← Revenir aux actualités

Partenariat financier entre Fastned et la Banque des territoires Rédigé par Philippe Schwoerer le 21 Déc 2021 à 06:00 1 commentaires

L’organisme qui dépend de la Caisse des dépôts compte favoriser ainsi le programme national pour le déploiement des bornes de recharge rapide sur l’ensemble du réseau autoroutier concédé.

 

Convergence

D’un côté, il y a ce programme du gouvernement, annoncé en février dernier par le ministre délégué en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui vise à équiper en bornes de recharge rapide, pour fin 2022, de l’ordre de 400 aires de service ouvertes sur les autoroutes.

Doté d’une enveloppe spécifique de 100 millions d’euros, ce plan prévoit d’accorder entre 10 et 40 % de subvention pour financer les coûts d’installation des stations. Pour en profiter, les opérateurs intéressés ont jusqu’au 30 juin 2022 pour déposer leur dossier.

De l’autre côté, Fastned avait déjà communiqué fin novembre sur son arrivée en France, avec l’intention d’implanter ses établissements le long des réseaux autoroutiers.

 

Partenariat stratégique

Le rapprochement avec la Banque des territoires constitue une suite logique et stratégique. L’établissement a pour mission de dynamiser le financement de projets sur les territoires.

L’accord a pour objectif « d’accélérer la construction de stations de recharge électrique haute puissance le long des autoroutes françaises », soulignent les 2 parties.

« A travers ce partenariat, Fastned poursuivra sa mission première qui vise à développer des infrastructures de recharge pour accélérer la transition vers la mobilité électrique et donner plus de liberté aux conducteurs de véhicules électriques », indique le service de communication de l’opérateur.

 

Déjà du concret pour 4 stations…

Les 9 premières stations qui seront financées grâce à ce partenariat forment une suite à des appels d’offres organisés par les autoroutes de Paris-Rhin-Rhône (APRR) et de sa filiale Société des autoroutes Rhône-Alpes (Area).

Ces marchés ont été remportés en 2020 par Fastned, aussi implanté aux Pays-Bas, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique, et en Suisse.

Déjà 4 de ces stations étaient opérationnelles fin novembre dernier, localisées sur les aires d’autoroutes de Gevrey-Chambertin Ouest (A31, Dijon), Ecot (A36, Montbéliard), Pont Chêne-d’Argent (A39, Dole) et Pont Val-de-Saône (A39, Dole).

 

…et bientôt pour 5 autres

Les 5 autres stations vont suivre, mises en service dans les prochaines semaines à venir. Leurs lieux d’implantation sont déjà connus, sur l’autoroute A6, dite « Autoroute du Soleil », en direction de la Suisse et autour de Dijon. Plus précisément sur les aires de Jonchets Les Récompenses (A5) et Jonchets La Grande Paroisse toutes les 2 sur l’A5, et, sur l’A6, celles d’Archère Ouest, Dracé, et Saint-Ambreuil.

Chacune de ces stations a été conçue pour recevoir dans un premier temps 4 points de recharge délivrant jusqu’à 300 kW de puissance unitaire. Mais aussi pour évoluer progressivement jusqu’à 12 PDR en fonction de la progression de la fréquentation.

 

50 millions d’euros au maximum

Le partenariat entre Fasned et la Banque des territoires prévoit que cette dernière « soutiendra financièrement jusqu’à 49 % des investissements réalisés pour la construction de stations dans le cadre d’appels d’offres remportés par Fastned ». Un plafond a été fixé à 50 millions d’euros.

Selon les termes de leur accord, l’organisme financier met à la disposition de l’opérateur « un instrument de financement hybride ». cet outil inclue « un mode de remboursement et une rémunération qui évoluent de pair avec le déploiement du marché de la recharge électrique et le flux de trésorerie généré par les stations Fastned ».

 

Faire face à une mobilité électrique qui progresse

Aujourd’hui, on ne compte pas vraiment plus de 1 % de modèles électriques dans les véhicules en circulation dans l’Hexagone. Un pourcentage qui devrait progresser vers les 10 % d’ici 2030. D’où des besoins de recharge en hausse, notamment sur les autoroutes

Cette projection est abordée de façon sereine par Fastned, du fait du rapprochement avec l’organisme financier. « Je me réjouis de ce partenariat avec la Banque des territoires, qui confirme la confiance croissante des investisseurs dans le déploiement des infrastructures de recharge haute puissance et leur capacité à proposer des solutions de financement adaptées à cette activité », a commenté Victor van Dijk, directeur financier de Fastned.

 

Une première pour la Banque des territoires

La Banque des territoires se mobilise pour soutenir la transition énergétique, et en particulier dans le secteur de la mobilité. Dans ce cadre, elle a déjà favorisé le déploiement de stations de recharge, conformément à son Plan Climat qui prévoit de répondre aux attentes des électromobilistes. Mais l’établissement financier ne s’était pas encore engagé sur des projets pour l’implantation de bornes ultrarapides sur les autoroutes.

Ce que confirme Pierre Aubouin : « Cette opération est notre premier engagement de financement pour le segment des autoroutes françaises et nous sommes heureux d’accompagner pour ses premiers projets Fastned en France, une entreprise certes jeune mais déjà pionnière en Europe ».

Le directeur du pôle Mobilité et Infrastructure à la Banque des Territoires espère ainsi tracer une nouvelle voie vers d’autres opérateurs que son établissement est prêt « à soutenir pour accélérer le développement des réseaux de stations de recharge françaises ».

 

partager cette actualité sur :

INFOS


Fastned France SAS

26 rue du Faubourg Saint Antoine

75011 Paris


Commentaires

  • Laurent DIJOUX le mer Déc 29 2021

    Bonjour,
    Excellent. J’aimerais avoir si Fastned prévoit d’ouvrir des stations de recharge dans les villes où je pense que oui ce qui serait bien.
    Merci

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter