← Revenir aux actualités

Premier bilan positif pour une expérimentation V2G menée par Nissan Rédigé par Emmanuel Maumon le 24 Mai 2021 à 06:00 0 commentaires

Nissan vient de dresser un premier bilan d’une expérimentation « Vehicle-to-Grid » (V2G) qu’il mène depuis un an en Allemagne. Baptisé « i-rEzEPT », ce projet porte sur l’intégration intelligente des voitures électriques dans les réseaux d’électricité. Il vise à souligner le rôle que les voitures électriques peuvent jouer dans la stabilisation des réseaux électriques publics et privés. Lancé en collaboration avec le gestionnaire local d’électricité Bosch.IO, le projet est soutenu par le Ministère Fédéral des Transports. Un soutien d’un montant de 2,39 millions d’euros dans le cadre de la directive sur le financement de l’électromobilité.

13 Nissan Leaf utilisées pour stocker de l’énergie

Concrètement, le constructeur automobile a fourni une Nissan Leaf et une borne de recharge à 13 propriétaires de maisons. Des maisons disposant déjà d’une installation photovoltaïque. L’objectif est d’utiliser au mieux l’énergie solaire autoproduite par le foyer. Ceci afin de soulager le réseau électrique public et de réduire en même temps les coûts d’exploitation du véhicule électrique. Un objectif rendu possible grâce à la capacité de charge bidirectionnelle de la Nissan Leaf. De quoi permettre aux participants de stocker dans la batterie l’énergie solaire produite sur le toit de leur maison. Cette énergie stockée peut être utilisée en cas de besoin pour alimenter le foyer ou être injectée dans le réseau public.

Une bonne interaction avec le réseau électrique domestique

Bosch .IO, le gestionnaire d’énergie local supervise l’interaction entre la Nissan Leaf et le réseau électrique domestique. Cette Supervision repose sur le logiciel Bosch IoT Gateway. Ce logiciel veille par exemple à ce que l’autonomie du véhicule ne soit que légèrement affectée. Ainsi, un maximum de 10 à 30% de la capacité de la batterie est utilisé pour alimenter le foyer. Si nécessaire, une charge complète de la Nissan Leaf peut être priorisée, notamment avant d’entamer un long trajet.

Des premiers résultats convaincants

Les données sur la consommation d’électricité sont évaluées par les instituts Fraunhofer IFAM de Brême et IAO de Stuttgart. Ces instituts utilisent une plateforme spécialement développée à cet effet. Ils réalisent aussi des prévisions pour vérifier la disponibilité des véhicules. Les premiers résultats de l’expérimentation sont très convaincants. Ils montrent que les participants au projet ne se contentent pas de répondre aux besoins de mobilité avec la Leaf. Ils utilisent également leur voiture électrique comme système de stockage temporaire dans leur maison. Ceci comme un véritable réseau électrique produisant lui-même son électricité.

Un fort potentiel d’utilisation efficace des énergies renouvelables

Selon Vincent Ricoux (Directeur Marketing de Nissan Europe) : « Le fait que de plus en plus de personnes travaillent à domicile offre un important potentiel d’utilisation efficace des énergies renouvelables et de réduction des émissions dans les transports ». Nissan s’attend donc à ce que l’intérêt pour cette technologie continue à croître à l’avenir. Le constructeur entend profiter de son avance dans ce domaine, acquise avec son système de charge CHAdeMO. Encore faut-il que les systèmes V2G soient économiquement rentables pour l’utilisateur. Pour cela, des subventions plus élevées pour l’infrastructure de charge et pour le système de gestion de l’énergie semblent nécessaires.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter