← Revenir aux actualités

Des vélos-stations électriques de Clean Energy Planet pour La Réunion Rédigé par Philippe Schwoerer le 02 Nov 2017 à 00:00 0 commentaires

C’est par l’intermédiaire de son partenaire local CorexSolar que Clean Energy Planet va prochainement déployer des vélosstations électriques à destination des agents du conseil régional de l’Ile de la Réunion. Autre satisfaction pour notre adhérent en octobre dernier : la visite sur son stand d’Elisabeth Borne, ministre des Transports, lors de la 26e édition des Rencontres nationales du transport public à Marseille.

La Réunion

Installé à Sainte-Clotilde, au Nord de l’île de la Réunion, le siège du conseil régional a choisi pour son personnel une station prévue pour accueillir jusqu’à 12 vélos à assistance électrique. Selon le programme des travaux, elle devrait être mise en service au milieu de ce mois de novembre 2017 par CorexSolar, spécialiste des solutions photovoltaïques pour le territoire. Fort de son expérience, le partenaire local de Clean Energy Planet associera la vélosstation à une ombrière solaire. « C’est une solution hybride. Il y a du réseau, des batteries pour le stockage et du solaire. L’idée est de maximiser l’usage du photovoltaïque », commente Patrice Galbois, président de CorexSolar, qui estime que le réseau ne sera exploité qu’à hauteur de 5% de la consommation totale.

Déplacements doux

« Le conseil régional souhaite favoriser les déplacements doux et équipe ses sites avec de plus en plus de bornes de recharge », révèle Patrice Galbois, qui se réjouit, avec Clean Energy Planet, d’avoir remporté, grâce à la solution en infrastructure présentée, l’appel d’offres lancé par la collectivité. « Dans le domaine du vélo, la solution CEP nous a paru particulièrement intéressante. Elle est simple, économique et permet la recharge automatisée des vélos. Jusqu’ici, la région était dotée de vélos électriques avec des arceaux et une recharge manuelle. Faute de les brancher après utilisation, nous avions souvent des vélos déchargés qui n’étaient plus utilisés », détaille le président de CorexSolar.

Préserver les places de stationnement

Pour le conseil régional, les raisons d’encourager ses agents à exploiter des vélos à assistance électrique sont multiples. Aux habituelles questions d’émissions de polluants et de CO2 à l’usage des véhicules thermiques individuels, qu’ils soient à 2 ou 4 roues, s’ajoute un besoin de libérer davantage de places de stationnement sur le site de l’établissement collectif. La flotte des vélos à assistance électrique servira ainsi aux déplacements intersites des agents, mais aussi pour les trajets domicile-travail de ceux qui résident à proximité du siège.

Marseille

Que l’on s’en souvienne : c’est dans le cadre de la 26e édition des Rencontres nationales du transport public à Marseille qu’Elisabeth Borne a tenu à rassurer ainsi les professionnels et utilisateurs, – actuels et futurs -, de vélos à assistance électrique : « J’ai bien entendu l’émotion qu’a pu susciter l’annonce de la suppression de l’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique. Dans son état actuel, cette prime ne répondait pas complètement à l’objectif que l’Etat s’était fixé en la matière, même si elle a pu permettre un développement du marché. […] Le gouvernement et moi en particulier sommes attachés au soutien aux mobilités actives, et le débat qui s’ouvre dans le cadre des assises doit permettre d’imaginer un nouveau dispositif de soutien ». Le décor des Rencontres nationales du transport public à Marseille revêt donc un symbole particulier pour Clean Energy Planet qui a reçu sur son stand la ministre des transports. Céline Seckler, dirigeante de la société azuréenne, lui a présenté la solution multimodale City Hub.

City Hub

La force de l’offre City Hub proposée par Clean Energy Planet est d’associer en une seule infrastructure une borne de recharge accéléré 22 kW pour voitures électriques et hybrides rechargeables et une station de mise à disposition libre-service de vélos à assistance électrique. Le tout est piloté par un unique totem. La City Hub repose sur une conception modulaire qui permet à chacun d’adapter la station à ses besoins. Ainsi pour les types de prises de recharge des voitures et le nombre d’attaches des vélos. Côté monétique, l’ensemble est ouvert à tous les types d’utilisateurs, – abonnés ou usagers occasionnels -, acceptant, selon les souhaits de l’opérateur ayant passé la commande, un badge RFID ou le paiement sans contact par carte bancaire.

Intermodalité

En septembre dernier, Céline Seckler nous confiait au sujet de la station City Hub : « C’est une solution idéale pour débarrasser certaines zones urbaines de la circulation de voitures, au profit des vélos à assistance électrique ». L’infrastructure « clé en main » répond aux besoins d’intermodalité des acteurs publics. Et, justement, la dirigeante de Clean Energy Planet a observé : « La City Hub a connu un beau succès aux Rencontres nationales du transport public à Marseille, et de nombreuses collectivités se sont arrêtées sur le stand pour découvrir cette solution ».

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter