← Revenir aux actualités

Les scooters électriques de Pink Mobility choisis en moto-école Rédigé par Philippe Schwoerer le 15 Déc 2021 à 06:00 0 commentaires

C’est le modèle Pink Me qui a été retenu par l’établissement fondé par le champion moto Philippe Monneret, né dans une famille tournée vers la compétition.

 

Pink Me

Le Pink Me, c’est ce scooter électrique équivalent 50 cm3 équipé d’un moteur Bosch d’une puissance de 2 000 W en crête, pour un couple de 110 Nm.

Doté d’un poids total autorisé de 231 kg pour un poids à vide de 76 kg, dont 9 kg pour la batterie, il offre une autonomie d’une cinquantaine de kilomètres. Ce rayon d’action est permis par un pack compact amovible lithium-ion NMC (nickel, manganèse, cobalt) dont la capacité énergétique est affichée à 1,56 kWh (60 V – 24 Ah).

De série, le Pink Me est proposé en 2 teintes au choix : noir brillant ou gris mat. Toutefois, pour des besoins précis, notamment pour des flottes d’entreprises, Pink Mobility est ouvert à d’autres configurations de présentations.

 

Modèle moto-école

Pour l’apprentissage de la conduite des deux-roues, cet adhérent à l’Avem ajoute différentes protections. Celles, métalliques, aux poignées, par exemple, éviteront aussi bien d’endommager le guidon que d’abîmer les mains des élèves. Le renfort de bas de caisse gomme les chocs latéraux et les risques de détérioration du carénage inférieur. Enfin, les tampons en caoutchouc préviennent les rayures.

Un équipement qui a décidé la moto-école Easy Monneret à exploiter le Pink Me dans le cadre de son activité. Chez Pink Mobility, « ils étaient les premiers à proposer un véhicule avec des protections. Ils étaient les seuls à le faire », confirme-t-on au niveau de l’établissement installé dans le 17e arrondissement de Paris.

Dans une vidéo d’un peu plus de 4 minutes, un des moniteurs montre l’utilité de ces protections. « C’est vraiment bien, parce que sur une petite chute, on voit que le scooter ne craint absolument rien », insiste-t-il. Il en profite pour souligner qu’avec un modèle électrique, il n’y a pas de risque de rependre au sol de l’essence ou de l’huile une fois l’engin couché sur la chaussée.

 

3 allures paramétrables

Toujours dans l’idée de coller aux réalités du terrain concernant l’apprentissage du pilotage des deux-roues, Pink Mobility a ajouter une molette au guidon qui permet d’intervenir sur la vivacité et la vitesse maximale du Pink Me. La première vitesse, assez lente (15-20 km/h), procure des accélérations très douces et progressives. C’est idéal pour les débutants qui n’ont jamais piloté un scooter ou une moto.

« C’est parfait, parce que, souvent, les débutants ont tendance à accélérer trop fort au début. Parfois ils se crispent. Ce qui peut les emmener jusqu’à la chute », illustre le moniteur d’Easy Monneret. La vitesse 2 offre un démarrage plus classique avec une allure linéaire. Ce réglage facilite l’apprentissage à la modulation de la vitesse.

Enfin, le dernier mode permet d’effectuer des démarrages rapides ainsi que des dépassements dans la circulation. Les élèves ont accès à la vitesse maximale de 45 km/h pour ce scooter électrique classé dans la catégorie européenne L1e. « Pour les publics qui ont déjà un peu pratiqués le scooter, ils se retrouvent sur un engin performant. Ce scooter allie à la fois la facilité et la performance », apprécie le moniteur.

 

Une appréhension qui disparaît

Le personnel d’Easy Monneret ne cache pas que les élèves « ont souvent, au départ, une appréhension sur l’électrique ». Le public jeune a envie d’entendre le moteur thermique, et craint de ne pas bénéficier d’une bonne accélération ni de sensations en pilotant un deux-roues branché. « Au final, quand ils essaient le Pink Me, ils sont assez surpris, parce que le scooter est vraiment dynamique au démarrage, Ca leur plaît », assure le moniteur.

Aujourd’hui, Easy Monneret espère ouvrir de nouveaux établissements, « et surtout un centre 100 % électrique ». L’exploitation du Pink Me a été concluante. Les 50 kilomètres de rayon d’action sont apparus suffisants.

Ils correspondent à « 2 demi-journées de formation pour le permis AM sur circuit. Et également pour la sortie route. Il faut rappeler que ce sont des véhicules essentiellement citadins. Donc 50 km d’autonomie pour un petit véhicule comme ça, ça suffit amplement », met en avant le moniteur. Easy Monneret devrait donc augmenter son parc de scooters électriques Pink Me à l’avenir.

 

Parlons des tarifs

A l’unité, le Pink Me pour moto-école est affiché à 1 949 euros hors taxes, ou 2 358 euros TTC, avec le bonus écologique de 390 euros déjà déduit.

Easy Monneret propose plusieurs formations sur ce scooter électrique. Tout d’abord une séance de 2 heures pour l’initiation à la conduite d’un deux-roues branché. Sa grille tarifaire démarre à 110 euros.

Actuellement, la moto-école affiche une promotion à 219, contre 259 euros, pour obtenir le permis AM. Elle comprend 8 heures de formation sur 2 demi-journées, en exclusivité sur l’île de Puteaux. Elle s’adresse aux personnes intéressées par la conduite d’un scooter 50 cm3, dès 14 ans. La formation se déroule en 3 temps : théorie, pilotage sur circuit fermé, et insertion radioguidée dan la circulation. « A la suite de cette formation, vous pourrez conduire n’importe quel deux-roues de 50 cm3 ou équivalent », peut-on lire sur le site Easy Monneret.

Egalement en promotion, 250 contre 299 euros, le stage d’une journée de 7 heures sur scooter électrique qui permet aux titulaires du permis B depuis un minimum de 2 ans de pouvoir utiliser les deux-roues de 125 cm2 ou équivalent.

 

partager cette actualité sur :

INFOS


Pink Mobility

2 Rue Jean Jaurès

78100 St Germain-en-Laye


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter