Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 27/09/2019 à 13:46 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2310 fois - 12 commentaires


Volkswagen lance sa production de batteries


A l’instar de bon nombre de constructeurs européens, le Groupe Volkswagen est désormais engagé dans la production massive de véhicules électriques puisqu’il prévoit de lancer près de 70 nouveaux modèles électriques au cours des dix prochaines années. Or aujourd’hui, alors que la batterie représente près de 40% de la valeur d’une voiture électrique, la production de cellules de batteries est totalement dominée par des entreprises chinoises et coréennes. Volkswagen a décidé de s’affranchir en partie de cette dépendance et de s’approprier progressivement le savoir-faire dans ce domaine.
Dans la mise en place de cette politique, le groupe allemand a posé un premier jalon lundi en inaugurant, dans son centre d’excellence de Salzgitter en Basse-Saxe, une ligne pilote de production de cellules de batteries. Sur le même site, débutera l’an prochain la construction d’une giga-usine qui entrera en production à l’horizon 2023-2024. Une usine construite en partenariat avec le producteur suédois de batteries Northvolt.


Une ligne pilote pour développer des technologies innovantes

Avec sa ligne pilote destinée à la production de cellules de batteries en série limité, le Groupe Volkswagen veut poser les bases du développement, du test et de la production de technologies de cellules de batteries en Allemagne. Dans un premier temps la firme de Wolfsburg va investir plus de 100 millions pour étudier toutes les étapes de la production de cellules de batteries, de la production d’électrodes au conditionnement des cellules en passant par l’introduction d’électrolytes. Près de 300 experts participeront au développement et à l’expérimentation de technologies innovantes en matière de production de batteries.
Pour Stefan Sommer, membre du Directoire du Groupe en charge de l’Approvisionnement « Le regroupement du développement, du test et de l’expérimentation de la production de cellules de batteries à Salzgitter marque une nouvelle étape de l’offensive électrique du Groupe Volkswagen. En rassemblant tout le savoir-faire sur ce site, nous œuvrons à l’avancement de nos propres activités de développement de cellules de batteries en tant que composante clé de l’électrification, à l’établissement de nouvelles normes et à une évolution rapide vers la production en série ».



Une giga-usine en 2023-2024

Une production en série qui débutera en 2023-2024 sur le site de Salzgitter où le groupe va lancer dès l’an prochain la construction d’une giga-usine de 200 000 m2, représentant un investissement de 900 millions d’euros ainsi que la création de près de 700 emplois. Conçue avec une production annuelle initiale de 16 GWh, cette usine ne suffira pas à répondre à l’ensemble de la demande des différentes marques du groupe mais devrait leur permettre de couvrir à peu près un dixième de leurs besoins en Europe.
Le Groupe estime en effet ses besoins à plus de 150 GWh par en Europe et autant en Asie à partir de 2025. Si dans un premier temps les batteries produites à Salzgitter utiliseront la technologie classique lithium-ion, Volkswagen compte poursuivre ses recherches pour concevoir une batterie à électrolytes solides. Une technologie qui offre plus d’autonomie et un temps de charge raccourci. Dans leur projet d’Airbus des batteries, les pouvoirs publics européens misent d’ailleurs clairement sur cette nouvelle génération de batteries pour rattraper le retard technologique et industriel pris sur les pays asiatiques.



Un joint-venture avec Northvolt

Pour bâtir et exploiter cette giga-usine, Volkswagen s’appuiera sur un partenariat avec la firme suédoise Northvolt dans laquelle il a pris au préalable une participation de 20%. Un joint-venture à parts égales a été créé entre les deux entreprises. Fondée en 2016 pour favoriser la transition européenne vers un futur décarboné, Northvolt est un fournisseur de systèmes et de cellules de batteries durables et de haute qualité. Depuis sa création, l’entreprise a rapidement progressé dans sa mission qui consiste à produire la batterie lithium-ion la plus écologique au monde, assortie d’une empreinte minimale en CO2 et d’un taux de recyclage exceptionnel.
Ce partenariat avec Northvolt permettra au Groupe Volkswagen d’augmenter ses capacités de production de cellules de batteries, ce qui lui donnera la possibilité d’élargir notablement sa gamme de véhicules électriques. Il visera également à optimiser le processus de production de ces cellules en réduisant notamment l’utilisation de matières premières rares et en consolidant son savoir-faire en matière de recyclage des systèmes de batteries. Avec l’intégration du secteur d’activité des cellules de batteries, qui vient s’ajouter à ceux concernant la production de l’électronique de puissance, des moteurs électriques et des systèmes de batteries, Volkswagen a désormais l’ambition de devenir l’un des principaux fabricants mondiaux de composants destinés à l’électro-mobilité.



Le recyclage des batteries à l’étude

Outre l’ouverture de la ligne pilote de production de cellules de batteries, Volkswagen prévoit également en 2020, le démarrage d’une ligne pilote de recyclage des batteries. Pour que la mobilité électrique soit véritablement durable, la question du recyclage des batteries est essentielle et le constructeur allemand ne compte pas l’éluder. Il souhaite notamment développer la récupération de matières premières rares. A cet effet, les batteries en fin de vie seront réduites à l’état de poudre constituée de cobalt, de lithium, de nickel ou de manganèse qui pourront ensuite, une fois séparés, entrer dans la composition de nouvelles batteries. Volkswagen estime que 53% de ce qui constitue une batterie peut être recyclé aujourd’hui et compte atteindre jusqu’à 72% lorsque l’usine de Salzgitter aura atteint sa capacité de traitement maximale.
Le Groupe travaille également sur une autre façon de résoudre le problème en donnant une seconde vie aux batteries des véhicules électriques. La solution préconisée est de les utiliser pour développer des super-chargeurs. En effet si, au bout de 8 ou 10 ans, les batteries ne répondent plus aux exigences de performances d’une voiture électrique, elles peuvent encore fonctionner de 70 à 80% de leur capacité, ce qui est amplement suffisant pour alimenter des stations de recharge. Volkswagen se positionne sur ce créneau et a dévoilé récemment un chargeur rapide composé de batteries de seconde vie. Un super chargeur qui pourrait atteindre jusqu’à 360 kWh et recharger jusqu’à 4 véhicules simultanément.





Mots clés : Mobilité électrique | Batteries | Volkswagen
Catégories : Batterie |

Commentaires

Posté le 27-09-2019 à 16:26:04 par D.Met

72% de recyclabilité des batteries lithium ? J’avais lu quelque part plus de 90%.

Posté le 28-09-2019 à 13:35:12 par Sonia

Qu’est ce que ça amène de positif qu’un constructeur fabrique lui-même ses batteries ?

Posté le 28-09-2019 à 18:57:52 par G.G.

et la pile a combustible dans tout ça........!

Posté le 28-09-2019 à 19:34:30 par H2

Pas chez Volkswagen pour l’instant.

Posté le 28-09-2019 à 19:45:44 par Daniel

@ Sonia
L’indépendance.

Posté le 29-09-2019 à 14:27:32 par astrocg

va falloir fournir du courant à toutes ces batteries!

Posté le 29-09-2019 à 19:26:35 par Sonia

Merci Daniel. C’est évident, pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ?

Posté le 30-09-2019 à 09:35:40 par Vérité

Processus nécessitant des protections importantes associé à une gestion des conditions de l’ambiance.
1/ consommation de protections jetables
2/ recours massif à l’électricité allemande très carbonée.
On est encore loin de la neutralité carbone.
Les activistes du VE ne veulent pas remettre en cause leur mode de vie - pourtant il va bien falloir.

Posté le 30-09-2019 à 12:17:57 par nouh

Un moyen, peut-être, pour VAG de faire pression sur le gouvernement allemand et européen afin de n’avoir que des sanctions faibles, en Europe, suite au procès qui s’ouvre actuellement.
Ce ne serait pas la première fois, ni la dernière, qu’un constructeur se tarde d’investir dans de nouvelle technologie et donc de favoriser l’emploi et qu’ainsi il fasse pression sur les états. le chantage à l’emploi fonctionne toujours!!!
Il est étrange que VAG investisse dans la fabrication de batteries, aujourd’hui et annonce également est parti prenante dans l’Europe des batteries.
Je n’ai aucune confiance dans les industriels de l’automobile et puis les VE, surtout en Allemagne sont tout sauf décarboné!!!
Et que dire, par exemple, du gros SUV électrique de Mercedes de plus de 2500kg qui fatigue ses pneus à chaque virage et use ses pneus tout autant. Merci pour les particules fines et ultra fines!!! Idem chez Audi, BMW....

Posté le 02-10-2019 à 18:50:56 par Toomy75

Future indépendance aux fabricants chinois/coréens de cellules mais nouvelle dépendance aux pays producteurs des terres rares : chine, Amérique du sud, Afrique.

Posté le 03-10-2019 à 07:20:34 par Pailloux

@Toomy75
Oui et non pour la dépendance aux matériaux, car des multinationales d’origine européenne et américaines s’installent sur place pour éviter cela. Il reste que cette pratique peut aussi se fragiliser avec les politiques intérieurs.

Posté le 07-10-2019 à 11:10:02 par Toomy75

Relocalisons la production de terres rares sur le continent européen : le Groenland semble vouloir exploiter ses terres rares accessibles avec la fonte de leurs glaciers (JT de France 2 hier dimanche), et d’après le livre de G.Pitron ce serait pas plus mal que les européens se rendent a nouveau compte de l’impact environnemental de ces mines.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 28/05/2020 au 30/05/2020 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Le Trophée Andros est passé au tout électrique
La saison 2019-2020 du Trophée Andros a débuté ce week-end à Val Thorens. Depuis plusieurs années, la plus célèbre épreuve de courses sur glace accorde une place...
Les perspectives de développement de la micromobilité
Au travers de son Centre pour la Mobilité Future, le cabinet de conseils McKinsey fournit régulièrement des informations de pointe afin de façonner l’avenir des...
OppCharge, une solution normalisée pour la recharge des bus électriques
Alors que l’acquisition de flottes de bus électriques se développe fortement en Europe pour répondre aux exigences de la lutte contre le réchauffement climatique et...
Des navettes 100% électriques pour l’Aéroport de Nice
Dans le prolongement de nombreuses actions qui lui ont permis de devenir le premier aéroport de France à atteindre la neutralité carbone et de son engagement à atteindre...
Plus de 1.000 voitures électriques en autopartage à Hambourg
C’est dans le cadre du service WeShare, qui sera lancé à Hambourg (Allemagne) au printemps 2020 après une introduction réussie à Berlin, que 1.000 Volkswagen e-Golf et...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact