← Revenir aux actualités

Immatriculations : dans un marché déprimé, les véhicules électriques continuent leur progression Rédigé par Emmanuel Maumon le 09 Avr 2022 à 06:00 0 commentaires

L’Avere-France vient de publier son baromètre mensuel de la mobilité électrique. Alors que le marché automobile est au plus mal avec un recul des immatriculations de 17,3% au cours du premier trimestre, les véhicules électriques continuent de progresser fortement. En mars, les immatriculations de véhicules électriques (particuliers et utilitaires) ont augmenté de 28%. Elles se rapprochent désormais de celles des véhicules diesel qui dégringolent. Avec la forte augmentation du prix des carburants, cette tendance devrait se confirmer dans les prochains mois. Déjà en mars, avec 32 900 immatriculations, les véhicules électriques et hybrides rechargeables représentent 18,2% de parts de marché. Une hausse de 7% par rapport au mois de mars 2021.

La Tesla Model 3 toujours en tête des immatriculations

19 835 véhicules particuliers électriques ont été immatriculés en mars, soit 13,5% de parts de marché. Des véhicules achetés très majoritairement par des particuliers (62,20% contre 37,80% pour des personnes morales). La Tesla Model 3 reste largement en tête des ventes avec 3 882 immatriculations. Le succès de Tesla est conforté par la septième place de la Model Y avec 1 127 exemplaires. La Dacia Spring (2 111) et la Peugeot e-208 (1 842) occupent les deux autres marches du podium. Beau score également pour la Fiat 500 électrique avec 1562 unités. Déception en revanche pour la Renault Zoé (1 127) qui recule au sixième rang et est même devancée par la Twingo (1 498). Le Kia Niro (584), la Citroën E-C4 (560) et le Hyundai Kona (513) complètent le Top 10.

+ 35% pour les véhicules utilitaires électriques

Même si le total des immatriculations (1 315) reste modeste, les véhicules utilitaires ont réalisé un bon mois de mars. Les immatriculations ont progressé de 35% par rapport à mars 2021 et elles représentent une part de marché de 3,9%. Le Renault Kangoo domine toujours nettement le classement avec 419 exemplaires écoulés. Derrière suivent presque à égalité la Renault Zoé (101), le Goupil G4 (100) et le Citroën Jumpy (99). Les véhicules du groupe Stellantis réalisent ensuite un tir groupé avec les Peugeot Expert (91) et 208 (86), le Citroën E-Berlingo (77) et le Peugeot E-Partner (62). Le Mercedes eVito (34) et le Volkswagen Crafter (34) ferment la marche de ce Top 10.

Léger coup de frein pour l’hybride rechargeable

Après une très forte progression qui s’était ralentie ces derniers mois, l’hybride rechargeable enregistre un léger coup de frein. Pour la première fois depuis longtemps, les immatriculations (11691 exemplaires) sont en recul de 16% par rapport à mars 2021. Contrairement aux véhicules électriques, les ventes proviennent essentiellement des personnes morales (74,40% contre 25,60% pour les particuliers). S’il reste en tête avec 1 114 unités, le Peugeot 3008 voit ses immatriculations baisser de près de 30%. La Peugeot 308 (704) et le Mercedes GLC (650) restent néanmoins encore à bonne distance. Ils précèdent au classement la DS 7 Crossback (511), le Volvo XC 40 (478) et le Renault Captur (381). Viennent ensuite le Volvo XC 60 (377), la DS 4 (373), la Mercedes Classe A et le Hyundai Tucson (368).

Les immatriculations région par région

Le baromètre de mars dresse également l’état des immatriculations dans les différentes régions françaises. L’Île-de-France est toujours leader avec 7 115 immatriculations et une presque parfaite égalité entre véhicules électriques et hybrides rechargeables. L’Auvergne-Rhône-Alpes (3 953) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (3 533) suivent ensuite avec une forte domination des véhicules électriques. Même configuration pour les régions qui suivent au classement : Occitanie (2853), Hauts-de-France (2792), Grand-Est (2765) et Nouvelle-Aquitaine (2641). L’écart se creuse ensuite avec les autres régions : Pays-de-la-Loire (1556), Normandie (1464), Bretagne (1288), Bourgogne-Franche Comté (1170), Centre-Val-de-Loire (932). Dans toutes ces régions, les immatriculations de véhicules électriques sont aussi nettement supérieures à celles des hybrides rechargeables. A noter en fin de classement, l’assez bon résultat vu sa taille de la Corse (695), surtout en termes de véhicules électriques (541).

partager cette actualité sur :

INFOS


Avere-France

22 avenue Jean Aicard

75011 Paris


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter