Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 07/12/2016 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 4994 fois - 1 commentaire


Mobilité électrique à 3 roues : Le Streetnaer évolue


Souvenez-vous, c’était à l’automne 2015, nous avions rencontré Jean-Christophe Chorlay qui était en train de réaliser un tour de Bretagne d’un millier de kilomètres avec un stand-up scooter branché à 3 roues de sa conception. Le périple poursuivait 3 objectifs : éprouver l’endurance et la fiabilité de l’engin, rencontrer les élus et les responsables du tourisme pour les sensibiliser à la mobilité électrique, convaincre des qualités de ses futures productions pour une exploitation à la découverte du patrimoine et des sites naturels. En déplacement lundi dernier, 5 décembre 2016, à Langueux (22), pour assister à la signature de la convention d’itinérance du maillage Brev’Car, j’ai rencontré une nouvelle fois Jean-Christophe Chorlay qui faisait partie des constructeurs prêts à faire essayer les modèles branchés à leur catalogue. Dans son cas, la production n’interviendra que l’année prochaine. Mais déjà, on peut observer l’étendue des modifications apportées au Streetnaer qui répond toujours à la catégorie européenne de véhicules L1e.



De Green Vehicle Brittany à Efflamm Motors

Oubliez la marque Green Vehicle Brittany trop régionalement connotée, pour celle du nom d’Efflamm Motors plus en adéquation avec l’esprit startup ! Il faut bien cela pour un engin atypique qui joue dans la même cour que le Zuumer californien ou le Skyliner suisse ! Pour autant, Jean-Christophe Chorlay ne renie pas sa région, loin de là. Déjà en conservant au modèle évolué le nom Streetnaer choisi au départ, que l’on peut traduire par « Celui qui serpente dans la rue ». Ensuite en cherchant à s’associer au maximum avec des entreprises bretonnes pour réaliser son stand-up scooter à 3 roues.



Perché

A ceux qui s’étonnent de la position surélevée que procure le Streetnaer, la plaquette commerciale répond : « S’immerger dans le paysage, être plus haut et voir ce que les autres ne voient pas, progresser sans bruit en respectant la nature et les gens, et, kilomètre après kilomètre, colline après colline, vivre l’aventure de la découverte ! ». C’est que l’engin est conçu pour les randonnées à longues distances. Depuis ses premières réflexions sur le concept, Jean-Christophe Chorlay a pensé au Streetnaer comme un outil taillé pour effectuer des visites de sites remarquables. Avez-vous en tête l’image de ces touristes qui découvrent des places historiques grimpés sur un gyropode, le guide en tête de la file ? C’est exactement de cette manière que le dirigeant d’Efflamm Motors envisage son stand-up scooter. Un modèle, plus économique, sera d’ailleurs consacré spécifiquement à cet usage. Un autre, mieux équipé, sera proposé aux particuliers qui pourront très bien profiter des trajets domicile-travail et retour pour ressentir un sentiment d’évasion, les 2 pieds sur la plateforme.



Une selle, des clignotants, un nouveau moteur…

« Pour l’homologation, on m’a imposé d’équiper le Streetnaer d’une selle », témoigne Jean-Christophe Chorlay. Un équipement qu’il a voulu un minimum flexible au niveau des fixations à la base, afin de conserver un pilotage dynamique. Au sommet d’une longue potence, il tient davantage de l’appuie-fesses que l’on exploite pratiquement debout sur la planche de l’engin, plutôt que d’une selle sur laquelle l’utilisateur s’assied. « Ca repose de pouvoir s’appuyer un moment sur le siège, mais on s’en passe à nouveau bien vite pour profiter au mieux des particularités du Streetnaer », explique le dirigeant d’Efflamm Motors. De petits clignotants ont été ajoutés, activables à main gauche. A droite, en maintenant la poignée « des gaz » 4 à 5 secondes dans la même position, un dispositif de cruise control permet de conserver la même vitesse jusqu’à utilisation des freins ou nouvelle action sur l’accélérateur. Le nouveau moteur, à la fois plus économique et plus puissant, capable de délivrer 1.600 w au maximum, contre 1.000 avec l’ancien, s’active selon 3 modes d’évolution : Piéton, Randonnée et Route, jusqu’à une vitesse maximale respective de 6, 25 et 45 km/h. Dans ces 2 dernières allures, l’autonomie permise par la batterie de meilleure capacité est de 160 et 100 kilomètres. Avec les deux niveaux inférieurs d’accumulateurs, le rayon d’action à 600 w continu (randonnée), baisse à 100 et 60 km. Un afficheur digital Koso transmet à l’utilisateur les principales informations sur le fonctionnement de l’engin.



…des Phares Led et des roues de Honda Monkey

« Une nouvelle législation impose l’allumage des feux dès le démarrage d’un scooter », rapporte Jean-Christophe Chorlay. « Sur la face du Streetnaer, ce n’est plus un boîtier de type vélo qui est chargé d’éclairer la route, mais des phares de motos très puissants », détaille-t-il. Autre équipement remplacé par une solution plus robuste et confortable à la pratique de l’engin devenu plus nerveux : des roues empruntés au modèle Monkey de Honda, 10 pouces à l’avant, 8 à l’arrière. Elles reçoivent des freins hydrauliques à disques de scooter. Autre emprunt à la petite moto japonaise : le système de suspension à l’avant. A l’arrière, ce n’est plus un, mais 2 ressorts qui assurent le redressement du Streetnaer. Une attache remorque est proposée, sur ce petit véhicule qui ne craint pas les côtes. Concernant le prix, l’esprit n’a pas changé : « entre celui d’un Segway et celui d’un scooter électrique traditionnel, c’est-à-dire entre 5.000 et 6.000 euros », promet notre interviewé. Très vraisemblablement commercialisé pour l’été 2017, le Streetnaer est, quoi qu’on pourrait en penser, facile à piloter. Ceux qui l’ont essayé à Langueux hier, professionnels et visiteurs, peuvent en témoigner. Deux exemplaires avaient été mis à disposition. Quelques petites retouches sont encore à prévoir, dont le raccourcissement de la plateforme, en longueur, et la suppression de la suspension du top case, finalement peu utile. La marche arrière, elle, est sur le fil du rasoir : maintenue, ou pas !? Votre avis dans les commentaires !



Mots clés : véhicule électrique | scooter électrique | Streetnaer | Jean-Christophe Chorlay | trois roues | stand-up scooter
Catégories : Scooter électrique |

Commentaires

Posté le 08-12-2016 à 10:32:44 par Thy

Je suis l’aventure depuis le début, et pour avoir également suivi des projets analogues de 3 roues motorisés du même style, de mon point de vu le prix de 5000 à 6000 € est rédhibitoire, on rentre en concurrence avec d’autres moyens de transports même si effectivement ils ne sont pas développement durable. D’autres plateformes à un prix de l’ordre de 3000 € ont capoté ... Rien n’est impossible, mais c’est clair à ce pris là je n’achète pas.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Pink Mobility fournit Domino’s Pizza en scooters électriques
Notre adhérent Pink Mobility est particulièrement enthousiaste d’avoir été choisi par Domino’s Pizza qui compte bien exploiter le scooter électrique PinkUp afin...
Bonus écologique, prime à la conversion : les nouvelles règles pour 2018
En 2018, si les voitures et véhicules utilitaires légers électriques pourront continuer de bénéficier du bonus écologique de 6 000 €, quelques changements sont à...
Eccity se lance dans le leasing de son scooter
Le fabricant de scooters électriques made in « Alpes-Maritimes » dévoile pour cette fin d’année de nombreuses actualités le concernant. Après la présentation de son...
PSA présente son prototype de quadricycle hybride
Le groupe PSA vient de présenter un prototype de quadricycle hybride conçu par le consortium EU-LIVE (Efficient Urban LIght Vehicle) rassemblant 12 partenaires dont le...
Bosch Car Service se charge des scooters électriques Eccity
Eccity disposait déjà de son propre réseau de vente directe, composé d’agents commerciaux mobiles. Notre adhérent n’avait pas caché sa volonté de développer la diffusion...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact