← Revenir aux actualités

Partenariat entre Lion Electric et Nuvve pour des bus scolaires V2G Rédigé par Philippe Schwoerer le 20 Nov 2020 à 00:00 0 commentaires

Installé dans la ville québécoise de Saint-Jérôme, Lion Electric développe des groupes motopropulseurs électriques pour véhicules lourds (camions, autocars et autobus). L’entreprise a décidé de rendre compatible avec la recharge bidirectionnelle toutes ses productions. En particulier les bus scolaires pour lesquels la société californienne Nuvve va développer une plateforme logicielle spécifique. Cette dernière permettra à ces véhicules de transport en commun de soutenir le réseau électrique lors des pics de consommation.

Un usage compatible

La plupart des projets de Vehicle-to-Grid (du véhicule au réseau électrique) mettent en scène des voitures équipées de la recharge bidirectionnelle permettant de puiser dans leurs batteries pour soutenir les forts appels en électricité. Les bus scolaires sont cependant parmi les engins les plus adaptés à ce service. A l’exception des déplacements ponctuels pour effectuer une activité à l’extérieur, ils sont exploités 2 fois par jour à des horaires identiques et précis. Ce qui laisse la possibilité d’imaginer des scénarios récurrents quotidiens qui auront pour effet secondaire de procurer une source de revenus supplémentaire aux opérateurs de transport. L’énergie sera revendue à son plus haut prix, alors que les batteries des véhicules seront rechargées quand il sera à son minimum. Les bennes à ordures ménagères peuvent également être exploitées de la même manière.

Expérimentation en cours

Lion Electric et Nuvve ont déjà mis en expérimentation ensemble le V2G à partir de bus scolaires à New York et en Californie. L’entreprise informatique américaine est connue en France pour avoir créé avec EDF Pulse Croissance en mai 2019 la société Dreev spécialisée dans le pilotage intelligent de la recharge et la flexibilité des réseaux d’électricité. « La plateforme V2G de Nuvve offre des services d’agrégation spécialisés qui mettent en commun l’énergie collective stockée dans plusieurs batteries de VE pour créer une centrale électrique virtuelle. A partir de cette dernière, l’électricité peut être vendue sur les marchés de l’énergie », indique Lion Electric.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos