwickau qui accueillera également dans les prochaines années la production de toute une famille d’ID., mais aussi de modèles d’autres marques du Groupe.


Une usine convertie intégralement à l’électrique

Située dans la région de la Saxe, l’usine de Zwickau est en train d’être convertie intégralement à la mobilité électrique. Une transformation progressive entamée dès 2018 et qui doit s’achever en 2021. Les ateliers de carrosserie, de peinture et les infrastructures ont tout d’abord été modernisés et rénovés, tandis que la première ligne d’assemblage entamait sa conversion. Parallèlement, la production de la Golf SW classique se poursuivait sur la seconde ligne d’assemblage dont la conversion à l’électrique débutera à l’été 2020 pour une mise en service avant la fin de cette même année.
En transformant un site de production exclusive de véhicules à moteurs à combustion interne en une usine produisant 100% de voitures électriques, Volkswagen montre la voie à l’industrie automobile qui, dans les 10 à 20 ans qui viennent, devra nécessairement poursuivre sa mutation pour aller vers une mobilité durable sans émission. Un changement de système auquel le groupe allemand entend être à l’avant-garde comme en témoigne sa volonté de lancer la production de pas moins de 33 modèles électriques au cours des 3 prochaines années.



Une production très automatisée

Pour mener à bien la conversion de l’usine de Zwickau, il a d’abord fallu adapter la technologie des convoyeurs aux véhicules électriques. La ligne d’assemblage final utilisera notamment des technologies entièrement nouvelles telles que l’installation automatisée du ciel de toit. Avec 1 700 robots de dernière génération installés, des systèmes de transport sans conducteur et des processus de production entièrement automatisés, Zwickau offre un avant-goût de ce que sera bientôt la production en série de véhicules électriques. A l’avenir, l’usine pourra produire quotidiennement environ 150 véhicules de plus qu’avant la transformation grâce à un niveau croissant d’automatisation.
Une automatisation de l’usine qui ne se fera pas au détriment du personnel puisque les effectifs resteront stables. Actuellement, près de 8 000 employés se préparent au lancement de l’ère électrique. Dans le cadre d’une formation spéciale haute tension, ils apprennent à travailler avec les systèmes de batteries modernes et le câblage électrique en toute sécurité. Plus de 8 000 journées de formation ont déjà eu lieu et plus de 2 500 salariés sont déjà qualifiés pour l’électro-mobilité.



La plus grande usine de véhicules électrique en Europe

Volkswagen ne se contentera pas de convertir à l’électrique les deux lignes d’assemblage de l’usine de Zwickau puisque le groupe prévoit également une extension du site. 12 nouveaux halls et bâtiments sont ainsi déjà en cours de construction pour répondre à la hausse prévisionnelle de la capacité de production quotidienne qui doit passer de 1 350 à 1500 véhicules. Le plus gros investissement (74 millions d’euros) concernera l’agrandissement de l’atelier presse dont le fonctionnement sera entièrement automatisé et qui bénéficiera également d’un nouveau process de conversion de la tôle d’acier en pièces finies.
Au total, 50 000 m2 de halls sont en cours de construction et pas moins d’une cinquantaine d’entreprises participent à la conversion du site pour laquelle le groupe aura investi au final 1,2 milliard d’euros. Un site qui au terme des travaux sera capable de produire jusqu’à 330 000 véhicules électriques par an. Il est prévu que l’usine produise alors six modèles basés sur la plateforme modulaire MEB pour trois marques du groupe : Volkswagen, Audi et SEAT, faisant de Zwickau l’usine de production de véhicules électriques la plus grande et la plus efficiente d’Europe.



L’ID.3 à l’avant-garde d’une nouvelle ère

Avec cette usine de Zwickau, Volkswagen semble parer pour mener à bien son offensive dans l’électrique dont le fer de lance sera l’ID.3. Un véhicule polyvalent qui convient tout à fait à une utilisation quotidienne. Compact, il associe par ailleurs la maniabilité d’une petite voiture et l’espace intérieur d’un véhicule de catégorie supérieure. L’ID.3 marque l’entrée de la firme de Wolfsburg dans une nouvelle ère de mobilité respectueuse du climat. Le premier de la famille ID. neutre en carbone et offrant le dynamisme de conduite qui caractérise les véhicules électriques.
Disposant d’un système de propulsion électrique sans compromis, l’ID.3 offre une belle autonomie qui varie en fonction des 3 options de batteries disponibles. Dotée d’une batterie de 45 kWh, la version de base (proposée à moins de 30 000 €) permet de parcourir 330 km en cycle WLTP, tandis que la version équipée d’une batterie de 58 kWh offre jusqu’à 420 km d’autonomie. Une version haut de gamme avec une batterie de 77 kWh permet même d’atteindre les 550 km d’autonomie. L’ID.3 dispose de nombreux atouts pour rencontrer un beau succès commercial en Allemagne et dans toute l’Europe. L’engouement concernant les réservations de la série spéciale ID.3 First, proposée pour le lancement de la voiture, en apporte une première démonstration.






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Volkswagen | ID.3 | Zwickau
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 05-11-2019 à 07:11:59 par Famille Gombert L.

Merci pour ce reportage sur cette voiture électrique que nous allons acheter, il nous confirme dans notre choix.

Posté le 05-11-2019 à 08:37:49 par Vérité

"Le premier de la famille ID. neutre en carbone", des détails s’imposent, l’expérience récente ayant montré qu’il fallait prendre la communication de cette entreprise avec prudence.

Posté le 05-11-2019 à 14:07:49 par electronlibre

De toute façon, quel est l’intérêt que ce soit neutre en carbone?
On sait déjà que ce véhicule qui pèse lourd va émettre beaucoup de particules fines et ultrafines par abrasion et donc polluer l’atmosphère des villes, c’est cela le plus important...

Posté le 05-11-2019 à 15:41:21 par Vérité

@electronlibre
D’autant plus que c’est un SUV (il est plus haut de 16 cm qu’une Golf).
Ce n’est vraiment pas la bonne réponse.

Posté le 07-11-2019 à 14:07:30 par jerome69

Je vois pas en quoi ce véhicule, sur la photo, a un look de SUV et donc pourquoi il serait si haut ? fausse "vérité"
Pour ce qui est du freinage et la génération de particule "de frein" les voitures électriques ayant un système de récupération d’energie celui-ci freine le véhicule en chargeant par l’alternateur par effet électromagnétique il me semble et je ne sais si c est prévu sur des autos mais il existe aussi des système de ralentisseur électrique, comme sur les bus, qui permettent de ne pas freiner mécaniquement

Posté le 07-11-2019 à 16:18:57 par Vérité

@jerome69
https://www.auto-moto.com/marques-auto/volkswagen/salon-de-francfort-toutes-infos-volkswagen-id-3-218952.html#volkswagen-id-3-2019-218950
"la nouvelle venue dans la gamme profite d’une belle hauteur de 1,55 mètre, qui devrait satisfaire les plus grands gabarits."
Masse + hauteur servent bien à classer les voitures en tant que SUV.
La vérité est que c’est bien un SUV comme ZOE.

Si pas de freinage pas de particules. Par contre si roulement usure pneus et route donc particules.
Pourquoi vous oubliez les particules d’abrasion des pneus et de la route ?
Très simple, parce que leur quantité est fonction de la masse en mouvement. SUV = haut et lourd = particules d’abrasion.

Posté le 07-11-2019 à 16:41:30 par scal

Super les allemands pourront rouler à l’électrique venant de la future méga centrale a charbon en construction outre Rhin

Posté le 07-11-2019 à 18:28:24 par Christophe

@jerome69
Sur les véhicules lourds les ralentisseurs électriques ont été remplacés depuis une dizaine d’année par des ralentisseurs hydrauliques bien plus performants.
Résultat des courses, sur un ligne bhns avec une vitesse en ligne de 70 km/h et des interstations longues (800 m environ) pour avoir la vitesse commerciale la plus élevée possible, un bus diesel Euro VI avec un ralentisseur hydraulique produira moins de particules qu’un bus électrique à batteries. Il en produira moins au freinage et moins avec ses pneus / routes. Malgré celles produites à l’échappement, le bilan reste meilleur.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Les perspectives de développement de la micromobilité
Au travers de son Centre pour la Mobilité Future, le cabinet de conseils McKinsey fournit régulièrement des informations de pointe afin de façonner l’avenir des...
OppCharge, une solution normalisée pour la recharge des bus électriques
Alors que l’acquisition de flottes de bus électriques se développe fortement en Europe pour répondre aux exigences de la lutte contre le réchauffement climatique et...
Des navettes 100% électriques pour l’Aéroport de Nice
Dans le prolongement de nombreuses actions qui lui ont permis de devenir le premier aéroport de France à atteindre la neutralité carbone et de son engagement à atteindre...
Plus de 1.000 voitures électriques en autopartage à Hambourg
C’est dans le cadre du service WeShare, qui sera lancé à Hambourg (Allemagne) au printemps 2020 après une introduction réussie à Berlin, que 1.000 Volkswagen e-Golf et...
Un rapport sur l’intégration de la mobilité électrique
Enedis vient de publier un rapport sur l’intégration de la mobilité électrique dans le réseau public de distribution d’électricité. Un rapport qui intervient dans un...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact