Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 26/03/2015 à par Philippe Schwoerer - Lu 7869 fois - 3 commentaires


La Nissan Leaf auto-école, le moniteur et son Leaf France Café


Le hasard fait parfois très bien les choses et vient de mettre sur les routes de l’Avem deux informations complémentaires : d’un côté, Nissan nous apprenait, lors du Turini Challenge, la disponibilité de la Leaf en doubles commandes pour les auto-écoles, de l’autre, un moniteur isérois, fondateur du Leaf France Café, attendait impatiemment la sortie de ce modèle pour l’exploiter professionnellement.

Une actualité riche chez Nissan

Nos lecteurs pourraient trouver que nous parlons beaucoup de Nissan depuis quelques jours. C’est que l’actualité du constructeur au sujet de la mobilité électrique est particulièrement riche actuellement, et que je vais prochainement voler vers d’autres horizons. J’ai donc fait le choix de partager avec vous le plus brûlant des nouveautés à notre connaissance au sujet de cette attachante voiture branchée qui, rappelons-le, est tout de même la plus vendue dans le monde sur son créneau.

Un kit de transformation pour les auto-écoles…

Après la Renault Zoé, c’est au tour de la Nissan Leaf d’être proposée avec les doubles commandes. Facturée 2.990 euros H.T, l’offre forfaitaire à destination des auto-écoles, déjà disponible chez les concessionnaires de la marque, comprend : le kit de transformation, son installation chez Pimas spécialisé dans l’adaptation des véhicules, et le transport de la voiture ainsi équipée jusque chez le professionnel en apprentissage de la conduite automobile.

…attendu par un moniteur du Péage-de-Rousillon…

C’est une excellente nouvelle pour Sébastien Gall, père soucieux pour ses 3 enfants de l’évolution de notre environnement, et moniteur dans une auto-école au Péage-de-Rousillon (38). Utilisateur, à titre personnel, d’une Leaf qui le satisfait pleinement, il espère exploiter professionnellement au plus vite ce modèle. « Je donne parfois des leçons en voiture thermique équipée d’une boîte automatique. L’utilisation d’une Leaf en doubles commandes entrerait dans le cadre de cet apprentissage », explique-t-il à l’Avem. « La douceur d’utilisation de la Leaf et son silence sont sans comparaison. De quoi augmenter la sérénité du conducteur débutant ! », justifie-t-il.



…fermement engagé dans la mobilité électrique

« Depuis l’acquisition de ma Leaf, je n’ai de cesse de vouloir prouver son potentiel à tous », confie Sébastien Gall. « L’exploiter en leçon me permettrait de faire encore connaître cette voiture et démontrer que son utilisation n’est pas cantonnée à aller au bout de la rue » : des mots qui ont un sens tout particulier, après la participation de l’Avem au Nissan Turini Challenge. Les utilisateurs de cette compacte branchée, comme le service de communication de Nissan, comme aussi nombre d’électromobiliens convaincus de leur choix de mobilité, espèrent enfin faire passer le message que la voiture électrique n’est pas cet engin privé d’autonomie qui n’aurait pas d’autre terrain d’évolution que la ville.

Une grande patience et des arguments

Imaginant sa fille aînée bientôt en apprentissage de la conduite, Sébastien Gall est d’autant plus sensible à la situation des élèves qu’il aura prochainement à accompagner. Voilà pourquoi il plaide la cause de la Leaf auprès de son employeur. « Le changement, c’est parfois long ! », déplore-t-il, songeur. « Les auto-écoles qui ont tenté l’aventure électrique se comptent sur les doigts d’une main. Mais si l’offre devient officielle, ça va changer ! », assure-t-il cependant. Et de nous expliquer comment, concrètement, une Nissan Leaf peut être parfaitement adaptée à son activité : « Par rapport à l’apprentissage classique, celui avec boîte automatique représente, à mon avis, moins de 10% du volume total des leçons que nous dispensons. C’est donc jouable ! Il suffit d’une Wallbox pour recharger sur le temps du déjeuner, et d’un chargeur 6,6 kW, afin de boucler la journée ». Notre moniteur rappelle aussi les économies réalisables sur les postes du budget réservés à la consommation d’énergie et à l’entretien du véhicule.

Apprentissage en BVA

Apprendre à conduire sur la Leaf, comme avec les voitures thermiques à boîte automatique, « c’est se libérer des contraintes d’un embrayage (calages, passages de vitesses ratés, stress du départ en côte, etc.) ; le silence en plus ! », indique notre professionnel en apprentissage de la conduite auto et moto. Avec toutefois l’inconvénient, pour ceux qui voudraient ou devraient ensuite utiliser une voiture à boîte manuelle, de « devoir faire régulariser leur permis ». Et d’ajouter, persuadé du confort apporté par l’absence d’un changement des rapports à effectuer soi-même, et de l’intérêt de rouler branché : « Mais qui voudrait conduire une boîte manuelle après avoir appris sur une boîte automatique ? Et qui voudrait revenir sur une thermique après avoir essayé l’électrique ? ». Sébastien Gall avoue, dans un rire, imaginer quelques situations des plus cocasses lors du passage de l’épreuve de la conduite, « l’inspecteur demandant à l’élève de lui montrer la vérification du niveau d’huile moteur, ou de s’assurer de la bonne fermeture de la trappe à essence ».

Leaf France Café

La Leaf, « c’est un Ovni dans la production actuelle ; une voiture que personne n’a osé sortir avant Nissan alors qu’il le fallait », s’enthousiasme le fondateur du Leaf France Café. « Elle marquera l’histoire comme étant la première voiture électrique de grande série. En résumé, pour ceux qui imaginent les électriques comme des golfettes, la Leaf est une vraie voiture ! ». Avec un tel esprit, comment ce passionné d’automobiles, animé par l’esprit communautaire qu’on trouve chez les motards ou les amateurs d’anciens véhicules, aurait-il pu ne pas s’impliquer autour de ce best-seller branché ? N’en trouvant aucun sur la Leaf, il a commencé par créer un groupe sur Facebook. « Un lieu convivial pour animer des discussions ? J’ai pensé au Café ! ». Ainsi est né le Leaf France Café.

Du groupe de discussion à l’association

« De quelques membres, nous sommes passés à une centaine sur la Toile. Par proximité géographique, j’ai proposé que nous nous rencontrions et le succès de l’aventure m’a donné l’idée d’une association. Nous sommes aujourd’hui 32 adhérents et 310 membres sur le groupe », chiffre Sébastien Gall. « Les gens sont heureux de rencontrer des passionnés de VE, d’échanger des astuces. Nous rassurons les futurs acquéreurs, répondant aux questions des curieux. Bref, c’est un véritable club ! », se réjouit-il. Un effort récompensé par la reconnaissance de Nissan qui soutient le mouvement. Mais cet engagé au service de l’électromobilité veille à ce que son association conserve son indépendance et son ouverture à tous les sympathisants des véhicules électriques.

Rassemblements

Le Leaf France Café organise des rencontres régionales. Les prochaines sont programmées les dimanches 29 mars et 12 avril prochain, juste avant midi, respectivement à Toulouse (31) et Lyon (69), autour de la borne de recharge des magasins Ikea locaux. L’association est en quête de soutiens matériels et/ou financiers pour s’engager avec un ludospace Nissan e-NV200 au France Evalia Tour Electrique, une épreuve branchée comme seul Jean-François Villeret, de l’agence BlueCom, sait les organiser. A ce propos, un équipage du Leaf France Café a déjà participé au Vendée Electrique Tour et s’apprête à rejoindre le prochain. En plus des actuelles rencontres régionales, l’association de Sébastien Gall s’attelle à préparer un rassemblement national. Il appelle : « Leafers de toutes régions, n’hésitez pas à nous rejoindre ! ».

Retrouvez dans notre encadré « Vidéo associée à cette actualité », à droite de l’illustration en tête d’article, un portrait de Sébastien Gall, réalisé pour un épisode de la série « Des hommes d’énergie » proposée par Nissan.

Site du Leaf France Café : leaffrancecafe.fr
Adresse de messagerie Web : contact@leaffrancecafe.fr



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 29-03-2015 à 14:56:13 par Pascal Houssard DG SyDEV 85

Je confirme que la Leaf est une excellente voiture, spacieuse, très confortable et bien finie. Mais je trouve que toutes les voitures du marché sont bien réussies dès lors qu’on les met dans leur contexte, leur gamme et leur usage. Les modèles sont différents, les uns préfèreront certains plus que d’autres.

Un équipage Leaf France Café sur le prochain Vendée électrique Tour ! Très bien. On se rapproche des 70 inscrits et de l’entrée de 100 véhicules électriques 4 et 2 roues à la Roche sur Yon le samedi 6 juin à 17 h Place Napoléon.
J’en profite pour faire un peu de pub pour cette manifestation du 4 au 6 juin sur laquelle nous travaillons d’arrache pied depuis septembre dernier.
Philippe faites moi un bon papier sur le sujet...merci !

Posté le 30-03-2015 à 17:56:03 par Le Maire

Un petit compte rendu de la rencontre toulousaine :) http://levejeveux.blogspot.fr/2015/03/rencontre-toulousaine-pour-leaf-france.html

Posté le 02-04-2015 à 12:05:05 par metalrod11

La question de la boite automatique n’est - à mon sens - pas fondamentale. Au début de la formation à la conduite, on ne se concentre pas sur la gestion de la boite de vitesse et les problématiques de point de patinage mais sur la trajectoire, la prise de renseignements sur l’environnement, la gestion des rétros... Bref, rien ne s’oppose à intégrer n’importe quel VE dans la conduite lors de la première phase avant de basculer, une fois que ces fondamentaux sont maîtrisés, sur la boite de vitesse.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Nissan Leaf 2.0 24 kWh

Retrouvez toutes les informations sur la voiture électrique Nissan Leaf 2.0 24 kWh à travers notre dossier spécial : caractéristiques techniques, actualités, vidéos, revendeurs...

Tout savoir sur la voiture électrique Nissan Leaf 2.0 24 kWh
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Vidéo associée à cette actualité Portrait de Sébastien Gall
Portrait de Sébastien Gall
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Une version 100% électrique pour la nouvelle Citroën C4
Citroën vient de présenter sa nouvelle C4 qui, outre les modèles essence ou diesel, aura également une déclinaison 100% électrique. Avec la ë-C4, la marque aux chevrons...
Le réseau de recharge rapide inespéré de Kallista Energy
A part le tarif qui pourra apparaître élevé (0,30 euro du kWh, soit 15 euros pour une Renault Zoé 50 ou une Peugeot e-208) à quelques élecromobiliens, mais finalement...
K2020 : Une Pontiac 1988 électrique puis hydrogène
L’ambition est de développer un véhicule électrique de compétition alimenté par des batteries ou par une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène vert et de...
Monaco : Les bornes de recharge exploitées par la SMEG, filiale d’Engie Solutions
En voirie, ce sont 24 bornes construites par des fabricants différents, d’une puissance de 3 à 50 kW, capables de recharger simultanément 2 véhicules électriques, qui...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact