← Revenir aux actualités

La Peugeot e-208 en tête des ventes de véhicules électriques au premier semestre Rédigé par Emmanuel Maumon le 04 Juil 2022 à 06:00 1 commentaires

Le cabinet AAA Data vient de dévoiler les chiffres des immatriculations de véhicules électriques au cours du premier semestre 2022. Un semestre durant lequel seules les motorisations électriques et hybrides parviennent à endiguer la chute du marché de l’automobile. Pour le 13ème mois consécutif, les ventes de voitures neuves ont baissé par rapport au même mois de l’année précédente. En juin, le mois qui traditionnellement compte le plus d’immatriculations, la baisse s’élève à 14,2%. Avec 22.000 immatriculations, les véhicules électriques progressent eux de 5%. Sur l’ensemble du premier semestre, la Peugeot e-208 crée la surprise en s’octroyant la première place avec 9.711 unités. Une surprise car elle ne figurait qu’en troisième position sur l’ensemble de l’année 2021, loin derrière la Tesla Model 3 et la Renault Zoé.

La Dacia Spring coiffée sur le fil

A fin mai, la Peugeot e-208 n’occupait pourtant toujours que la troisième place des immatriculations 2022. Elle affichait encore un retard de plus de 1 000 unités sur la Dacia Spring (6.851 contre 7.878 unités). Mais avec 2.860 exemplaires immatriculés en juin, elle coiffe donc sur le fil la Dacia Spring. Celle-ci n’a pas eu de bons résultats en juin puisque Dacia n’a immatriculé que 1.302 Spring. Avec 9.203 exemplaires au total, la Dacia Spring n’occupe donc que la seconde place sur l’ensemble du premier semestre. Une performance toutefois très satisfaisante pour cette citadine qui a su rapidement trouvé son public. Avec son tarif low-cost pour une voiture électrique, la Dacia Spring a permis à un large public d’accéder à l’électrique.  De plus, elle répond parfaitement aux besoins de ceux qui font relativement peu de kilomètres par jour.

La Fiat 500 sur le podium

On aurait également pu s’attendre à voir la Fiat 500 prendre la tête des immatriculations de véhicules électriques en 2022. La Fiat 500 figurait en effet en tête des immatriculations au cours des mois d’avril et de mai. Sur les cinq premiers mois de l’année, elle occupait la seconde place devant la Peugeot e-208. Avec le succès retentissant de sa version haut de gamme La Prima, elle a aussi parfaitement rencontré son public. Un succès conforté par une gamme assez large et une commercialisation innovante allant jusqu’à une disponibilité sur abonnement. En juin, la Fiat 500 a d’ailleurs continué à bien performer avec 1.843 immatriculations. Pas suffisant cependant pour rattraper son retard sur la Dacia Spring et éviter le retour fulgurant de la Peugeot e-208. En juin, le score de cette dernière dépasse en effet de plus de 1.000 unités celui de la Fiat 500.

Le net recul de la Tesla Model 3

 

La Peugeot e-208 bénéficie aussi du net recul enregistré par la Tesla Model 3. Celle-ci caracolait en tête des ventes en 2021, même si ses résultats fluctuaient au gré de ses livraisons hiératiques. Un succès dû en grande partie à une version d’entrée de gamme devenue pleinement accessible au bonus écologique. Depuis, Tesla a changé de stratégie pour augmenter fortement ses tarifs. Le prix de la version d’entrée de gamme a ainsi augmenté de plus de 9.000 euros. Une augmentation doublée par une baisse du bonus écologique qui passe de 6.000 à 2.000 euros. Du coup, la Model 3 ne suscite plus le même engouement et a reculé au 5ème rang des immatriculations en 2022 avec 7.804 unités. Une chute qui n’est pas encore compensée par la montée en puissance de la Model Y. Cette dernière enregistre néanmoins un bon score en juin avec 1.964 immatriculations.

Renault : la Mégane electric prête à assurer la relève

Peugeot e-208

Avec la Zoé, Renault a longtemps dominé très nettement le marché des véhicules électriques en France. En difficulté lors des premiers mois de l’année, la Zoé a plutôt performé en juin avec 2.048 exemplaires mis en circulation. Toutefois, sa fin de carrière approche et elle souffre sans doute plus qu’une autre de l’arrivée de la Mégane Electric. Bonne nouvelle pour Renault, la Mégane E-Tech Electric semble prête à assurer la relève. Pour son deuxième mois de commercialisation, elle enregistre déjà 1.854 immatriculations. Une belle performance même si elle demande à être confirmée dans les prochains mois. Renault peut aussi se féliciter du bon résultat de la Twingo E-Tech, sixième du classement sur le premier semestre. Avec 7.783 unités mises en circulation, elle n’est même qu’à quelques exemplaires de la Tesla Model 3.

partager cette actualité sur :

INFOS


Groupe Chopard Automobile

63 Route de Grenoble

06200 Nice


Commentaires

  • Simon le sam Juil 23 2022

    Je suis content car Renault se relève et vient éliminer les marques qui s’y croyaient.. En peu de temps Renault rattrape un retard subit.
    Et surtout ce qui fait plaisir est que les constructeurs Français relèvent la tête avec honneur et montre que ce n’est pas les Américains et les chinois qui vont nous en remontrer.
    De plus ce qui surprend est la meilleure qualité des produits Français.
    C’est sur que ceux qui ventaient le VE TES…… vont faire la tête.

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter