← Revenir aux actualités

Baromètre des villes cyclables : Les premiers résultats officiels Rédigé par Philippe Schwoerer le 08 Déc 2017 à 00:00

Pari gagné pour la Fédération des usagers de la bicyclette qui organisait jusque fin novembre dernier une vaste enquête pour recueillir les attentes des Français en matière de politique vélo (voir notre article). A 15 jours de la fin, la Fub mobilisait les médias afin d’enregistrer au moins 100.000 réponses. Finalement, l’opération s’est achevée avec 113.009 retours, très exactement ! Dans un communiqué de presse datée du 5 décembre 2017, l’organisation livre de consistants premiers résultats officiels. Le palmarès complet du baromètre des villes cyclables sera présenté et commenté lors du congrès annuel de la Fub, programmé à Lyon (69) le 16 mars 2018. Notre adhérent Bemobi, filiale de la Poste, est partenaire de cette opération.

Les assises de la mobilité pour cadre

La Fédération des usagers de la bicyclette se réjouit de constater que son enquête « Parlons vélo », matérialisé en un baromètre des villes cyclables, se positionne comme « la contribution citoyenne majeure des assises de la mobilité ». Elle serait, selon la Fub, « la plus grande enquête jamais menée en France auprès des usagers du vélo, et la 2e d’Europe ». Les résultats pèsent donc un certain poids, en mettant au jour que le grand public attend « du gouvernement une politique pro-vélo ambitieuse pour accélérer la transition des mobilités ». Le message est fort, à l’intention des porteurs des assises de la mobilité, appelant à une « rupture avec la politique du tout-voiture ». En échange, les participants à l’enquête veulent signifier que « la ‘solution vélo’ a le potentiel pour améliorer concrètement le quotidien des Françaises et des Français ». En réponse, « l’Etat doit permettre à tous de se déplacer à vélo confortablement et en sécurité », plaide-t-on à la Fub. Voilà pourquoi elle espère « un véritable ‘plan vélo’, sincère et financé », à inclure dans la future loi de mobilité.

Des chiffres

Quelques chiffres généraux ! Ceux qui ont répondu à l’enquête de la Fub sont à 58% des hommes. La tranche des 25-44 représente 48% du panel total. Ceux qui se déplacent au moins une fois par semaine à vélo, c’est-à-dire 77% des répondants, le font à 71% pour leurs trajets utilitaires, 69% pour se rendre au travail, 55% pour des balades. Au total, 316 communes outre-mer et de métropole ont été évaluées ; n’ont été retenues par la Fub que celles pour lesquelles 50 réponses les concernant ont été reçues. Les participants avaient à répondre à un jeu de questions classées en 5 catégories : Ressenti général ; Sécurité ; Confort ; Importance du vélo ; Stationnement et services. Parmi eux, 8% ont indiqué ne pas pratiquer le vélo en raison de : un sentiment d’insécurité (41%), un manque d’aménagement dédié (41%), une distance trop longue entre le domicile et le site du travail ou des études (23%), trop de véhicules motorisés sur le trajet (19%).

Grandes tendances

Au niveau de la sécurité : les répondants estiment à plus de 80%, qu’il est important de séparer la mobilité à vélo du trafic motorisé, et que les conditions actuelles ne permettent pas aux enfants ou aux personnes âgées de se déplacer de façon sûre avec cet engin. En conséquence, « la Fub demande à l’Etat de lancer un appel à projet financé pour des territoires pilotes 100% cyclables ». Question courtoisie des usagers de la route, les 90% à constater que des conducteurs se garent fréquemment sur les voies réservées aux vélos sont à rapprocher du petit 8% qui s’estiment respectés par les conducteurs de véhicules motorisés. Sur ce sujet, la fédération « demande à l’Etat de rendre systématique l’apprentissage de la mobilité à vélo dans le cadre de l’école primaire ». Concernant le stationnement des vélos, seulement 20% des répondants trouvent qu’il est facile de stationner son vélo en sécurité près des gares ou stations de transports en commun, contre 92% qui jugent que les vols de vélos sont fréquents, craignant pour la sécurité de leur véhicule. Voilà pourquoi « la Fub demande à l’Etat la mise en place d’un plan de stationnement intermodal sécurisé et de lutte contre le vol de vélos ».

A noter

En comparant les résultats, la Fédération des usagers de la bicyclette a distingué quelques chiffres exceptionnellement élevés par rapport aux moyennes établies. Ainsi, à Francheville, dans le Rhône, « 45% des usagers utilisent un vélo à assistance électrique pour se déplacer ». A une vingtaine de kilomètres de Toulouse (31), dans la commune de Brax qui doit détenir le record de représentation des habitants à l’enquête (4,6%), « 43% des répondants ont déclaré accompagner leurs enfants à vélo ». Les femmes ont été particulièrement présentes, à 64%, dans le panel des participants des villes du Chesnay (78) et de Redon (35). A Clermont-Ferrand (63), « 32% des répondants sont âgés de moins de 25 ans ». Autre pourcentage remarquable « 57% des répondants se considèrent comme des débutants à vélo » dans la commune de Limeil-Brévannes (94).

Le classement des communes et les résultats de l’enquête de la Fub sont à retrouver sur le document proposé au téléchargement en dessous du présent article.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Jurassic Electric Tour 2020
Vidéo de présentation de Zeplug
Toutes les vidéos