Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 09/05/2014 à 18:00 par Michaël Torregrossa - Lu 3460 fois - 4 commentaires

Diesel – Les écologistes veulent une surtaxe de 500 euros à l’immatriculation
Diesel – Les écologistes veulent une surtaxe de 500 euros à l’immatriculation
La Sénatrice écologiste Aline Archimbaud vient de déposer une proposition de loi visant à créer une taxe supplémentaire sur les véhicules diesel afin de ralentir leur utilisation.

« Le doute n'est plus permis. Il est aujourd'hui établi que les gaz d'échappement des moteurs Diesel sont des cancérigènes non plus probables - comme ils l'étaient reconnus depuis 1988 - mais certains. La seule incertitude réside désormais dans le nombre de morts prématurées que causent chaque année les particules fines » a souligné la Sénatrice.

En France, quinze zones, dont 12 agglomérations de plus de 100.000 habitants, sont concernées par des problèmes de dépassements réguliers des seuils d’émissions de particules.


Une surtaxe de 500 euros à l’immatriculation

La proposition prévoit la mise en place d’une taxe additionnelle lors de la délivrance du certificat d’immatriculation. Fixée à 500 €, celle–ci serait revalorisée de 10 % au 1er janvier de chaque année. Un renchérissement progressif qui devrait aboutir à la quasi-extinction de la filière dans les 10 ans à venir.

Pour la Sénatrice, cette mesure est non pénalisante pour les possesseurs actuels de véhicules diesel. « Il serait injuste que l'État piège les consommateurs en choisissant de surtaxer le carburant de véhicules diesel qu'il aurait lui-même incité à acquérir par un dispositif fiscal antérieur » a-t-elle précisé.


Liens supplémentaires pour nos membres



Mots clés : Diesel | EELV | Sénat
Catégories : Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 09-05-2014 à 19:07:19 par Daniel

Il faut déjà commencer par supprimer les bonus attribués aux véhicules diesel. Ensuite, on peut rattraper sur plusieurs années la différence de prix à la pompe : par exemple + 2 centimes sur le diesel et -1 centime sur l’essence = 3 centimes de rattrapés. Et vu que la proportion de voitures diesel est supérieur à celle des voitures essence, les finances publiques n’en souffrirons pas, au contraire. Sans oublier l’amélioration de notre balance commerciale extérieure, puisque nous importons plus de diesel que nous n’exportons d’essence. Mais là comme ailleurs, nos politiques ont peur de toucher aux acquis.

Posté le 10-05-2014 à 10:58:30 par Julien

L’interdiction dans les grandes villes comme PARIS, Lyon, Marseille devrait être la règle pour lutter contre les particules fines et très fines responsable de maladies. et pour lutter également contre la pollution des façades d’immeubles. En contre partie, la voiture électrique devraient être favorisé comme en Norvege avec les memes recettes. Ah si g t maire :)

Posté le 12-05-2014 à 09:03:30 par kato

Puisqu’on ne veut pas pénaliser ceux qui ont choisi le diesel, par incitation des précédents gouvernements, pourquoi ne pas juste baisser la taxe sur le SP95. Cela incitera ensuite les gens à ne plus prendre de voitures diesel ... plus naturellement.

Posté le 11-06-2014 à 21:47:30 par narno

enfin une bonne nouvelle : diminuer l’utilisation des véhicules au carburant le + polluant : le DIESEL !
effectivement, surtaxer ce carburant de quelques centimes et détaxer d’autant le SP98 95 inciterait l’achat de véhicules moins polluants !
RIEN sur le GPL ! Pourquoi oublie-t-on ce carburant + écolo ?
(je ne parle pas du (soi-disant) bio-carburant, très ’gourmand’ en céréales !)



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Plaidoyer pour la conversion des thermiques en électriques
Entre pionniers de la mobilité électrique, nous rêvions déjà il y a une dizaine d’années de pouvoir convertir des voitures thermiques en électriques. ElectroDyane,...
RTL, Ouest-France, la décote du diesel : une électrique en occasion ?
Parmi les objectifs d’Anne Hidalgo, maire de Paris, et Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire : débarrasser les rues et routes des vieux...
Prime à la conversion : le DP du ministère de la Transition écologique
Dans la droite ligne de l’interview accordée dimanche 17 septembre 2017 par Nicolas Hulot au quotidien Libération (notre article), le ministère de la Transition...
Voitures électriques : Superbonus réduit à 2.500 euros en 2018 ?
Si l’on en croit une interview accordée par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, au quotidien Libération, et mis en ligne hier, dimanche 17...
Cycle WLTP contre NEDC, nouveau malus, fiscalité des carburants
C’est la rentrée, et avec elle son lot de nouveautés à venir ou déjà applicables en matière de voitures particulières. Le fameux cycle NEDC si décrié disparaît enfin au...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact