← Revenir aux actualités

La RATP inaugure sa première ligne de bus standard 100% électrique Rédigé par Emmanuel Maumon le 01 Juin 2016 à 00:00 0 commentaires

Elisabeth Borne, PDG de la RATP, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile de France et du Syndicat des Transports en Ile de France (STIF), et Vincent Bolloré, PDG du Groupe Bolloré, ont inauguré lundi la première ligne de bus standard 100% électrique. La ligne 341, reliant Charles de Gaulle-Etoile à la Porte de Clignancourt en desservant au passage les communes de Levallois-Perret, Clichy et Saint-Ouen, sera progressivement équipée de Bluebus standards de 12 mètres de long conçus et fabriqués par le Groupe Bolloré. Une ligne qui servira de test grandeur nature avant que la RATP ne lance en 2017 son appel d’offres massif visant à disposer d’ici à 2025 d’un parc de 4 500 bus 100% vert, constitué à 80% de bus électriques.

23 Bluebus de Bolloré sur la ligne 341 d’ici la fin de l’année

Si le premier Bluebus a été mis en service lundi, ils seront au total 23 à fonctionner sur la ligne 341 d’ici la fin de l’année. Il s’agira alors d’une première en Europe pour une flotte de cette taille. Cette première ligne 100% électrique permettra à la RATP et au STIF, l’Autorité Organisatrice des transports en Ile de France, de recueillir un maximum d’informations, que ce soit au niveau de l’exploitation, avec des enquêtes menées auprès des conducteurs, des voyageurs et des riverains, ou bien à celui de la maintenance. Des enseignements qui serviront également à un niveau européen puisque cette initiative a été retenue par l’Union Européenne pour participer au projet ZeEUS (Zero Emission Urban Bus System), un programme visant à dynamiser l’introduction du bus électrique dans les grandes villes.

Une technologie « made in France »

Conçu et fabriqué en France, sur le site Blue Solution d’Ergué-Gaberic dans le Finistère, le Bluebus, dans sa version de 12 mètres de long, est susceptible de transporter une centaine de passagers grâce à une plateforme intérieure qui fait partie des plus spacieuses de sa catégorie. Il est équipé de 8 batteries recyclables offrant 240 kWh d’énergie embarquée. Des batteries utilisant la technologie LMP (Lithium Métal Polymère) développée par le Groupe Bolloré et utilisée quotidiennement en France et à l’international dans les Bluebus 6 mètres. Accompagnées d’un système de freinage récupératif performant et innovant, elles procurent aux Bluebus 12m une autonomie allant de 180 à 250 km. De quoi leur permettre de circuler pendant toute une journée sans avoir à se recharger. La recharge des Bluebus de la ligne 341 s’effectuera donc la nuit, au centre bus de Belliard (Paris 18ème), ce qui permettra de ne pas « tirer » sur le réseau aux heures de pointe.

Un test décisif avant le méga appel d’offres de la RATP

Pour le groupe Bolloré, ce test grandeur nature revêt une importance cruciale à la veille du lancement par la RATP d’un gigantesque appel d’offres portant sur l’acquisition d’ici 2025 de 3 600 bus électriques. Lors de l’inauguration, Vincent Bolloré se réjouissait d’ailleurs que l’intégration des Bluebus 12 mètres dans le réseau de bus de la RATP démontre le début d’une belle collaboration entre son groupe, la RATP et le STIF. Mais si le marché qui s’annonce est d’envergure, le Groupe Bolloré ne sera pas le seul sur la ligne de départ. La RATP a d’ailleurs engagé d’autres tests de bus électriques sur son réseau, avec notamment les bus du français Heuliez, du polonais Solaris, de l’espagnole Irizar et du chinois Yutong associé à l’alsacien Dietrich Carebus. Parti un peu après ces autres constructeurs dans la mise au point de son bus de 12 mètres, Bolloré escompte bien que l’expérience menée sur la ligne 341 fera la démonstration des qualités de son Bluebus et de sa capacité à apporter une solution efficace pour un transport collectif respectueux de l’environnement.

L’avenir appartient aux bus électriques

L’enjeu est d’autant plus important que les bus électriques semblent véritablement incarner l’avenir du transport collectif dans les grandes agglomérations. D’ailleurs, outre le Plan Bus 2025 de la RATP, Valérie Pécresse a annoncé que le STIF allait lancer dans les prochaines semaines un plan « 1000 bus » en Ile de France par lequel il allait investir massivement afin de renforcer l’offre de transport dans les zones mal desservies, notamment en grande couronne, pour offrir une vraie solution alternative à la voiture. La Présidente de la Région a ajouté que chaque fois que cela serait possible, ces bus de nouvelle génération seront à zéro émission, c’est-à-dire électrique, biogaz, hydrogène ou autres solutions bas carbone. Pour elle, le lancement de la ligne 341, avec les Bluebus de Bolloré : « constitue un premier pas historique vers la révolution industrielle et écologique que je souhaite mener dans les transports en commun du Grand Paris ».

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Mobilité électrique et Smart Grid – Retour d’expérience SAP
Vidéo de présentation de K-Motors
Toutes les vidéos