Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 03/02/2015 à 16:00 par Philippe Schwoerer - Lu 8976 fois - 4 commentaires


Connecteur de recharge de voiture électrique © DR


Présenté rapidement, le principe d’un réseau Smart Grid est simple. Il s’agit de permettre à tous les consommateurs finaux, depuis les familles jusqu’aux entreprises et collectivités, de disposer d’électricité en exploitant au mieux le réseau. Stockage, mutualisation, énergie verte produite localement, gestion intelligente des besoins : tout cela contribue à fiabiliser la distribution de l’énergie et à accompagner l’accroissement de la demande sans pour autant qu’elle se traduise par l’ouverture de nouvelles centrales éloignées.

L’exemple de la recharge des véhicules électriques

Pour les électromobiliens, la question est d’importance puisqu’elle peut se traduire par une substantielle économie sur les dépenses annuelles consacrées à l’énergie. En branchant tous les soirs sa voiture dès le retour du bureau, l’opération pour effectuer le plein des batteries démarre le plus souvent alors même que la demande en électricité est déjà particulièrement forte. Pour éviter une saturation du réseau et bénéficier du meilleur tarif, l’installation domestique déterminera, en fonction des informations reçues, le moment le mieux adapté pour déclencher la recharge.

RennesGrid

Si les réseaux intelligents constituent un pilier fondamental de la transition énergétique, ils demandent encore quelques années de recherche, et surtout d’observations en situations réelles, pour débarquer un peu partout dans les villes. Voilà pourquoi fleurissent aux quatre coins du monde des programmes d’expérimentation les concernant. C’est dans ce cadre que Schneider Electric vient de s’embarquer pour le lancement de RennesGrid, un démonstrateur Smart Grid qui compte aussi comme acteurs Rennes Métropole, la Ville de Bruz, ErDF et Eco Origin, réseau breton pour accélérer le développement de l’économie verte. Pour l’Avem, Bernard Guillarme, « Partner Business - Electric Vehicle » Schneider Electric, commente l’opération : « Ces projets pilotes, tels que RennesGrid, sont très importants pour le futur. Ils permettent de bâtir le cadre réglementaire et de business model qui feront la réalité des Smart Grids de demain. La prise en compte de la variété des acteurs, reliés entre eux sur le réseau, de manière traditionnelle ou informatique, quel que soit le type d’énergie utilisée, renouvelable ou non, est fondamentale ».

Energies renouvelables locales

Pour l’instant, il s’agit déjà de réaliser une étude de faisabilité pour un réseau expérimental de taille significative alimentant la Zac de Ker Lann. Située sur la commune de Bruz, au Sud-Ouest de Rennes, cette zone deviendrait moins dépendante du carbone et exploiterait au mieux les énergies renouvelables locales. Sur le territoire breton, la mutualisation de la production de ces ressources vertes est d’ores et déjà considérée comme une composante stratégique de la transition énergétique.

Un site adapté

Ce n’est pas par hasard que le site d’accueil du démonstrateur Smart Grid a été choisi : la Zac de Ker Lann regroupe différentes activités porteuses et compatibles avec une telle installation. En plus des ensembles immobiliers résidentiels et d’hébergement pour étudiants, on y trouve de nombreuses écoles de l’enseignement supérieur et de la recherche et des entreprises spécialisées dans la haute technologie prêtes à communiquer en experts autour des services innovants et des applications numériques embarqués dans le projet.

Transition énergétique

Sur le terrain, le projet RennesGrid a pour objectif de valoriser une solution globale de transition énergétique qui consiste à développer de façon expérimentale et à les rentabiliser de nouvelles technologies de l’énergie. Celles-ci s’appuient sur une production photovoltaïque (au sol, en toiture et en ombrières de parking), la gestion active de la demande et la consommation en renouvelable local, des dispositifs de stockage pour restituer aux heures de pointe l’électricité verte obtenue en journée, des solutions de recharge pour véhicules électriques destinées à améliorer les conditions de mobilité sur le site. Le savoir-faire qui résultera de cette expérimentation serait ensuite exploité pour développer ce type d’architectures dans l’Hexagone, mais aussi à l’international.

Schneider Electric au pilotage

L’investissement à réaliser pour ce projet de démonstrateur Smart Grid est estimé à environ 10 millions d’euros. Sa rentabilité devrait être principalement assurée par la vente d’électricité verte aux entreprises et aux particuliers présents sur la Zac, ainsi que par une offre élargie de services de gestion de l’énergie. La mise en place d’un consortium dédié est envisagée pour le milieu de cette année 2015. En attendant cette étape, et afin de déterminer la faisabilité du projet et d’affiner le dimensionnement de ses différentes composantes, des études techniques et économiques vont être réalisées, prises en charge par Schneider Electric qui assurera aussi le pilotage de l’ensemble.

Le Smart Grid aux Assises IRVE

Le Smart Grid est au programme de la 4e édition des Assises IRVE qui se tiendront à Nice (06) les 11 et 12 février 2015. Partenaire de cet événement, Schneider Electric a délégué sur place l’un de ses « Partner Business - Electric Vehicle », Christian Girardeau, qui parlera de la recharge des engins branchés. Concernant les réseaux intelligents, Jean-Christophe Delvallet, directeur du développement pour ErDF Méditerranée, présentera le quartier solaire « Nice Grid ». Un peu à la marge, en application du concept « Vehicle to Home », une Nissan Leaf restituera un peu de l’énergie de ses batteries pour la préparation du café d’accueil qui sera servi aux intervenants et participants. A ce jour, mardi 3 février, il est encore possible de s’inscrire à cet événement qui permet de faire un tour d’horizon de tout ce qui existe en matière de recharge des véhicules électriques.



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Smart Grid | smartgrid | RennesGrid | véhicule électrique | réseau intelligent | Schneider Electric
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 03-02-2015 à 16:20:01 par soub56

Sauf erreur de ma part, une des idées de ce projet est d’utiliser les batteries des voitures électriques comme fournisseur d’électricité pour les heures de pointes. Je suis assez sceptique, pour deux raisons principales :
- il faudrait que les VE soient branchées au moment des heures de pointes : personnellement, ce n’est pas mon cas, car je charge pratiquement uniquement à domicile et, aux heures de pointes, je ne suis pas encore à la maison.Je ne dois pas être le seul dans ce cas.
- vu l’autonomie actuelle des VE, qui accepterait que son véhicule soit délesté d’une partie de son énergie, au risque de ne pas pouvoir en disposer comme il le souhaiterait, à n’importe quel moment?
Depuis plus de 2 ans, je charge ma voiture électrique pendant les heures creuses : pas besoin d’un programme SMARTGRID à 10 M€ pour gérer ma recharge...
Un simple programmateur m’évite la corvée de penser à bancher ma voiture à 22h00 : je la branche dès mon retour et tout se passe normalement. L’utilisation d’un programmateur ou d’une rallonge est déconseillée : je me demande toujours pourquoi. Je n’ai jamais eu le moindre problème, en utilisant le matériel approprié : comme je charge à 10 A, j’ai choisi un programmateur et une rallonge supportant ce courant somme toute relativement faible ( équivalent au courant consommé par un petit chauffage électrique).

Posté le 04-02-2015 à 08:06:45 par Gérard

L’intérêt de l’indépendance énergétique pour chacun d’entre nous ne fait aucun doute mais a mon sens seule le développement de la filiére Hydrogéne (développement des hydroliseurs,réservoirs de stockage hydrogène,piles a combustible etc......permettra la SMARTGRID.

Posté le 04-02-2015 à 14:46:03 par luc

Fuyons toutes ces "Smart Truc" c’est un attrape "Couillons" fait pour nous fourrer des services "associés" payant .
L’enjeu est donc de transformer un secteur de niche en "mass-market" avec cette croyance des " smart-partenaires" d’être assis sur une mine d’Or ...

Posté le 06-02-2015 à 22:47:02 par LaBoule

@soub56: le principe de l’heure de pointe, c’est que les gens sont rentrés chez eux et allument leur chauffage, télévision et. Donc en moyenne, oui, les VE sont branchés aux heurex de pointes !
Sinon, j’imagine qu’il sera possible de forcer la recharge du véhicule si jamais on a un grand trajet à faire le soir par exemple. Mais pour tous les jours, un véhicule chargé le matin qui aura fait 2x15 km dans la journée en a encore sous le pied pour renvoyer au réseau. Après, est-ce que l’investissement est justifié, c’est une autre affaire...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème La gamme électrique de Kia booste ses ventes en Europe
Notre adhérent Kia Motors France nous informe qu’ils ont clôturé leur meilleur semestre de l’histoire en Europe avec une croissance de 1,6 % par rapport au premier...
Stage Smart Mobility à Ever Monaco avec Blue2BGreen
Jean-Luc Coupez et son équipe de Blue2BGreen seront présents à nouveau cette année 2019 au salon Ever qui se tiendra à Monaco du 8 au 10 mai prochains. Notre adhérent...
ABB équipe Reykjavik Energy en Islande de 15 chargeurs rapides
Pour un peu plus de 335.000 habitants, l’Islande compte déjà environ 1.400 véhicules sur ses routes. Afin de les recharger, ON Power, filiale de Reykjavik Energy,...
BeNomad lance la navigation GPS MoVE pour véhicules électriques
Depuis 2002, BeNomad commercialise dans le monde entier des outils logiciels de cartographie et de navigation conçus et développés par la société. Ces applications...
La CCI et les smart grids aux Journées Avem de l’électro-mobilité
L’Ademe, Enedis, EDF, Eccity Motocycles, Plus de Bornes, Clean Energy Planet, Easytrip, la mairie de Cagnes-sur-Mer… et maintenant la Chambre de commerce et d’industrie...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact