Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 11/12/2017 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2917 fois - 2 commentaires


Le premier cargo électrique est chinois et transporte du charbon


L’association n’est pas vraiment très heureuse, qui destine le premier cargo électrique en service au monde à transporter régulièrement du charbon en Chine, où le combustible sert massivement à produire de l’électricité. Il s’agit cependant d’un nouveau cap franchi pour la mobilité électrique, à suivre de très près.

1 cargo = 50 millions de VP

Diffusé en février 2016 sur France 5, le documentaire intitulé « Cargos, la face cachée du fret » livre des chiffres alarmants qui militent pour des technologies beaucoup plus vertueuses de propulsion des gros navires de transport de marchandises en particulier, mais aussi des personnes. De part sa teneur élevée en souffre, le fioul résiduel utilisé pour ces bateaux émet, à la combustion, des particules pour des teneurs comprises entre 3.000 et 3.500 ppm, contre 15, au maximum, pour une voiture particulière en Europe. Un des interviewés, comparait : « Un bateau émet la même quantité de souffre qu’environ 50 millions de voitures ». Une voix off affirmait que « les 20 plus grands navire polluent à eux seuls plus que toutes les voitures de la planète ; et ce n’est pas 20, mais 60.000 navires qui sillonnent les océans du globe à longueur d’année ». Voilà pourquoi le cargo électrique de 70 mètres de long, construit par Guangzhou Shipyard International Company Ltd., et inauguré le 12 novembre dernier puis mis en service dans la foulée, constitue une avancée majeure pour le fret maritime et fluvial.

Fret maritime ou fluvial ?

Avec une autonomie d’environ 80 kilomètres, le vaisseau en acier de 2.000 tonnes ne fait pas du grand large son aire de jeu ! Il naviguera à une vitesse de croisière d’à peine 13 km/h, plus particulièrement sur le Zhu Jiang, que l’on traduit par « la rivière des Perles », la troisième plus importante en longueur. Fortement polluée, elle est cependant exploitée comme principale source d’eau potable pour plusieurs millions d’habitants de son delta, notamment ceux de Hong Kong, Macao, et Guangzhou, lieu de construction et de lancement du cargo électrique. Sa chaîne de propulsion compte un supercondensateur, et un ensemble de batteries au lithium d’une capacité de 2.400 kWh. Il ne faut que 2 heures de recharge pour retrouver l’autonomie maximale, soit le temps quasiment exact pris pour débarrasser la cargaison du bateau. Guangzhou Shipyard International Company Ltd. semble vouloir désormais développer ce type d’architecture, aussi bien pour le transport de marchandises que pour celui des personnes. Le site Internet de l’entreprise ne délivre hélas aucune information à ce jour sur ce programme ou sur des caractéristiques techniques plus précises. Au début de ce mois de décembre venaient d’être mis en ligne des communiqués autour de livraisons de nouveaux navires effectués... en septembre ! Mais rien sur ce qui constitue tout de même une première mondiale !


Mots clés : cargo | électrique | fret | bateau | Chine | Guangzhou | Shipyard
Catégories : Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 11-12-2017 à 07:32:47 par ZoéT

Pour la haute mer et un cargo, il faut un couplage avec des kitsurfs et plein d’autres solutions, dont hydrogène avec production à bord.

Posté le 13-12-2017 à 09:30:14 par QQB

Trop drole



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Mitsubishi Motors va développer les véhicules électriques au Vietnam
Mitsubishi Motors Corporation a signé à Hanoï avant-hier, lundi 15 janvier 2018, avec le gouvernement du Vietnam, un protocole d’accord dans le cadre duquel les 2...
Des Renault Kangoo électriques en occasion pour 2.550 euros ?
Au hasard d’une recherche sur Internet pour la rédaction d’un article, nous sommes tombés, à l’Avem, sur cette annonce d’une entreprise qui propose des Renault Kangoo...
Airlab industrie lance sa trottinette électrique Lab’Elle Véloce
En décembre dernier, nous vous présentions la gamme d’engins électriques pour la mobilité douce développée par notre adhérent Airlab industrie, installé à Nîmes, dans le...
Macaleo.com pour vendre ou acheter son VE en France ou en Belgique
Vous souhaitez vendre ou acheter une voiture électrique d’occasion en France ou en Belgique ? Le site Internet macaleo.com offre une plateforme spécialisée où les...
CES Las Vegas : Valeo, Navya et leurs véhicules électriques sous 48 V
Installé sur les stand CP24 et NP5 du Consumer Electronic Show de Las Vegas jusqu’à la fin de cette journée du 12 janvier 2018, l’équipementier présente plusieurs de ses...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact