← Revenir aux actualités

Les voitures électriques ne peuvent remplacer les modèles essence ? Rédigé par Philippe Schwoerer le 10 Fév 2021 à 00:00

Selon une étude publiée par le bureau national américain de la recherche économique, une voiture électrique accumule environ 8.500 kilomètres par an. C’est 2 fois moins que les modèles à motorisation essence. Les rédacteurs sont tentés d’en déduire que les VE ne peuvent remplacer les voitures particulières thermiques.

Une étude basée sur la consommation électrique

Les auteurs de l’enquête s’étonnent de parvenir à des chiffres sur l’utilisation des véhicules électriques très contradictoires avec les études jusque-là publiées sur le sujet. Ils estiment que les précédents travaux s’appuient sur des panels trop réduits ou sur des électromobiliens plus engagés ayant fait installer chez eux des systèmes de recharge plus puissants qu’une prise domestique. Pour ce nouveau rapport, les rédacteurs mandatés par le bureau national américain de la recherche économique ont brassé quelque 12 milliards de relevés de consommation électrique sur un échantillon de 362.945 ménages californiens.

En chiffres

Confirmant les estimations de l’agence pour la qualité de l’air en Californie, le document récemment mis à disposition souligne que plus de 85% des recharges sont effectuées à la maison. Ses auteurs précisent même que ces opérations sont concentrées sur la tranche horaire 22h00-6h00. « Ce qui correspond au fait que les ménages rechargent leurs véhicules électriques lorsqu’ils rentrent chez eux et les laissent branchés toute la nuit », commentent-ils. Les rédacteurs constatent que la régénération des packs fait augmenter la consommation journalière électrique des ménages électromobiliens de 2,9 kWh par jour, contre 7,2 à 8 kWh retenus par d’autres études. Chez les propriétaires de Tesla, l’impact est presque doublé, avec une moyenne de 5,7 kWh par 24 heures. A l’opposé, du fait d’une batterie de moins forte capacité énergétique, les propriétaires d’hybrides rechargeables ne connaissent une augmentation de leur consommation électrique quotidienne que de 2,2 kWh.

Explications

Les enquêteurs ont cherché des explications à la moindre utilisation des véhicules électriques par rapports aux modèles essence, suggérant que l’écosystème autour du VE n’est peut-être pas mature. Est-ce le tarif de l’électricité qui est prohibitif en Californie ? Est-ce le fait de cantonner les VE au rôle de seconde voiture dans les ménages ? Est-ce l’infrastructure de recharge externe, associée à l’anxiété d’une autonomie trop chiche, qui et en cause ? Les chercheurs du bureau américain ont préféré ne pas trancher.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Témoignage de Stéphane SEMERIA, Président de Ffauve
LES UTILISATEURS TEMOIGNENT – Pascal, chauffeur de Taxi en Tesla Model 3 à Cagnes-sur-Mer
Toutes les vidéos