← Revenir aux actualités

Valberg, station de montagne pionnière en électromobilité Rédigé par Emmanuel Maumon le 30 Déc 2015 à 00:00 1 commentaires

Située dans les Alpes du Sud, à une heure de Nice, la station de montagne de Valberg a adopté depuis plusieurs années une politique résolument tournée vers le développement durable, notamment dans le domaine des transports. Une politique distinguée récemment lors d’une cérémonie organisée à Bercy au Ministère de l’Economie où Valberg a reçu le Trophée des Territoires Electromobiles pour les communes de moins de 10 000 habitants. Une récompense attribuée notamment pour sa dernière initiative : la mise à disposition en autopartage d’une douzaine de Renault Twizy. Des véhicules qui propulsent la station dans le tout électrique et favorise le développement durable grâce à la mobilité douce.

La protection de l’environnement dans les gènes de la station

Créée à la fin des années 1930 et nichée aux portes du Parc National du Mercantour, Valberg s’est toujours attachée a adopté un développement harmonieux et respectueux de l’environnement. Tout en modernisant ses installations pour attirer les skieurs l’hiver, mais aussi les touristes l’été, la station a su conserver son caractère de village en évitant le bétonnage outrancier. Valberg a encore accentué cette démarche de protection de l’environnement en signant, en 2007, la charte nationale des stations de montagne en faveur du développement durable. Une charte prévoyant la mise en place d’une série d’actions concrètes, en particulier dans le domaine du transport, responsable de 60% des émissions de gaz à effet de serre, selon le bilan carbone de la commune réalisée en 2009.

La ville donne l’exemple

Sous l’impulsion de son Député-Maire, Charles-Ange Ginésy, la commune de Péone-Valberg n’a pas hésité à donner l’exemple en faisant l’acquisition de nombreux véhicules électriques utilisés par les différents services de la station : entretien, espaces verts, police rurale, Office du Tourisme et Valberg Golf Club. Une politique de transport complétée à destination du grand public par la mise en place en saison d’été et d’hiver, d’un service de navettes permettant de se déplacer gratuitement au sein de la station, mais aussi de relier les villages alentour de Beuil, Péone et Guillaumes. Toujours pour favoriser la mobilité douce, des pistes cyclables ont été aménagées sur la route reliant Beuil à Valberg, tandis que la pratique du VTT à assistance électrique a été développée durant la saison d’été.

Des Twizy en autopartage

L’électromobilité dans la station a fortement progressé l’an dernier avec le lancement en décembre, à l’ouverture de la saison d’hiver, d’un service d’autopartage dont l’objectif était de réduire les émissions de CO2 avec l’utilisation de véhicules électriques, mais également d’améliorer la circulation dans la station. Equipés de pneus neige et de porte-skis, une douzaine de Renault Twizy ont été mis à la disposition des vacanciers, des saisonniers et des habitants du village. Disponibles 7 jours/7 avec une autonomie d’environ 50 km, ces Twizy, positionnés aux endroits stratégiques de la station et localisables via une application mobile, disposent également d’emplacements privilégiés de stationnement, réservés au plus près du pied des pistes. Efficaces sur la neige, les Twizy se sont révélés particulièrement utiles pour les petits déplacements et pour résoudre les problèmes de stationnement au cœur du village.

Un service étendu avec Valberg Auto Blanche

L’expérimentation menée avec le groupe i-Moov a donc été jugée plutôt probante et le service d’autopartage a été reconduit et étendu en 2015/2016. Exploité par le Syndicat mixte de Valberg, le service a pris le nom de « Valberg Auto Blanche ». Les Twizy sont maintenant disponibles tout au long de l’année et plus seulement durant la saison d’hiver. Entièrement adapté aux besoins de Valberg, le service est désormais exploité avec la solution logicielle e-colibri de Mobility Tech Green, qui couvre l’ensemble du processus de location : enregistrement, réservation, géolocalisation, accès au véhicule… Cette solution intègre le principe du « free-floating» qui consiste à prendre un véhicule en libre-service et à le restituer sur l’ensemble du stationnement public de la station. Toutefois, des parkings réservés avec des bornes de recharge, sont disponibles devant le front de neige, à l’office du tourisme et au parc des sports. Après inscription au service, la location peut se faire à la journée (20€), au week-end (30€), à la semaine (60€) ou au mois (120€). Les promoteurs de « Valberg Auto Blanche » escomptent bien que ce service fasse, dans les prochaines années, de nombreux émules dans les stations de montagne françaises.

partager cette actualité sur :

Commentaires

  • Dumont le jeu Mai 5 2022

    Bonjour, la saison dernière d’hiver j’ai souhaité profiter de l’opportunité du telepartage des véhicules Twizy mais on m’a dit qu’ils étaient réservés uniquement à l’administration ??
    Pourtant :
    la mise à disposition en autopartage d’une douzaine de Renault Twizy. Des véhicules qui propulsent la station dans le tout électrique et favorise le développement durable grâce à la mobilité douce.

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter