← Revenir aux actualités

Daimler Truck milite pour des camions électriques à PAC hydrogène Rédigé par Philippe Schwoerer le 24 Mai 2021 à 19:22 0 commentaires

A contre-courant de l’avis de nombreux constructeurs, Martin Daum, à la tête de Daimler Truck AG, estime qu’il ne faut pas limiter la mobilité électrique aux seuls véhicules à batterie de traction.

Notamment pour les engins lourds, comme les camions porteurs qui effectuent de longues distances, il mise sur des groupes motopropulseurs à piles hydrogène.

 

Ne pas se concentrer sur une selle technologie

 

C’est Bloomberg Green qui rapporte un entretien téléphonique réalisé avec le dirigeant allemand. Le média oppose les déclarations de ce dernier au scepticisme affiché par ses homologues chez Tesla (Elon Musk) et Volkswagen (Herbert Diess).

« Se concentrer uniquement sur les véhicules électriques à batterie serait risqué en raison de la rareté de certaines matières premières et des défis que les réseaux d’électricité auront à supporter avec les maillages de recharge à haute puissance pour les camions et les bus », a prévenu Martin Daum.

 

Une approche bidirectionnelle

 

Evoquant les objectifs à atteindre en matière de climat, le patron de Daimler Truck a communiqué les grandes lignes de la feuille de route maison concernant les poids lourds du futur : « Jusqu’en 2025, l’accent sera mis à 100 % sur les véhicules électriques à batterie. Entre 2025 et 2035, nous aurons besoin à la fois de modèles électriques à batterie et d’autres à pile à combustible, car les besoins en infrastructures de ravitaillement en énergie seront soumis à une forte croissance nécessitant une approche bidirectionnelle ».

Dans le communiqué de presse daté du 21 mai dernier, le point de bascule vers l’hydrogène est plus précisément situé à 2027 pour une production en série.

La position de Martin Daum trouve un écho chez d’autres acteurs de la mobilité. Ainsi Volvo, avec lequel Daimler Truck à créé une coentreprise afin de travailler ensemble sur les PAC H2.

 

Des camions et des stations en même temps

 

Daimler Truck vient également de nouer un partenariat avec Shell New Energies pour développer de concert les camions fonctionnant à l’hydrogène et le réseau d’avitaillement correspondant.

Il s’agit ainsi d’éviter l’enlisement dans l’habituel blocage de la poule et de l’œuf qui freine encore trop souvent l’essor des nouvelles technologies. « Qu’est-ce qui doit-être prêts en premier : les infrastructures ou les véhicules ? La réponse est que les deux doivent avancer ensemble », a plaidé Martin Daum.

Il espère que son groupe commencera à livrer en 2025 ses premiers camions fonctionnant à l’hydrogène. La filiale de Shell aura alors équipé 1 200 kilomètres de corridors du fret. En 2030, le réseau compterait 150 stations H2 où les 5 000 poids lourds à hydrogène lancés sur les routes par Mercedes-Benz recevraient leur plein en énergie.

 

S’assurer l’approvisionnement en batteries

 

Tout en pensant à l’hydrogène à plus long terme, Martin Daum souhaite aussi que son groupe s’assure l’approvisionnement en batterie. Un accord vient d’être passé avec l’entreprise chinoise CATL (Contemporary Amperex Technology Co. Limited). Le partenariat porte sur un travail commun de conception et de développement de cellules de nouvelle génération pour équiper des camions.

« Le renforcement de notre solide collaboration avec CATL jouera un rôle clé alors que nous accélérons nos activités d’électrification et ouvrons la voie à zéro émission dans l’industrie du camion », a commenté le boss de Daimler Truck.

CATL fournira dans un premier temps les packs lithium-ion pour le nouveau Mercedes-Benz eActros LongHaul qui devrait être prêt pour la production en série en 2024. Cet approvisionnement devrait s’étendre au-delà de 2030.

 

Densité énergétique plus élevée

 

Sans communiquer de chiffres, Daimler Truck indique que ces « batteries combineront une densité d’énergie élevée avec une durée de vie ultra-longue et une capacité de recharge rapide pour répondre aux exigences uniques des camions long-courriers électriques à batterie ».

Les 2 partenaires ont prévu d’aller plus loin ensuite avec la conception et la mise en production de packs encore plus performants. Toujours orientées pour une exploitation dans des poids lourds, les recherches devront prendre en compte « une modularité et une évolutivité élevées afin de prendre en charge différentes applications de camions et une compatibilité flexible avec les futurs modèles électriques ».

Les relations entre CATL et Daimler Truck remontent à 2019, avec la conclusion d’un premier accord de niveau mondial pour la fourniture de modules de batterie lithium-ion à embarquer dans différents modèles de série, dont les Mercedes-Benz eActros, et les américains eCascadia et eM2 de Freightliner.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter