← Revenir aux actualités

Essai : Pour qui la citadine électrique Mini Cooper SE ? Rédigé par Philippe Schwoerer le 08 Juin 2021 à 09:18 0 commentaires

Disponible depuis un peu plus d’un an en France, la Mini Cooper SE s’adresse d’abord aux inconditionnels de la marque. Les habitués des voitures électriques, en particulier de la BMW i3 qui a fourni à la citadine électrique son groupe motopropulseur, risquent en revanche d’éprouver une certaine déception et de se sentir à l’étroit à bord.

 

Mise en garde

 

Pour différentes raisons, des automobilistes se sentent attirés par la citadine électrique Mini Cooper SE. Son look jeune et sympathique et ses couleurs jouent le plus souvent très positivement.

Notre court essai nous a cependant donné une autre image de cette voiture, globalement moins positive. Mais si vous êtes intéressé par elle, nous vous conseillons toutefois de la tester par vous-même dans vos propres conditions d’utilisation. De nombreux propriétaires de la Mini Cooper SE se disent satisfaits.

L’engin est susceptible de vous faire vibrer de passion. C’est peut-être cet état qui devra vous guider dans votre achat. En outre les points que nous positionnons en négatif ne le seront peut-être pas pour vous.

Nous étions 4, âgés de 20 à 55 ans, à partager notre ressenti sur le véhicule après notre essai d’une heure essentiellement urbain.

 

Le privilège d’être assis à l’avant

Premier constat : Avec une empreinte au sol bien supérieure (3,850 x 1,727 m), la Mini Cooper SE reproduit le sentiment d’exiguïté que l’on pouvait éprouver à bord de la puce (3,050 x 1,410) imaginée dans les années 1950 par Sir Alec Issigonis.

La citadine électrique n’existant qu’en 3 portes, les candidats aux places arrière devront se contorsionner pour y accéder. Mais attention : Si le conducteur est grand, il faudra éviter de se loger derrière lui. J’ai dû moi-même reculer mon siège à fond pour être relativement à l’aise. Ainsi, le dossier touchait l’assise de la banquette, condamnant cette place.

Par ailleurs, il est presque nécessaire d’avoir la porte ouverte pour régler le siège tellement l’espace est étroit entre eux deux. Une fois assis, nous avons quasiment tous ressenti un manque d’espace pouvant friser un sentiment d’oppression.

Dans 3,480 x 1,475 m, une Citroën C-Zero est bien plus accueillante. La Mini souffre à ce niveau d’une unité avant imposante qui réduit le volume dédié à l’habitacle.

Les portent qui paraissent lourdes apportent en revanche une belle impression de solidité. Mettre le bras à la fenêtre est possible et même très agréable car son seuil est bien positionné. Les vitres sans montant pour les 2 ouvrants latéraux sont un plus stylistique appréciable.

 

Cheap ou premium

Une fois installé au volant, on se demande un peu dans quel univers nous sommes : cheap ou premium ? Pas difficile de trouver des arguments pour les 2.

L’afficheur derrière le cerceau apparaît minimaliste et presque fragile. Il restitue cependant efficacement et à sa façon les informations essentielles. L’aiguille à gauche permet de mesurer en temps réel le niveau de consommation ou de régénération. Il s’agit là d’une belle intégration de l’énergie électrique sur un véhicule conçu à la base pour rouler au pétrole.

Les boutons aux volants sont simplistes. En revanche ses surpiqûres apportent une touche de luxe, comme celles de la sellerie proposée avec la finition Mini Yours à notre disposition.

La console ronde centrale avec son jeu d’éclairage apporte à la Cooper SE une présentation très originale. Elle la retrouve au niveau des boutons chromés qui évoquent l’univers de l’aviation. Mais leur usage par un novice n’est pas aisé en conduisant. On peine à identifier celui que l’on cherche.

 

Véhicule vif

Le véhicule est vif dans la circulation et son allure se dompte avec l’accélérateur seul. On redécouvre la possibilité offerte par la BMW i3 ou la Nissan Leaf de pouvoir immobiliser complètement l’engin sans toucher à la pédale des freins. Cette fonctionnalité devrait être offerte sur tous les véhicules électriques tellement il apporte un confort important à la conduite non automatisée en ville.

Les suspensions se montrent en revanche très fermes. Les routes dégradées sont la source de désagréables secousses amplifiées par une sellerie plutôt rigide. Il est souvent évoqué un comportement de kart pour la Mini Cooper SE. Elle en reprend effectivement l’inconfort. Mais est-ce cela que l’on attend d’une citadine à utiliser au quotidien ?

Du kart, la Mini électrique reprend une très bonne aptitude à coller aux pavés et à virer bien à plat et à bonne allure.

 

200 km d’autonomie

En ville, l’autonomie de la Mini Cooper SE se rapprochera des 250 kilomètres avec une conduite souple. Friser les 200 km sur les nationales est à la portée du pack lithium-ion de 28,9 kWh de capacité utile. A condition de conduire avec le pied très léger sous une météo très favorable.

Pour aller plus loin, la citadine accepte la recharge DC jusque 50 kW avec le connecteur Combo CCS. Elle dispose d’un chargeur embarqué 11 kW AC. Un très bon point à l’heure où trop de concurrentes actuellement sur le marché se contentent encore de 7 kW.

En mode sport, accélérer à pleine puissance ne se traduira pas forcément par un départ fulgurant. Il se produit un petit phénomène de latence avant de ressentir une puissante poussée linéaire. Est-ce cependant un vrai problème ? Non, à notre avis.

 

Pour qui la Mini Cooper SE ?

Dans le rôle d’une voiture unique ou principale, la Mini Cooper SE séduira principalement les jeunes conducteurs au profil Weight Watchers, hommes ou femmes, célibataires ou en couple sans enfant.

C’est davantage une image ou un style identitaire qu’ils viendront chercher avec cette citadine électrique, plutôt que le confort ou la polyvalence.

En seconde voiture, pour se rendre au bureau, avec à disposition des rues et routes en bon état, elle pourra apporter également beaucoup de plaisir à qui saura l’apprécier telle qu’elle est. Son prix hors aides gouvernementales et locales : A partir de 33 900 euros.
 

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter