← Revenir aux actualités

ePrix de Monaco : Isabelle Rivière invitée de France 3 Côte d’Azur Rédigé par Philippe Schwoerer le 19 Mai 2015 à 00:00 0 commentaires

C’est à quelques heures du départ du ePrix de Monaco, que la présidente de l’Avem était invitée à s’exprimer sur les liens possibles entre la Formule E et les voitures électriques proposées actuellement aux automobilistes. Isabelle Rivière partageait avec Venturi le plateau de l’émission La voix est libre diffusée sur France 3 Côte d’Azur. Thierry Apparu et Stéphane Sarrazin, respectivement directeur de la communication et pilote pour le constructeur monégasque engagé dans la présente saison inaugurale, répondaient avec elle aux questions posées par Henri Migout.

La Formule E crédibilise le véhicule électrique…

Sur le plateau, mais aussi en donnant la parole aux acteurs de la mobilité électrique réunis à Monaco quelques heures avant le départ du ePrix, ce sont 2 liens directs principaux qui ont été établis entre les bolides de Formule E et les voitures branchées qui circulent dans nos rues. Tout d’abord, l’arrivée de modèles électriques à un haut niveau dans la compétition automobile crédibilise totalement le genre. Des propos qui prennent sur le territoire monégasque tout un sens symbolique puisqu’environ 1.100 VE, dont un taxi et une ambulance, y circulent, et qu’il existe depuis 2007 une édition du rallye Monte Carlo consacrée exclusivement aux engins à énergie alternative. En exemple pratique, Nicolas Prost, interrogé à distance, a cassé le mythe selon lequel on pourrait avoir un sentiment d’insécurité à bord d’une voiture électrique du fait de la batterie embarquée.

…et permet d’optimiser sa chaîne de traction

Autre lien : la compétition va permettre d’améliorer les voitures électriques proposées par les constructeurs aux automobilistes. On pense immédiatement à l’autonomie, mais aussi à la vitesse de recharge des accumulateurs. Dès la saison prochaine, les équipes pourront développer leurs propres monoplaces. La FIA impose que les progrès obtenus à cette occasion soient portables sur les VE qui seront mis sur le marché ensuite.

Jeun’Elec

Pour Isabelle Rivière, qui a découvert à Monaco, il y a 10 ans, l’univers de la mobilité électrique, l’implication des pouvoirs publics a été exemplaire sur ce territoire. Tout d’abord en ciblant dès le départ les particuliers pour l’attribution des aides. Ils représentent aujourd’hui 40% des électromobiliens monégasques, contre 45% pour les entreprises privées et 15% pour les collectivités. La présidente de l’Avem a tenu à citer le programme Jeun’Elec qui sensibilise les collégiens de 4e aux bienfaits des VE. Grâce à lui, les jeunes arrivent à l’âge adulte, non pas avec le sentiment que la voiture électrique est « has been », mais bien avec l’idée qu’elle représente l’avenir de la mobilité.

Une vidéo de plus de 45 minutes

Les quelques lignes ci-dessus résument à peine le contenu de l’émission. Retrouvez dans l’espace intitulé « Vidéo associée à cette actualité », à gauche du visuel d’illustration du présent article, les 49 minutes d’images diffusées le 9 mai 2015 par France 3 Côte d’Azur.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos