Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 17/05/2012 à 18:00 par Michaël Torregrossa - Lu 5362 fois - 15 commentaires

Mia Electric de nouveau à la recherche de fonds - Photo 1
Selon le quotidien Les Echos, Mia Electric serait en quête de nouveaux fonds pour renflouer son capital. La morosité du marché automobile associée à la forte concurrence des grands constructeurs avaient déjà amené les deux actionnaires, l'investisseur allemand Edwin Kohl (88 %) et la région Poitou-Charentes (12 %), a apporté 2.5 millions d’euros d’avance le mois dernier. Des fonds malheureusement insuffisant pour assurer la pérennité du constructeur.

« En tant que jeune société, notre priorité numéro un est de trouver des investisseurs, y compris financiers. Pour un investisseur, nous n'apportons probablement pas la rentabilité immédiate, mais un vrai savoir-faire, un vrai véhicule et une image » explique aux Echos Laurent Buffeteau, directeur général de Mia Electric


Une production en dessous des objectifs

En septembre dernier, Mia Electric ambitionnait de produire 12.000 véhicules par an dès cette année. A ce jour, la société n'en a fabriqué que 1.000 et vendu 700. De fait, la direction a revu ses objectifs à la baisse et prévoit à présent de vendre entre 50 et 100 unités par mois. « On freine la production car il y a moins de ventes que ce que nous avions espéré, comme les autres constructeurs », indique aux Echos Karsten Wurzer, porte-parole d'Edwin Kohl.

« Edwin Kohl, qui a déjà investi 50 millions d'euros dans la société et s'est engagé au total sur 80 millions, ne veut plus assumer les pertes seul. Tout en restant actionnaire, il pourrait quitter son poste de président du conseil lors de la prochaine assemblée générale, en juin. Des discussions ont lieu avec des banques, mais aussi des investisseurs du Moyen-Orient ou d'Extrême-Orient » indique Les Echos.

Différentes pistes sont aussi envisagées en France dont notamment un financement de la future « Banque des PME » souhaitée par le Président François Hollande. Impliqué de longue date dans la mobilité électrique, le fournisseur d’énergie EDF est également pressenti pour entrer dans le capital note Les Echos. A suivre…

Source : Les Echos



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Mia Electric
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 17-05-2012 à 19:38:44 par tsav

Que dire à part qu'il serait vraiment injuste et désespérant de voir MIA s'éteindre !!! C'est vrai que le marché est anecdotique et la morosité général n'arrange rien mais espérons que des investisseurs y verront autant d'espoir et d'engouement que les utilisateurs de cette belle réussite Française.

Posté le 18-05-2012 à 00:39:42 par soub56

Pour vendre plus de MIA, il faudrait :
- qu'elles soient un peu moins chères, ou proposées à la location sans engagement ( comme les bluecar de BOLLORE), car les acheteurs éventuels peuvent craindre de s'engager pour une longue durée, en cas de disparition de l'entreprise;
- plus performantes ( 110 km/h garantis, au lieu de 100 km/h dans les descentes ou vent dans le dos...).
A part ces restrictions, il est vrai que le véhicule est intéressant : un petit effort sur les prix et un moteur plus puissant, j’achète!

Posté le 18-05-2012 à 13:42:12 par robin

Il faut bien comprendre que l'immense majorité des gens n'a pas au bas 18000 euros à mettre dans un pot de yaourt qui roule à 100 et a la même autonomie, même si le carburant ne coûte pas grand chose (pour le renouvellement des batteries c'est pas la même !!!)

Posté le 18-05-2012 à 15:14:33 par roro VE fan

Le salut passe par la location de batterie, sinon, pas une chance de lutter contre Renault. Et le réseau? et le SAV? J'ai déjà des problèmes avec ma Méga alors que j'ai un agent dans ma ville, alors sans réseau, pas d'avenir!!! Tout le monde peut se tromper, mais la plus grosse erreur est de persister dans la mauvaise voie. Quand à la vitesse, je me demande pourquoi la GEM roule à 45, la MIA roule à 100 alors que les 10 km/h manquants changeraient tout. J'ai le même reproche à faire au Twizy qui aurait mérité un 90km/h.

Posté le 18-05-2012 à 15:15:29 par Metalrod11

Robin, vous avez un train de retard... Aujourd'hui la Mia est proposée en location (par ex. : http://www.leboncoin.fr/voitures/305898855.htm?ca=22_s).

En revanche, je suis estomaqué sur le chiffre de 12 000 véhicules ! En étant familier, ils avaient fumé quoi ?! Lorsqu'on voit les chiffres évoqués dans le Livre Vert à l'horizon 2015, je ne vois pas trop comment Mia aurait pu vendre 12 000 véhicules cette année ! Puisque la notion de réassurance à travers la large diffusion des possibilités de brancher son véhicule est ressortie des premières expérimentations, le marché des particuliers ne peut pas se développer tant que les points de charge ne se multiplient pas. A part quelques collectivités (Paris, Nice, Rennes, Bordeaux, Angoulême...), on n'y est pas encore ! 1200 aurait donc déjà été exceptionnel !

Posté le 18-05-2012 à 20:15:08 par Triklo

Nous avons déja vu en Poitou-charente Eco&Mobilité faire un flop et disparaitre au bout d'une saison.Ça va être au tour de Mia!
Malgré l'intéret que je porte à la voiture électrique, je n'arrive pas à voir qui pourrait bien acheter ces véhicules qui sont 2 fois plus chers que des petites voitures à essence, pour un usage extrèmement limité et des performances très modestes.
Quand je regarde mon porte monnaie, je vois bien que ce n'est pas possible, d'autant que l'argument prix du carburant est mensonger, l'économie permet juste de payer les batteries!
Bref, il faut faire mieux et moins cher, sinon on retombera de nouveau dans l'oubli de la voiture électrique.

Posté le 18-05-2012 à 22:22:31 par tsav

Détrompez vous ! je suis persuadé que la Mia correspond à l'usage à 90% de la deuxième voiture d'une famille !!! On pourrait certainement quasiment tous remplacés notre deuxième véhicule qui nous sert pour aller bosser, faire les courses et conduire les enfants à l'école, par une Mia électrique. La location de la batterie est judicieuse et quasi obligatoire pour la practicité de l'entretien, l'autonomie n'est pas un frein ; qui fait 100 kms par jour ??
Seulement le budget d'achat de la seconde voiture de la famille est en général très bas, à moins d'attendre son arrivée en deuxième main ( marché de l'occasion) 90% des utilisateurs ne peuvent malheureusement pas débourser 11500€ dans un second véhicule ... pourtant, ça n'enlève en rien la légitimité de cette auto bien née, je trouve.

Posté le 20-05-2012 à 17:07:20 par roro VE fan

Les gens qui parlent du prix d'achat total d'un VE devraient comparer avec le prix d'une voiture normale plus la totalité des frais d'entretien et l'essence sur 5 ou 6 ans. Alors on pourrait discuter. Pour l'instant, ces 4 jours passés au volant du Twizy sont magiques. Je souhaite le meilleur à la Mia.
En parlant de seconde voiture, je me souviens d'une Golf essence à 1000€ qui bouffait 280 € par mois, plus 1000 € de réparation, soit 5300€ la première année. Ensuite, elle a rendu l'äme. en admettant qu'elle ai survécu 5 ans sans panne, il aurait fallu rajouter en gros 14000€ d'essence. Fière opération!! Ce n'est pas demain que mon Twizy me coûtera aussi cher. A moins que j'ai un mauvais sens des réalités.

Posté le 25-05-2012 à 14:24:13 par metalrod11

@Triklo : Il faut comparer ce qui est comparable... Actuellement, le véhicule électrique avec location de batteries (formules que proposent Renault, Mia...) est financièrement intéressant pour quelqu'un qui ferait plus de 9000 km par an. ça correspondrait par exemple, pour une personne qui ne circulerait que les jours ouvrés, à 40 km par jour. Certes, ce n'est pas tout le monde. Mais c'est AUJOURD'HUI. La prix de l'énergie augmente... mais rien à voir avec le prix de l'essence ! Et le prix des batteries baisse beaucoup. Le moteur électrique est increvable ! Bref, si on regarde aujourd'hui, il y a bien plus de clients potentiels qu'on ne le croit. Et ce nombre va augmenter. Les gens qui y ont intérêt font généralement le calcul. Et s'ils y ont intérêt, ils ne prendront pas en compte uniquement le prix d'achat et/ou le prix de rechargement...

Posté le 26-05-2012 à 08:27:22 par robertverdac

Les ennuis de Mia s'expliquent en partie par une autonomie trop juste pour notre usage de ruraux proche de leur usine, mais surtout par le mépris du client assumé y compris par la direction commerciale. Nous avons donc acquis une Think d'occasion, quasi neuve beaucoup moins chère dont l'autonomie permet d'effectuer tous nos déplacement locaux. Notre préférence allait à l'achat des batteries, leur prix baissant rapidement le renouvellement rendra l'opération beaucoup moins dispendieuse que la location. Je n'ai jamais vu un capitaliste faire une opération à perte. Si les batteries sont louées c'est que cela est rentable, si non, le loueur demanderait à "mutualiser' les pertes.

Posté le 29-05-2012 à 12:09:10 par john

malheureusement elle est en plus laide.

Posté le 31-05-2012 à 16:22:39 par Geppy

Je rejoins robertverdac sur sa critique des services commerciaux.
Pas de vrai réseau de distribution / SAV, et aucune réponse quand on leur pose une question sur le produit.
Dans ce domaine, il faut d'abord accrocher les personnes qui s'intéressent aux véhicules électriques, et convaincre les autres de s'y intéresser.

Posté le 02-06-2012 à 11:53:51 par Fred31

J'ai créé BEGREEN en Avril 2010 pour développer l'activité de vente et location de véhicules électriques sur le secteur Midi-pyrénées.
Heuliez devait lancer la "Friendly" en Septembre 2010 et m'a demandé pour pouvoir la distribuer de m'engager sur 50 véhicules la première année et de disposer d'un local avec Show-room et atelier de SAV avec un mécanicien spécialise en électrique.Ceci étant fait,5000 euros de charges par mois.Malheureusement, celle-ci est arrivée sur le marché en...septembre 2011, avec un joli petit nom "MIA", qui n'aura pas suffit à éviter de planter mon business-plan.
Le véhicule enfin là, j'investis encore 8000 euros pour présenter la MIA au salon de l'auto de TOULOUSE, sans aucune participation financière malgré toutes les promesses jamais tenues par un ancien ouvrier de production d'heuliez dont on a confié la création et l'animation régionale d'un réseau de distribution....
Fin du premier épisode.
si vous le souhaitez, je vous raconterai la suite tout aussi éloquente la prochaine fois qui expliquera pourquoi La société MIA ELECTRIC est condamnée à disparaitre, tout du moins dans sa forme actuelle.

Posté le 30-06-2012 à 00:58:47 par Alix

Comme d'habitude,le contexte & co ont beau dos. Certes le véhicule est trop cher, mais c'est un relatif faux problème vs la longueur des séries...et la longueur des séries, elle dépend directement de l'offre. La vérité de cette affaire est que MIA, comme d'autre, n'a rien compris aux spécificités qu'induisent, en termes de marché, un véhicule électriques. Ils raisonnent mécanique, sans imagination + ils pensaient écologie, Etat, etc et que tout cela allait suffir à faire des volumes explosif. Sauf qu'ils ont fait des ouatures qui ne feront jamais ces volumes : suffit de les VOIR. Alors maintenant quoi ? Le Khol, qui a pris une grosse tôle et est engagé jusqu'au cou, va chercher à se dégager en douceur. Vu qu'il est responsable…et qu'il a du pognon. Son problème ce n'est pas de se faire mettre lors du prochaine arrêt au TC de Niort, et ne pas se faire choper par la Kommandantur. Alors là, il va se mettre en actionnaire, trouver un clapin pour prendre sa place, mettre des ronds sur 18 mois et perdre ses ronds dans l'affaire sans être appelé en responsabilité + Il a une image de winner à défendre le garçon… Même chose pour la Ségolène, déjà bien emplafonnée : elle a remis 2.5 ME ; elle va devoir en remettre autant, à moins que bien sur, elle prenne la tangente avec Edwin. On va rigoler. Ce qui est sûr ces que ces deux youyous là commence à se barrer en douceur ; quand ils ont repris la boutique, il y aavit 30 people, là il y en a 350... un plantage sur 350 people, c'est pas la même chose. On parie combien que le FSI va perdre des sous sur ordre ? Ségo appelle François au secours, etc.

Posté le 30-06-2012 à 02:37:00 par ericb

en même temps, faut pas trop les plaindre. D'ici septembre, s'ils n'ont pas de solutions niveau capital, ils seront tous virés.Encore 1 bel exemple de dossier géré par les politiques bien nuls de ce pays. Ils ont été découper la boutique en 2 et vendre la partie d'avenir à 1 allemand qui fait dans le médoc et qui vient de perdre 50 patates. Zallez voir que c'est Edf ou le Fsi qui vont faire le deal... a moins ke, ce soit Renault ou Peugeot... kelle ironie ce serait ; ces deux là ont joué au shoot them up sur la boutique entre 2005 et 2010 et là, plouf, ils reprendraient tout. Quant à Ségo elle en est à sauvé ses fesses en faisant des subventions aux particulier pour acheter ces cagettes sur roue. On est en France, en 2012, à 12 ou 18 mois du crash général



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Goelectrix rachète les pièces détachées de Mia Electric
Lors de la vente aux enchères des actifs de Mia Electric, les 24 & 25 septembre derniers, Goelectrix s’est porté acquéreur d’un certain nombre de lots destinés à assurer...
Rachat de Mia Electric – Vers une relance de la production en 2015 ?
Mia Electric n’est pas encore totalement débranchée ! La marque, les brevets et l’outil de production du petit constructeur viennent d’être rachetés par Mia Génération...
Mia Electric – Les actifs mis aux enchères en septembre
C’est la fin de l’aventure pour le petit constructeur Mia Electric… Faute de repreneur, les actifs de la société vont être mis aux enchères dès la rentrée. Placée en...
Mia Electric – Trois candidats pour la reprise des actifs
Moins d’un mois après le rejet des offres de reprises de Mia Electric, le feuilleton du constructeur de Cerizay se poursuit. Selon Reuters, trois candidats seraient...
Mia Electric – Les offres de reprise rejetées
Les trois offres de reprise de Mia Electric ont été rejetées ce mercredi 14 mai par le tribunal de commerce de Niort. Lors de son jugement, le tribunal a considéré «...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact