← Revenir aux actualités

Marseille teste 1 000 vélos électriques en libre-service avec Lime Rédigé par Philippe Schwoerer le 26 Mai 2021 à 09:48 0 commentaires

Depuis ce dimanche 23 mai, et jusqu’au 26 septembre 2021, un millier de vélos à assistance électrique sont disponibles dans une centaine de stations.

 

Un été plus respirable

 

La période de 4 mois d’essai n’a pas été choisie au hasard. La ville de Marseille souhaite que la période touristique estivale 2021 offre une occasion aux habitants et visiteurs d’adopter une mobilité plus vertueuse.

C’est pourquoi la collectivité a accentué ses efforts sur des secteurs stratégiques, comme les calanques, le littoral nord et différentes parties de la ville.

Facturable 1 euro l’accès au vélo puis 20 centimes par minute, ce service complète l’offre Le Vélo mis en place par la métropole en 2007. Ce sont 100 nouvelles stations qui vont mailler le territoire, en plus des 130 déjà ouvertes avec le système de location opéré par le groupe industriel JCDecaux.

 

Lime retenu…

 

A la suite d’un appel d’offres, c’est la société Lime qui a été retenue pour mettre en place et gérer les 1 000 vélos à assistance électrique déployés dimanche dernier. En plus d’observer l’adhésion des habitants et des touristes, l’opérateur et la collectivité souhaitent s’assurer que les deux-roues ne subiront pas une vague dissuasive de vandalisme.

Pour parer les vols connus avec les trottinettes électriques jetés ensuite à la mer, le modèle de vélo branché déployé sur le territoire est plutôt massif. Il pèse près de 35 kilos sur la balance et intègre un système de géolocalisation.

Le choix de l’assistance électrique à Marseille se justifie par l’étalement d’une ville marquée par des reliefs qui peuvent bloquer l’usage régulier d’un vélo classique.

 

…après avoir été écarté en 2019

 

A l’automne 2019, l’opérateur n’avait pas été retenu, face à Bird, Circ et Voï pour le programme de déploiement de plusieurs milliers de trottinettes électriques au total. Lime avait pourtant lourdement investi à Marseille et recruté une cinquantaine de personnes issues pour la plupart des quartiers nord.

Les responsables de l’entreprise ne se sont pas découragés. Tout comme la ville, ils espèrent que cette expérience sera concluante. Ce qui signerait la pérennisation du service, et une moindre congestion de la circulation dans les rues.
 

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter