← Revenir aux actualités

Avec le bZ4X, Toyota se lance dans l’électrique Rédigé par Emmanuel Maumon le 01 Nov 2021 à 06:00 1 commentaires

Toyota vient de dévoiler son premier véhicule 100% électrique à batterie : le bZ4X. Portée par le succès de la Prius, la marque japonaise a longtemps misé presque exclusivement sur la technologie hybride. Pour rester dans la course, elle se voit aujourd’hui contrainte d’élargir sa gamme de véhicules électrifiés. Cousin du RAV4, le SUV bZ4X est ainsi le premier modèle de sa nouvelle marque bZ. Un nom qui signifie « beyond Zero » (au-delà de zéro). Pour Toyota, zéro émission n’est qu’une partie de son ambition et elle souhaite offrir une mobilité toujours meilleure pour tous. Ceci avec des produits qui améliorent le plaisir de conduire et assurent la sécurité de l’ensemble des usagers de la route. Le bZ4X en est l’illustration. Il fera sa première apparition européenne le 2 décembre et sera disponible en France en juin 2022.

Un SUV basé sur une plateforme dédiée à l’électrique

Le bZ4X est le premier modèle conçu sur la nouvelle plateforme de Toyota dédiée aux véhicules électriques. Une plateforme co-développée avec Subaru et basée sur la philosophie des plateformes e-TNGA. L’intégration complète de la batterie au châssis, sous le plancher du véhicule, lui confère toute une série d’avantages. Elle offre un centre de gravité bas, un excellent équilibre du poids avant/arrière ainsi qu’une grande rigidité de carrosserie. De quoi donner à ce SUV une sécurité, une tenue de route et une maniabilité excellentes. Deux versions du bZ4X seront proposées. La version traction avant sera propulsée par un moteur électrique de 150 kW développant 265 Nm de couple. Le modèle à transmission intégrale sera équipé de deux moteurs de 80 kW avec 336 Nm de couple. Il pourra abattre le 0 à 100 km/h en 7,7 secondes et atteindre une vitesse de pointe de 160 km/h.

450 km d’autonomie

Toyota entend également mettre à profit ses 25 ans d’expérience dans le développement des batteries pour garantir une belle autonomie. Son SUV électrique sera doté d’une batterie de 71,4 kWh qui devrait offrir une autonomie de plus de 450 km. Une batterie susceptible d’être rechargée  à 80% en 30 minutes environ avec une borne rapide de 150 kW. De plus, l’autonomie du bZ4X peut être maximisée grâce à l’utilisation d’un toit de panneaux solaire disponible en option. Selon Toyota, ces panneaux solaires peuvent produire suffisamment d’énergie au cours d’une année pour permettre de parcourir 1 800 km. Enfin, la marque assure que les performances de la batterie seront garanties sur la durée. La réduction attendue de ses performances n’étant que de seulement 10% au bout de 10 ans de conduite.

Un design élégant et robuste

Epuré, élégant et puissant, le design du bZ4X allie le style avant-gardiste d’un véhicule électrique aux qualités originelles d’un SUV. Il inaugure une nouvelle face avant forte et expressive, s’inspirant du requin marteau, qui sera l’identifiant des Toyota bZ. Par rapport au RAV4, les dimensions extérieures illustrent les avantages en matière de design inhérents aux plateformes e-TNGA. Le bZ4X a ainsi une hauteur inférieure de 85 mm, des porte-à-faux plus courts et un empattement plus long de 160 mm que le RAV4. Le design intègre également des éléments aérodynamiques qui contribuent à une autonomie généreuse. Parmi eux, notons des ouvertures profondément enfoncés dans le bouclier avant pour créer des flux d’air réguliers.

Ambiance de salon pour l’habitacle

Chaleureux, le design intérieur confère à l’habitacle l’ambiance d’un salon. Le tableau de bord est installé dans une position basse, augmentant ainsi la sensation d’ouverture vers l’extérieur procuré par l’habitacle. Un espace au sein duquel le principe « les mains sur le volant, les yeux sur la route » est appliqué. Rassemblant de nombreuses informations, l’écran TFT de sept pouces se trouve directement dans la ligne du regard du conducteur. Il peut donc être consulté avec un minimum de mouvement des yeux. Le bZ4X bénéficie aussi de la dernière génération du Toyota Safety Sense qui regroupe tout un ensemble d’équipements de sécurité. Les nouvelles fonctionnalités incluent notamment l’amélioration du système de pré-collision. Une étape importante pour atteindre l’objectif ultime : « zéro décès et blessure  dans les accidents de la route ».

partager cette actualité sur :

Commentaires

  • electronlibre le lun Nov 1 2021

    « Beyond Zéro », juste du marketing, de la « com ». Renault a arrêté de désigner ses VE de zéro émissions et il a bien fait car aucun VE n’est zéro émissions. Pire, plus il est lourd, plus le VE émet de particules ultra fines par abrasion des pneus et de la route.

    Les émissions de CO2 ne sont pas une pollution mais la nourriture de la végétation, et elle en veut toujours plus. Pendant la période où le taux de CO2 au double de l’actuel, la végétation était plus grande (et peut être à l’origine du pétrole).
    Aucune étude scientifique ne démontre sans aucun doute la responsabilité du CO2 dans un réchauffement climatique.

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter