Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 28/12/2015 à 14:00 par Emmanuel Maumon - Lu 5414 fois - 9 commentaires


Un nouveau souffle pour Pariss Electric


Après avoir reçu le soutien financier de l’ADEME, de la Banque Publique d’Investissement et de la Région Nord Pas de Calais, la société Pariss Electric vient de réussir une levée de fonds sur la plateforme de crowdfunding Smartangels. De quoi donner un nouveau souffle au développement de son roadster 100% électrique dont la première version du prototype est apparue en 2012 à Paris lors du Mondial de l’Automobile. Depuis, la Pariss Electric Roadster a beaucoup progressé et Damien Biro et son équipe espèrent bien pouvoir présenter leur dernière version lors du grand prix de Formula E qui se déroulera à Paris le 23 avril prochain.


Un roadster léger et puissant


La Pariss Electric Roadster est un cabriolet deux places au design inspiré de la production britannique des années 60. Grâce à son châssis monocoque en carbone et à ses composants ultralégers, elle ne pèse qu’un peu plus de 800 kilos pour 3m60 de long et 1m80 de large. La faiblesse de ce poids lui permet d’embarquer des batteries, à haut rendement et à forte capacité, qui ne soient pas trop volumineuses ni trop coûteuses, sans nuire à sa puissance. Au contraire, propulsée par deux moteurs électriques (un à l’avant, l’autre à l’arrière) d’une puissance totale de 180 kW, la Pariss affiche une accélération stupéfiante en étant capable de passer de 0 à 100 km/h en 3’’7. Cette puissance, couplée à une répartition des masses optimale, lui permet d’offrir des sensations et un comportement routier exceptionnels, sur route comme sur circuit.




Une voiture conçue d’abord pour les circuits


La Pariss est d’ailleurs d’abord conçue pour les circuits. La première cible commerciale visée est celle des « Gentlemen Drivers », ces amateurs (ils sont entre 80 à 100 000 en France) qui pratiquent la course automobile sur circuit. Un public exigeant qui aura la possibilité de personnaliser à l’extrême l’intérieur de son roadster, assemblé de manière artisanale, et de faire ainsi de chaque exemplaire un modèle unique. L’entreprise calaisienne compte également séduire les promoteurs et organisateurs de courses sur circuit, ainsi que les écoles de pilotage. Après avoir construit et imposé sur les circuits une image de marque mondiale de sportive électrique d’exception, Pariss Electric envisage, dans un second temps, de réaliser une version de son roadster adaptée à la route. Pour convaincre le grand public (il faudra tout de même débourser de 50 à 100 000 euros), elle compte sur un atout important avec le prolongateur d’autonomie, proposé en option, qui fait passer l’autonomie de la voiture de 200 à 700 km, ce qui l’affranchit presque totalement de l’un des principaux freins à l’acquisition d’un véhicule électrique.




L’équipe et ses partenaires


Pariss Electric a été fondée par Damien Biro, un passionné d’automobiles sportives, issu d’une famille d’inventeurs comme László Biró, l’inventeur du stylo à bille à qui le Baron Bich racheta le brevet avant de créer la société BIC. Damien Biro a su constituer autour de lui une équipe expérimentée au sein de laquelle figure notamment Jean-Marie Hurtiger, l’un des pères de la Logan, qui fut durant 6 ans aux commandes de Renault Samsung Motors en Corée, mais aussi Jean-Christophe Bajoit qui a dirigé des filiales industrielles chez Thomson ou Schneider Electric, ou Jérôme Fauchet qui travailla durant 10 ans dans les filiales Sport, puis Véhicules électriques du groupe Renault. Cette équipe solide est parfaitement capable de piloter le développement des prochaines versions de la Pariss, d’autant plus que ce développement s’appuie également sur le savoir-faire de professionnels aux compétences reconnues mondialement. Pariss Electric est en effet un adepte du « Carry-over », un principe qui consiste à incorporer dans son roadster un maximum de modules de pièces et de composants existants, produits et validés par des partenaires comme Welter Racing pour la conception et l’industrialisation du châssis en carbone ; Bosch Engineering pour l’intégration du groupe motopropulseur ou Forsee Power pour les batteries.




Les objectifs de Pariss Electric


Après sa dernière levée de fonds, le premier objectif de Pariss Electric en 2016 est de finaliser un nouveau prototype de son roadster afin de le présenter et le faire tester par de nombreux invités lors du premier grand prix de Formula E qui se déroulera à Paris, le 23 avril aux abords de l’esplanade des Invalides. Toujours en 2016, elle compte réaliser une série de 10 véhicules destinés à assurer la promotion de la Pariss dont la commercialisation devrait débuter en 2017 avec la production d’une trentaine d’exemplaires destinés à un usage « piste ». Par la suite, la production d’une centaine de voitures par an est envisagée dans l’usine de Calais avant d’offrir, à l’horizon 2020, une déclinaison de plusieurs modèles « taillés pour la route » et accessibles à partir de 50 000 euros. Si, compte tenu de l’adoption du principe du « Carry-over » et du caractère artisanal de la production, le point mort de l’entreprise est estimé à 100 voitures/an, les objectifs de Pariss Electric sont beaucoup plus ambitieux et Damien Biro escompte bien pouvoir produire à terme près de 10 000 voitures/an.







Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Pariss | Pariss Electric | Roadster
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 29-12-2015 à 11:24:22 par SETHalpine

Premièrement pour vendre, il faut plaire, et là..Niveau design, ce n’est pas gagné.
Et si en plus, le point mort est à 100 véhicules par an....Nope...
Après techniquement, je ne vais pas juger, mais 800kg sans les batteries et sans le prolongateur, ça va donner quoi au final..?

Posté le 04-01-2016 à 11:23:41 par Romain

Dieux que c’est moche !

Posté le 12-01-2016 à 08:46:47 par Super teuton

Honnêtement c’est plus jolie qu’une Autolib.... et au moins quand tu roules dans Paris ou Lyon, tu n’as pas la même voiture que 3000 autres personnes.
Je soutiens fortement Pariss Electrique. Continuer pour diversifier l’offre et surtout miser sur le prix abordable du véhicule (pas comme l’a fait Miaà

Posté le 14-01-2016 à 16:19:29 par Sword

La cible est bien trop étroite pour réussir à imposer le modèle. Pourquoi ne pas émuler une démarche de type Tesla qui a fait ses preuves.

Posté le 24-04-2016 à 20:07:03 par jean-Christophe Allaire

Je reside ans USA et possède plusieurs véhicules ’classiques’, i.e. moteur a essence, dont deux puissants et de haute gamme. J’ai a plusieurs reprises conduit une Tesla S. Une expérience gratifiante en tous points. Acceleration impressionnante, excellente qualité de construction, fort agréable a conduire. L’électronique embarquée, et sa presentation type ’Apple’, est unique dans le domaine automobile. Selon le mode de conduite et le programme choisi, la voiture peut atteindre jusqu’a 450 km avant recharge. D’après ce que j’ai pu lire sur la Pariss, il me semble que Damien Biro et son équipe sont sur la bonne voie. Je souhaite a Pariss le meme succès que Tesla connait.
JC Allaire

Posté le 29-04-2016 à 22:11:47 par dilemblue

Bonjour ! Projet intéressant, manque un vrai réseau et constructeur haut de gamme, mais pourquoi ne pas se rapprocher d’un grand groupe international en manque de modèles et systèmes électriques, PSA ?

Posté le 08-05-2016 à 17:07:35 par RyssenPaul

IMPRESSIONANT ! Tout simplement.

Sortir une aussi belle carène, avec des atouts uniques mis de côtés par les grands constructeurs français (hybride rechargeable), dans une ville qui n’a pas d’histoire automobile a part entière, mais en sachant tirer profit de partenaires impliqués et d’une région qui possède Toyota, Renault, de nombreux constructeurs ... Franchement Bravo !!!

Pour arriver au top, je dirais:
- travailler avec DBT pour la recharge (induction) ou (rapide intégrée)
- travailler avec Symbio FCell, pour une version à prolongation Hydrogène
- Revoir juste un peu le tableau de bord, le compléter un peu, sinon ça fait un peu vide
- Proposer déjà une version décapotable; et travailler à de nouveaux modèles; pour se donner une possibilité de créer une dynamique de fonds et de long terme

Encore Bravo !!!

Posté le 25-05-2016 à 14:49:42 par sabledor

Pour info, le 1er grand Prix de Formula E s’est déroulé à Monaco l’année dernière. C’est de là que tout s’est enchainé pour eux et ainsi être opérationnel pour le Grand Prix de Formula E cette année à Pariss.
Je reste convaincu que c’est une voiture sensationnelle et géniale que j’ai vraiment découvert en Avril dernier à Monaco.

Posté le 14-07-2016 à 10:51:21 par somers pros

prachtig ontwerp en toch sober gehouden. Ik hoop dat dit merk snel bij ons gehomologeerd wordt en dat het ook vlug in België gecommercialiseerd wordt. Volgens mij de auto van de nabije toekomst.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Salon du vélo
Salon du vélo
Du 25/03/2017 au 26/03/2017 - Nice

Les 25 et 26 mars 2017 aura lieu le salon du vélo au Marché d’Intérêt National de Nice, dans un hall couvert de 5000 m². Ce salon se déroulera conjointement avec le...
A lire également / sur le même thème Tesla : une actualité estivale très chargée
L’actualité a été particulièrement riche cet été pour Tesla. Le constructeur californien de véhicules électriques a tout d’abord dévoilé sa nouvelle feuille de route...
Nissan aux JO de Rio avec son nouveau BladeGlider
Nissan a profité des Jeux Olympiques de Rio qui se sont achevés hier pour présenter une nouvelle version de son BladeGlider. Un premier modèle a été exposé tout au long...
Le Racinger City Tour se dévoile au salon du véhicule électrique de Val d’Isère
Symbole de la montée en puissance de la moto électrique qui fait de plus en plus d’adeptes au fur et à mesure que les constructeurs sortent de nouveaux modèles, le salon...
Renault se prépare à lancer son service d’autopartage
Le Groupe Renault vient d’annoncer sa volonté de se lancer dans l’autopartage avec Renault Mobility, un service de location en libre-service 24 heures sur 24, 7 jours...
Les drôles de découvertes du salon du véhicule électrique de Val d’Isère
Si le salon du véhicule électrique de Val d’Isère, qui s’est déroulé du 14 au 17 juillet, offrait un très large panorama des voitures, motos et vélos électriques...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact