← Revenir aux actualités

Beeper Road présente son Scootcross Rédigé par Philippe Schwoerer le 02 Juin 2016 à 00:00 0 commentaires

Début février dernier, Beeper Road annonçait pour ce premier semestre 2016 la sortie de son Scootcross « qui devrait être perçu comme original », selon le service de communication que nous avions contacté. Ce dernier nous indiquait que l’engin se situerait entre la trottinette et le scooter. Plaquette de présentation et photos confirment que la maigre description était tout à fait conforme aux V-Mad500E-A et V-Mad500E-A/LA que nous découvrons aujourd’hui.

Un engin militaire pliant et largable par parachute ?

Avec ses sacoches décorées façon camouflage de l’armée, sa présentation rustique de jouet Meccano, ses grosses roues tout-terrain à crampons, son allure robuste, sa selle cross, son repose-pieds en bambou, et la possibilité de le plier, on imagine tout de suite plein d’aventures à vivre avec le Beeper Road (marque) Scootcross (nom du modèle) Velocifero (fabricant) V-Mad500E-A ou V-Mad500E-A/LA (références). Rassurez-vous, l’appareil n’est pas un engin de guerre, mais bien un truc totalement fun comme notre adhérent sait bien nous en proposer, à côté de ses City Road, Off Road, One Road, Road Board, des monocycles, planches gyroscopiques et gyropodes pour un usage en mobilité douce et branchée.

V-Mad500E-A / V-Mad500E-A/LA

Deux versions se côtoient actuellement au catalogue de Beeper Road pour son Scootcross. Entre les V-Mad500E-A et V-Mad500E-A/LA, il y a une différence de taille : le « LA » dans le nom, comme « lead acid » (ou plomb acide), peut-être ? Sans doute, puisque la différence entre les 2 se situe bien sur la technologie de batterie : lithium-ion 48 V 15 Ah pour le V-Mad500E-A, et plomb acide 36 V 12 Ah pour le V-Mad500E-A/LA, respectivement rechargeable, avec le boîtier fourni, en 5 et 8 heures. Les engins sont exploitables par des températures comprises entre -10 et 40° C, mais la plaquette avec leurs caractéristiques précise que la tranche idéale se situe entre 10 et 30° C.

IP56

Répondant à l’indice de protection IP56 contre la poussière et les projections d’eau, les deux modèles de Scootcross peuvent être chahutés sur tous les terrains, les chemins, en forêt, sur le bitume ou le gravier, voire même les faire évoluer sur une couche d’eau d’un centimètre, au maximum. Guidon replié et selle ôtée, ces deux-roues se logent dans un volume (L x l x h) de 1,33 x 0,35 x 0,57 m, éventuellement revêtus de leur bâche de protection vendue en accessoire. Pas difficile de trouver la place d’en caser 2 dans un camping-car, une caravane, ou le coffre d’une voiture, afin de les exploiter en pleine nature ou à proximité d’un lieu de villégiature. C’est plus le poids qui demandera sans doute à être 2 afin de les hisser à bord : 48 et 61 kilos, respectivement pour le V-Mad500E-A et le V-Mad500E-A/LA. C’est la technologie des batteries qui fait toute la différence.

Homologable sur la route

Muni d’un moteur électrique de 500-1600 W, le Scootcross file à une vitesse maximale bridée électroniquement à 20 km/h pour la version à batterie plomb, et 25 pour la lithium-ion. Ainsi, l’engin peut être utilisé aussi en ville, mais uniquement sur les pistes cyclables. Son usage n’est pas autorisé sur les trottoirs, où l’on ne doit pas dépasser les 6 km/h. Pour rouler sur la route avec le Scootcross, c’est possible, mais il faut l’immatriculer. Dans sa plaquette, Beeper Road précise même la vitesse maximale pour les 2 versions, si elle n’était pas bridée : 30 km/h pour le V-Mad500E-A/LA et 35 pour celui aux accus lithium-ion Samsung. Respectivement, ils disposent d’une autonomie maximale de 20 et 35 kilomètres. Le Scootcross embarque jusqu’à 140 kilos de charge, comprenant le poids du « surfeur » (selon le terme employé par notre adhérent). L’engin est muni de freins à disques, à l’avant comme à l’arrière, d’un puissant éclairage Led, de feux stop, et d’un afficheur LCD qui restitue, entre autres, l’état de charge de la batterie, la vitesse instantanée et le kilométrage total.

Livrable début juillet

Il est déjà possible de commander le Scootcross en ligne, sur le site de Beeper Road : 1.790 et 2.190 euros (+ port = 144 euros), respectivement pour les modèles à batterie plomb acide et lithium-ion. Si les particuliers sont bien évidemment les bienvenus parmi la clientèle, notre adhérent précise que sa cible actuelle, ce sont surtout les professionnels qui louent déjà des vélos, et autres engins de mobilité douce, sur les lieux touristiques. L’entreprise a pour cela réalisé un catalogue comparatif de ses propres produits que nous ajoutons à la suite de l’article. Dès l’été, vraisemblablement, il sera possible de retrouver le Scootcross auprès de quelques enseignes.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter