← Revenir aux actualités

Val d’Isère : essai transformé pour le salon du véhicule électrique Rédigé par Emmanuel MAUMON le 18 Juil 2016 à 00:00 0 commentaires

La seconde édition du salon du véhicule électrique a fermé ses portes hier à Val d’Isère. Durant 4 jours, plus de 9 000 visiteurs enregistrés ont pu admirer et tester la plupart des voitures électriques et hybrides actuellement disponibles sur le marché. Après une première pleine de promesses l’an dernier, le salon de Val d’Isère a pris une belle ampleur et a totalement transformé l’essai pour s’imposer désormais comme un rendez-vous incontournable de la mobilité durable. Une mobilité durable dont le nombre d’adeptes ne cesse d’augmenter au fur et à mesure que les constructeurs automobiles sortent de nouveaux modèles et progressent en termes d’autonomie, ou que les motos et vélos passent à l’électrique. Même les bus se mettent au vert comme l’a montré la RATP venue sur le salon avec ses Bluebus 100% électriques.

Un panorama complet des voitures électriques

Si les grands constructeurs étaient déjà au rendez-vous l’an dernier, ils étaient présents cette année avec plus de voitures et ont proposé un panorama quasi complet des modèles électriques actuellement en vente en France, à commencer par les leaders du marché : la Renault Zoé et la Nissan Leaf. Dès l’entrée du salon, les visiteurs étaient sous le charme de la Tesla Model X avec ses ailes de faucon déployées. Le groupe PSA attirait également les regards avec son Peugeot Fractal, un coupé cabriolet 100% électrique présenté l’an dernier à l’IAA de Francfort et conçu comme un laboratoire d’idées pour le véhicule du futur.
En face, Volkswagen semblait déjà marquer son territoire en présence du directeur de la marque en France, Thierry Sybord, qui affichait les grandes ambitions du constructeur dans domaine de l’électrique avec la sortie de nouveaux modèles en 2018. Des ambitions partagées par deux autres constructeurs allemands : Mercedes et BMW dont nous avons pu tester la BMW i3 sur les routes de Val d’Isère menant au Col de l’Iseran. Facilités par le très grand nombre de véhicules à disposition, les tests de véhicules électriques, mais aussi hybrides avec notamment une large gamme de Toyota, ont connu un franc succès.

Une belle vitrine pour les motos, scooters et vélos électriques

Si le salon de Val d’Isère fait la part belle aux voitures électriques, il constitue également une belle vitrine pour les vélos, scooters et motos électriques. Déjà présente l’an dernier avec Zero Motorcycles, la moto électrique semble en plein essor et cette année KTM et Kuberg sont venues rejoindre le constructeur américain. Des marques qui participeront à la première édition du Racinger City Tour, un championnat de supermotard électrique qui a été présenté sur le salon. L’électrique gagne également du terrain dans le monde du scooter et les visiteurs ont notamment pu découvrir et tester le C Evolution de BMW ou le MUVI, un scooter léger conçu pour se déplacer aisément dans la ville, fabriqué par Torrot qui a choisi Val d’Isère pour lancer la marque en France.
Le salon fut également un très bel écrin pour les Vélos à Assistance Electrique avec l’exposition des vastes gammes des grandes marques comme Scott, Giant ou Cannondale, mais aussi de petites entreprises françaises comme Moustache ou Néomouv qui ont su se faire une place sur le marché en exploitant certaines niches avec des produits de qualité. Montagne oblige, les eVTT étaient plutôt à l’honneur, mais les vélos de ville n’étaient pas oubliés pour autant. Même dans les stations de montagne, ils ont leur utilité pour se déplacer. D’ailleurs Val d’Isère montre l’exemple en proposant depuis quelques jours une dizaine de vélos en libre-service. Des VAE exploités par la société Clean Energy Planet qui présentait ses solutions sur le salon.

La RATP avec ses Bluebus

La présence de la RATP à un salon du véhicule électrique se déroulant à Val d’Isère est à priori surprenante. Elle l’est un peu moins lorsque l’on sait que, à travers sa filiale RATP Dev, elle ne gère pas uniquement le réseau de transports à Paris et en Île de France, mais est présente dans 15 pays dans le monde ainsi que dans 30 villes et agglomération en France. Elle gère ainsi, à partir de Bourg Saint Maurice, la desserte des stations de ski dont Val d’Isère. De plus, la RATP est fortement impliquée dans la mobilité durable puisqu’elle envisage de convertir à l’électrique 80% de ses 4 500 bus parisiens d’ici à 2025. Un plan qu’elle a présenté lors d’une conférence en précisant le phasage de l’opération et en donnant les raisons qui l’ont poussé à choisir un mode de recharge la nuit en dépôt.
A Val d’Isère, elle a aussi créé l’événement en venant avec l’exemplaire N°3 de ses Bluebus de 12 mètres de long, pouvant accueillir 90 personnes, qui, comme 22 autres, rouleront d’ici la fin de l’année sur la ligne 341 reliant la Place de l’étoile à la Porte de Clignancourt, qui deviendra ainsi la première ligne de bus standard 100% électrique. A côté du Bluebus de 12 mètres construit par Bolloré, l’on pouvait voir également sur le salon un Bluebus de 6 mètres de long que les visiteurs ont pu emprunter puisqu’un autre exemplaire assurait la navette entre le salon et le centre-ville de Val d’Isère.

Des shows spectaculaires

Outre les expositions de véhicules, le salon de Val d’Isère a été le théâtre de nombreuses animations dont certaines se sont transformées en des shows spectaculaires. Après la présentation du Racinger City Tour, les supermotards électriques ont effectué une démonstration donnant un avant-goût de ce que donnera ce nouveau championnat organisé au cœur des villes. Une démonstration un peu perturbée par la pluie qui tomba le premier jour du salon. Heureusement, le soleil refit son apparition pour les 3 derniers jours, donnant encore plus d’éclat aux démonstrations de trial en mode électrique. Julien Dupont et son « Ride the World » et Julien Perret avec son « Urban Trial Show » purent alors s’en donner à cœur joie, aussi bien sur les obstacles dressés sur l’une des pistes du salon que sur ceux érigés au centre du village.

Partenaire du Salon du véhicule électrique de Val d’Isère, l’AVEM reviendra, dans les prochains jours, plus en détail sur différentes facettes de ce bel événement dédié à la promotion de la mobilité durable.

partager cette actualité sur :

INFOS


Office de tourisme du val d Isère

Place Mouflier

73150 VAL D ISERE


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter