← Revenir aux actualités

Kia partenaire automobile éco-efficient de la Vallée de Chamonix Rédigé par Communication de l'adhérent le 08 Juin 2021 à 16:39 0 commentaires

Kia France et la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc annoncent la signature d’un partenariat majeur placé sous le signe de l’éco-responsabilité et de la mobilité décarbonée. Cet accord historique pour Kia, mais aussi pour la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, a été signé officiellement jeudi 3 juin 2021, à Chamonix, pour une durée de 3 ans.

 

Open the way

 

2021 marque une année placée sous le signe du mouvement pour Kia, qui entre dans une nouvelle ère, comme le rappelle sa nouvelle signature « Movement that inspires » / (Du mouvement vient l’inspiration). La marque de mobilité, qui souhaite se projeter bien au-delà de son activité de production automobile pour offrir à ses clients et partenaires de véritables solutions de mobilité durable, vient ainsi de franchir une nouvelle étape en devenant le partenaire de la célèbre station de montagne savoyarde, dont la signature « Ouvrez la voie / Open the way », conforte la pertinence de cette nouvelle relation.

 

Une évidence

 

« Le rapprochement entre Kia et la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc est une évidence, au regard des valeurs communes que nous partageons : le mouvement, la qualité et la satisfaction des clients, véritable ADN de notre marque aux 7 ans de garantie. Mais au-delà de ces valeurs, ce qui fait la force de notre partenariat, c’est bien notre engagement mutuel dans la transition écologique et énergétique. La Vallée de Chamonix-Mont-Blanc fait partie des pionniers en la matière, comme c’est le cas pour notre marque, dans le domaine de l’électrification », explique Marc Hedrich, président de Kia France.

 

« Plan S », la route stratégique de Kia…

 

Dans le cadre du plan stratégique de Kia, dénommé « Plan S », d’ici à 2030, les véhicules écoénergétiques tels que les véhicules électriques (VE), les hybrides (HEV) et les hybrides rechargeables (PHEV) représenteront 40 % de la totalité des ventes mondiales de Kia, avec un objectif de ventes annuelles fixé à 1,6 million d’unités.

 

…accélérer la transition vers l’électrification

 

Dans cette perspective internationale, Kia entend porter ses ventes de VE à 880 000 unités en 2030 et devenir ainsi l’un des chefs de file des ventes de véhicules électriques au niveau mondial. Kia – qui lancera dès cette année le crossover EV6, son premier VE reposant sur sa plateforme internationale modulaire électrique (E-GMP) – prévoit, d’ici à 2026, d’étoffer sa gamme de VE de 11 nouveaux modèles, dont sept sur la nouvelle plateforme, et 4 dérivés de modèles thermiques existants.

 

Laboratoire de la transition écologique

 

Consciente qu’il est primordial de préserver son environnement aussi exceptionnel que fragile, la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, détentrice depuis 2013 du Label Flocon Vert, qui récompense les destinations de montagne particulièrement impliquées dans le développement du tourisme durable, s’engage pour la mise en œuvre d’actions concrètes pour la transition écologique et énergétique dans différents domaines : mobilités, habitat et bâtiment, énergies, déchets et économie circulaire…

 

Mobilité douce et libre circulation

 

Navettes électriques, bus hybrides et au gaz, rénovation de la ligne ferroviaire, véloroute, cheminements piétons, décarbonation de sa flotte VL et utilitaires : la vallée de Chamonix développe et structure son écomobilité. La mobilité électrique y est par ailleurs favorisée, quand cela est possible. Généralisé à l’année dès 2005, le système de libre circulation pour les déplacements en train et en bus permet aujourd’hui de transporter plus de 3 millions de voyageurs par an. Enfin, plus de 11 km de voies cyclables ont été aménagées entre Chamonix et Les Houches entre 2016 et 2020, dans le cadre de son engagement dans la mobilité douce.

 

Nouvelle étape dans les engagements durables de la Vallée

 

Soucieuse de préserver l’environnement naturel de son site de montagne, Chamonix a porté un soin tout particulier à la sélection de la flotte automobile électrifiée Kia destinée à la station. Ainsi ce sont 17 véhicules électrifiés des gammes e-Niro 100 % électrique, Sportage MHEV et Ceed SW PHEV, qui sont mis à la disposition de Chamonix. Par ailleurs, la présence de la marque Kia sera effective sur l’ensemble des moyens de communication déployés par l’office de tourisme de Chamonix, tout au long de l’année, par la communauté de communes de Chamonix, le club des sports et les ESF de la vallée. La visibilité de la marque Kia se fera, notamment, par le biais d’activités reines telle que celle de l’enseignement de la pratique du ski par l’Ecole de Ski Française (ESF).

 

Zoom sur le crossover familial e-Niro

 

Le Kia e-Niro est un modèle électrique phare de la gamme Kia. Son succès tient à son agrément de conduite et à son efficience technologique qui permet au crossover familial e-Niro de parcourir 455 km en cycle mixte WLTP et même 615 km en cycle urbain (capacité de la batterie : 64 kWh). Le e-Niro est, par ailleurs, le champion des ventes Kia en France depuis janvier 2021 avec 2 423 immatriculations réalisées, contre 871 sur la même période en 2020. Sa part de marché de plus de 6 % lui permet d’atteindre la 5e place du classement sur le marché des VE et même la 1re place sur le segment des SUV électriques (Source AAA. Au 30 avril 2021).

 

Interview croisée

Propos recueillis auprès de monsieur Eric Fournier, maire de Chamonix et président de la communauté de communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc (Servoz – Les Houches – Chamonix-Mont-Blanc – Argentière – Vallorcine) et de monsieur Nicolas Durochat, directeur général de l’office du tourisme de Chamonix-Mont-Blanc.

 

Quelles sont vos ambitions en termes de transition écologique dans la vallée ?

Territoire d’exception par la splendeur de ses sommets enneigés et glaciers, et ses espaces naturels remarquables, la vallée de Chamonix brille aussi par sa fragilité et son exposition aux changements climatiques. Le réchauffement y est deux fois plus marqué qu’en plaine, avec l’extinction à vue d’œil des glaciers, un cumul de neige divisé par 2 en 40 ans, des risques d’écroulements et de crues de plus en plus prégnants… Par les effets accélérés du réchauffement qu’il y concentre, notre territoire est devenu naturellement un laboratoire d’analyse du changement climatique.

Parce que nous ne pouvions nous contenter d’être les témoins privilégiés de ce qui est en train de se jouer à l’échelle mondiale, nous nous sommes résolument engagés depuis de nombreuses années, vers toutes les transitions écologiques, énergétiques et économiques qui permettront un développement durable de notre territoire. Il y va tant de notre capacité à maintenir une population au pays qu’à garantir une économie touristique qui doit progressivement se réinventer pour s’adapter au cadre environnemental qui la sous-tend. Nos objectifs sont clairs : lutter contre les gaz à effet de serre et les polluants atmosphériques, valoriser et protéger notre territoire exceptionnel et ceux qui y vivent.

Labellisée Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV), la vallée a adopté en 2012 le premier Plan climat en territoire de montagne, puis développé en 2015 un Plan qualité de l’air spécifique. Nous menons ainsi une politique active de développement des transports collectifs et des mobilités douces ou électriques et favorisons la rénovation énergétique des bâtiments publics, professionnels et particuliers au travers de dispositifs financiers conséquents. Nous utilisons une électricité 100 % renouvelable, chauffons nos bâtiments publics au gaz, développons l’hydroélectricité, et avons engagé des études pour développer une usine de méthanisation et une station verte proposant du GNV/biométhane, des bornes de recharge électrique rapide et de l’hydrogène. Nous promouvons également l’auto-consommation autour de projets citoyens notamment dans le photovoltaïque. Enfin, nous étudions à l’échelle de la vallée de l’Arve la faisabilité d’un écosystème hydrogène notamment pour les transporteurs et avons initié la création d’une zone à faible émission pour les mobilités.

 

Quels sont les principaux projets emblématiques de votre politique de développement durable ?

Navettes électriques, bus hybrides et au gaz, rénovation de la ligne ferroviaire, véloroute, cheminements piétons : la vallée de Chamonix a fortement développé son écomobilité ces dernières années.

Généralisé dès 2005, le système de libre circulation pour les déplacements en train et en bus permet aujourd’hui de transporter plus de 3 millions de voyageurs par an dans une vallée très, parfois sur-, fréquentée. Le réseau répond tout à la fois à la demande des habitants, saisonniers et des touristes.

Des bus à motorisation hybride et de grande capacité adaptés aux contraintes topographiques circulent sur des itinéraires reliant les quatre communes de la Vallée. Des navettes 100 % électriques – les fameux « mulets » en référence à l’histoire chamoniarde – sont mises gratuitement à la disposition des vacanciers et habitants de la vallée dans le centre-ville de Chamonix. Conçus en France, ils sont équipés de batteries recyclables, fixées sur le toit avec récupération d’énergie en décélération. La Vallée a fait le choix d’options non polluantes, économes en énergie et avec un bon bilan CO2 à la fabrication comme à l’utilisation. Enfin, les 4 premiers bus au gaz naturel sont entrés dans la flotte de Chamonix bus depuis l’hiver 2019/2020. La conversion de la moitié de la flotte (une quinzaine de bus) est envisagée dès la mise en route du futur contrat de délégation de service public, à l’été 2022, après consultation.

Côté mobilités douces, 11 km de voie cyclable ont été réalisés en Chamonix et les Houches pour un montant de 6 millions d’euros entre 2016 et 2020. Un tracé sans interruption qui permet une circulation douce et sécurisée pour habitants et touristes.

Nous travaillons par ailleurs au projet ambitieux d’aménagement d’un parking d’entrée de vallée, véritable pôle d’échange multimodal, afin de désengorger le centre-ville en offrant toute solution de desserte du dernier kilomètre aux séjournants, excursionnistes ou travailleurs.

 

Que représente pour vous l’association avec une marque comme Kia ?

Le partenariat avec Kia développé à l’échelle de l’écosystème station est apparu dans ce cadre tout à fait naturel. En faisant bénéficier les agents des collectivités, de l’office de tourisme et acteurs socio-économiques de premiers plans de 17 véhicules électrifiés, il n’est pas seulement question d’image, mais d’efficacité énergétique et économique, avec des véhicules fiables et tournés vers l’avenir. Il répond parfaitement au programme de management et de labellisation Citergie dans lequel s’engage la collectivité pour la mise en œuvre d’une politique climat-air-énergie ambitieuse.

Nous sommes au-delà particulièrement heureux d’associer l’image responsable de la vallée à celle du constructeur Kia et de ses objectifs ambitieux de ventes tournées vers l’électrification.

La communauté de communes est engagée de longue date dans l’électrique, malgré le manque de développement d’infrastructures dans les territoires ruraux. Quatre bornes double de recharge électrique ont été installées au cœur de la station, en partenariat avec le Syane (Syndicat des énergies et de l’aménagement numérique de la Haute-Savoie). Une tarification spéciale a été mise en place pour les véhicules électriques dans nos parkings couverts avec 50 % sur abonnement/tarif « voiture ». La charge est gratuite aux emplacements réservés. Des branchements ont été installés dans l’ensemble de nos parkings les plus fréquentés.

 

partager cette actualité sur :

INFOS


Kia France

Immeuble H2O

92500 Rueil-Malmaison Cedex


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter