Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 02/05/2014 à 08:10 par Michaël Torregrossa - Lu 6108 fois - 16 commentaires


Plan Véhicule Vert Bretagne – 880 bornes de recharge sur le territoire breton à l’horizon 2017


Déjà fortement engagée dans le déploiement des infrastructures de charge, la Bretagne souhaite accélérer son maillage et annonce un objectif de 880 bornes de recharge installées dans les trois ans à venir grâce au Plan Véhicule Vert Bretagne.

Initié en 2011 par le Conseil Régional et Bretagne Développement Innovation, le plan Véhicule Vert Bretagne vise à faire du territoire breton une référence en matière de mobilité décarbonnée.

Parmi les objectifs fixés, celui de dynamiser l’installation de bornes de recharge sur le territoire. D’ores et déjà un premier « amorçage » a été réalisé et le territoire breton compte à ce jour quelques 140 points de charge répartis 51 sites publics et privés. Parmi les territoires précurseurs figurent Rennes et l'agglomération Lannion-Tregor.


880 bornes d’ici 2017

Borne de recharge déployée sur le territoire de Lannion-Trégor Agglomération, dans les Côtes d'Armor
La prochaine étape est annoncée à l’horizon 2017 et le plan breton préconise l’installation supplémentaire de 880 bornes de recharge accélérée (points verts) ou normale (points rouges), réparties dans 420 communes, soit environ un tiers de la Bretagne. 18 bornes rapides (points bleus) seraient également déployées le long des axes routiers.

Rennes Métropole ferait partie des territoires les mieux équipés avec quelques 150 bornes déployées.

« Ce serait la configuration idéale d’un service public d’électro-mobilité, calibré pour sillonner la Bretagne en véhicule électrique et répondre aux usages locaux, touristiques, économiques et privés de l’électro-mobilité », résume Gérard Lahellec, Vice-Président en charge de la Mobilité et des Transports.

A plus long terme, en 2020, 1.700 bornes sont envisagées sur le territoire.


Les Syndicats d’Energie mobilisés

Pour porter ce projet de déploiement, la Bretagne compte sur l’implication des quatre syndicats départementaux d’énergie bretons, d’ores et déjà mobilisés pour interroger les communes adhérentes afin d’orchestrer le maillage de leur territoire.

Parmi les syndicats, celui du Morbihan (SDEM) est sans doute le plus avancé puisqu’il a d’ores et déjà conclu un partenariat avec Nissan pour le déploiement de 7 bornes de charge rapide sur son territoire. Durant un an, ces bornes seront accessibles gratuitement moyennant l’achat de la carte d’accès (5 euros).

Pour financer leurs projets, les syndicats pourront bien évidemment compter sur le dispositif d’aide de l’ADEME et les premiers dossiers devraient être soumis avant l’été.


Tarifs de recharge – Les modèles économiques à l’étude

Quid du tarif de recharge ? Les modèles économiques sont actuellement à l’étude et le choix reviendra aux collectivités via les syndicats d’énergie.

Côté coût, un article publié par Ouest France évoque entre 3 et 5 € pour une charge classique et 7 à 10 € pour de la charge rapide. Des recharges qui resteront exceptionnelles pour l’usager qui réalise la majeure partie de la charge à son domicile ou sur son lieu de travail s’il est équipé.

L’interopérabilité est également l’un des axes clés de ce futur maillage et les bornes devraient être accessibles via une simple carte bancaire où via la carte Korrigo qui donne déjà accès à une grande partie des moyens de transport bretons (TER, réseau STAR à Rennes, réseau Illenoo en Ille et Villaine etc…)


Mots clés : Plan Véhicule Vert Bretagne | Bretagne | Rennes
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 02-05-2014 à 18:36:16 par Yves56

J’habite dans le Morbihan (où je roule en Zoé: 120 km/jour) et les 7 bornes rapides promises sont bien installées depuis bientôt 2 mois, mais ne sont toujours pas opérationnelles!!!
Elles sont neuves et ne fonctionnent toujours pas!!!
Bravo!
Je n’ose même pas imaginer lorsqu’elles tomberont en panne, ce qui me semble plus que probable étant donné la complexité de l’ensemble.
Quant à payer 10 euros la recharge pour avoir 2 euros d’électricité et faire 100 km, je ne pense pas que ce soit le bon modèle économique.
Il faut des bornes simples, fiables, nombreuses et pas chères.
Tout le contraire de ce qui a été mis en place: compliquées, qui ne fonctionnent pas, coûteuses et très rares.
Bref, ce n’est pas gagné...

Posté le 03-05-2014 à 07:25:20 par Same, same...

Qui fournira ? Une PME ou encore un de nos "champions du CAC 40" ???

Comme rappelé dans un thread précédent, le gavage traditionnel de nos Schneider co. va continuer visiblement, comme si de rien n’était, niveau budget de la Collectivité...


Pendant ce temps là, l’Allemagne truste le futur standard européen, et fait travailler ses PME pour se positionner en prix et en techno...

COMBIEN LES BORNES ?

Quand cessera t’on enfin d’engraisser ces dinosaures d’une autre époque, qui arrivent à fourguer des radars à 70,000 € pièce, ou des portiques écotaxes à 1M€ pièce (Thalès, sauf erreur, les gourmands du CAC ne sont jamais très loin d’un budget, même habillé à l’italienne...), en faisant dix fois la culbute par rapport au PRI ???

Le fromage se dessèche, plus de sous, il va peut-être falloir que nos décideurs commencent à travailler à l’allemande : donner sa chance aux PME, et forcer les grands groupes à plutôt se battre sur l’international au lieu de continuer de pomper ce qui reste du budget de la collectivité...

Michaël : à quand l’Observatoire du prix des bornes de recharge ???... Un comparatif Norvège France Allemagne ne doit pourtant pas demander trop de temps, pas la peine de laisser la Bretagne "se faire avoir" comme nos Ministères...

Posté le 04-05-2014 à 23:53:53 par soub56

Pour compléter le propos d’yves56, les bornes de recharge rapide seront opérationnelles le 1er juin.

Ne le sachant pas, j’avais voulu en tester une la semaine dernière : rien n’indiquait sur place qu’elle n’était pas utilisable et le numéro de tph en cas de problème ne répondait pas. Bref, je n’étais pas vraiment satisfait de ce premier essai.

Il est nécessaire d’avoir une carte pour les utiliser ( procédure assez simple pour l’obtenir : en un mois , on doit y arriver...).

Attendons de voir comment elles fonctionneront avant de les critiquer sans raison.

La recharge est gratuite pour l’instant.
Personnellement, pour 7 à 10 € la recharge, je ne les utiliserai pas. J’avais envisagé un moment de faire mes trajets VANNES/RENNES avec ma C zéro, en faisant des recharges rapides à PLOERMEL, RENNES et de nouveau PLOERMEL au retour. A ce tarif, je prendrais mon vieux diesel : 12 litres de gas-oil, soit une quinzaine d’euros au tarif actuel pour l’aller-retour, à comparer aux 3 x 10 = 30 euros de recharge rapide. Le calcul est vite fait.
Voila comment une bonne idée initiale se transforme en investissement inutile : faire payer la recharge à prix coûtant ( 1 €), oui, racketter les usagers, non!

Posté le 05-05-2014 à 08:10:29 par @ soub56

Merci de ce commentaire "éclairé".

Une fois de plus, les Schneider et autres EDF, sous l’aimable "pression" de Bercy, vont tout faire pour que les Français ne s’habituent surtout pas à un "carburant" sans TICPE équivalent, l’une des rentrées budgétaires indispensables au budget de l’Etat et des Collectivités...

Le plein d’un VE, en fonction de son autonomie bien sûr, varie autour de seulement 2€, au prix actuel du kWh. Les gloutons de la filière vont néanmoins tout faire pour éviter de vous habituer à ce concept.

Qui pose également un autre problème à EDF : le risque de vous voir utiliser votre véhicule en "chargeur" heures creuses pour restituer l’énergie en heures pleines, puisque le distinguo du kWh heures creuses / heures pleines est en train de refaire surface au plan européen...

Au lieu de voir l’avènement du VE comme une manière de lisser la demande en électricité - avec charge lente la nuit, par exemple - l’Etat et EDF perçoivent cela comme la possibilité "gênante" d’éviter les tarifs de crêtes en préparation...

C’est assez réducteur et court-termiste, quand l’on considère les coûts induits - notamment santé et ravalement des façades - par la pollution urbaine. Mais nos crânes d’œuf s’occupent de LEUR ligne budgétaire, pas de celle de leur petit voisin de bureau à Bercy...

Posté le 05-05-2014 à 08:27:40 par "7 à 10 € la recharge"

... c’est un peu en dessous du festin traditionnel de nos Champions du CAC, qui ont l’habitude de taxer l’Etat, les Collectivités et donc le pékin lambda jusqu’à 10 fois le Prix de Revient Industriel.

Personne par exemple n’a encore vraiment songé à dénoncer le coût exorbitant des portiques écotaxes - 1 million d’euros pièce pour un peu de métal et quelques optiques - fabriqués par un autre glouton bien de chez nous, Thalès sauf erreur. Sans oublier comme autres exemples les "simples radars" à 70,000 € pour un PRI d’environ 5,000... Ou les feux rouges d’un carrefour à 300,000 €, ce qui fait que la France n’est toujours pas aux normes européennes sur la séquence vert-orange-rouge, n’ayant pas les moyens de mettre à jour un parc si dispendieux, etc, etc...

Vinci et autres Eiffage - qui ont le talent de nous louer le m² de parking au prix d’un loft à Monaco - envisagent de nous taxer en sous-sol quelque 9€ pour une charge rapide, PLUS le prix du parking. Pour une charge qui leur revient en fait à un tarif EDF négocié - entre copains... - à moins de 1€.

Le rapport 10 traditionnel en France entre PRI et culbute du consommateur est préservé, tout va bien, les fonds de pension et digérants du CAC sont contents... Même si cela se fait au détriment des Collectivités qui auraient pu utiliser ce budget à autre chose... et de tout le monde, puisque Soub56 contrarié va ressortir son vieux diesel...

Ca rappelle un peu les cabines téléphoniques dans le TGV : la SNCF avait mis dix ans de plus que l’Allemagne ou le Japon pour les installer dans le train. Et l’avait fait à des tarifs tels qu’il fallait vraiment ne pas avoir le choix pour s’en servir... On connait la suite : à peine montées, les cabines ont été démontées, par manque d’utilisation et l’avènement du portable.

Il se passera exactement la même chose pour les bornes à charge rapide : dans quelques années, des PME allemandes ou des géants asiatiques débarqueront avec des bornes simples et pas chères, certes moins "fancy et intelligentes" que celles proposées actuellement à l’Etat, aux Collectivités et aux gangsters du parking, mais infiniment plus compétitives.

Sans oublier la promesse électorale faite par Anne Hidalgo d’installer à Paris de simples petits plots pour recharge lente la nuit... Gratuite ! Un plein hebdomadaire coûterait 1€ seulement à la Ville, en lui faisant économiser ainsi qu’à l’Etat une fortune en entretien de façades et monuments historiques, sans même parler des avantages santé et "atmosphère"...

Il est donc urgent pour les Collectivités de ne pas trop se presser : Si l’on compare le développement du réseau et des bornes à l’aune de l’ère informatique, les gloutons du CAC veulent encore une fois pomper le budget collectif en nous refourguant des "gros systèmes", alors que le portable est sur le point d’arriver...

Encourageons donc dans un premier temps l’usage urbain et péri-urbain du VE, avec charges lentes en batch la nuit, c’est ce qu’il y a de plus convaincant, utile et abordable...

Posté le 05-05-2014 à 08:59:50 par tom03

Bonjour, lorsque vous parlez de cout de charge, vous allez un peu vite en conclusion, ce n’est pas le kWh qui coute cher mais l’abonnement puissance à EDF. Par exemple, si on prend une borne de charge accélérée de puissance 18kVA, l’abonnement est de 200€/an. Alors que si on prend une borne de charge rapide de puissance 43 kVA, l’abonnement est de 2700€/an. Autant dans les tarifs annoncés, je trouve la charge normale trop cher, autant le prix de la charge rapide peut se justifier.

Sinon ce n’est pas en collant à tous les postes vos idées anti-capitaliste de premier degré que le développement du VE va avancer. En faisant cela, vous êtes aussi nuisible que les personnes que vous attaquez. A bon entendeur...

Posté le 05-05-2014 à 09:52:09 par Metalrod11

Je suis sidéré par la plupart des commentaires ici !

Si on dit qu’on considère que c’est trop cher et qu’on ne l’utilisera pas OK. Chacun a son propre "consentement à payer" un service. Par contre, parler de racket...

D’une part, les bornes de charge rapide coûtent forcément cher. Il ne s’agit pas d’une simple prise ! On est sur une puissance de 50 kW !

D’autre part, l’abonnement nécessaire est bien plus cher qu’un abonnement classique.

Ensuite, la mise en place d’un service n’entraine pas pour seul coût les matières premières. Quand je lis ici qu’on parle de racket en disant que le kWh coûte x centimes, je me demande si on considère qsu’aller au restaurant, c’est trop cher parce que le prix des ingrédients c’est x €uros et qu’on est très loin du coût payé !

Avant d’affirmer que c’est trop cher, vérifions le service fourni (système de paiement, gestion des utilisateurs, procédures d’intervention en cas de problème, coût de mise à disposition de l’espace, le cas échéant, coût de l’abonnement d’électricité, coût au kWh...).

Donc qu’on dise qu’on ne va pas l’utiliser parce qu’on trouve ça trop cher, ok. Mais qu’on dise qu’on ne va pas l’utiliser parce que C’EST trop cher ou pire, parce que ce serait du racket, là, je ne comprends pas... On n’a pas l’ensemble des coûts sous les yeux pour en juger !

Posté le 05-05-2014 à 12:53:06 par soub56

des précisions:
1)Les bornes de recharge rapide sont installées, dans le MORBIHAN, par le SDEM ( syndicat d’électricité du MORBIHAN), organisme qui regroupe les communes du département. Il est propriétaire des réseaux d’électricité à basse et moyenne tension et organise, dans la continuité, le service public de la fourniture et de la distribution d’électricité ( informations données sur le site internet du SDEM).
Si ce syndicat, propriétaire des réseaux basse et moyenne tension, paye au prix indiqué par tom03 l’abonnement pour ces bornes de recharge, il ne sert pas à grand chose : il faut soit le supprimer, soit changer ses dirigeants...

2)Comparons le trajet VANNES/RENNES en véhicule électrique et en voiture diesel:
- en VE, 50km, une recharge rapide partielle d’un quart d’heure, à nouveau 50 km, de nouveau un quart d’heure de recharge rapide : une heure de trajet plus une demi-heure de recharge à 2 x 5 = 10 euros, si la recharge partielle est à 5 euros
- en voiture diesel, 100 km en une heure pour environ 5,5 litre de gas-oil soit environ 7 euros.
Conclusion : le trajet en voiture diesel est plus rapide et moins cher.
Pour faire ce trajet en Ve, il faudrait compenser le temps supplémentaire perdu en recharge par un coût nettement inférieur, ce qui n’est pas le cas au prix annoncé des recharges rapides.

3)Il faut savoir ce que l’on veut : si on veut promouvoir la mobilité électrique, il ne faut pas un coût de recharge prohibitif.

Posté le 06-05-2014 à 06:22:23 par Qu’on le veuille ou non...

... le VE ne se développera que si les principales agglomérations suivent l’exemple d’Oslo et bientôt de Paris : l’installation de simples plots "sous chaque lampadaire" (visibles, places VE facilement identifiables, sécurisation de l’emplacement de par l’éclairage) couplés justement et simplement à l’éclairage urbain, pour une charge lente et gratuite la nuit, en batch...

Economies drastiques à tous les étages pour la Collectivité : investissement réduit, entretien a minima, image sympa et porteuse : le VE se voit dans les villes propres soucieuses de la santé de ses habitants...

Calculs faits à Paris et Oslo, ce système coûte infiniment moins cher à l’installation et à l’entretien - même à charge gratuite - que toutes ces "bornes intelligentes" dont l’interface ne sert en fait pas à grand chose par rapport au service d’un simple plug-in gratuit...

C’est à nous tous de nous battre pour qu’un tel système séduise le plus de politiques possible, afin d’éviter que la mise en place d’une nouvelle tonte de la Collectivité par les Barons du CAC 40 ne se fasse au détriment du déploiement du VE.

Réussir dans un premier temps l’avènement du VE dans les centres urbains et zones péri-urbaines sera déjà une sacrée victoire, et un gain immédiat sur le plan sanitaire...

Il sera toujours temps plus tard de se pencher sur l’intérêt d’un Tourcoing- Carpentras en VE, très franchement... :)

Posté le 06-05-2014 à 08:55:50 par tom03

Soub56, travaillant moi même dans un syndicat d’énergie, je peux t’assurer qu’ils ne peuvent rien faire sur les tarifs de l’électricité. En effet, même s"ils sont autorité concédante du réseau, les tarifs sont fixés par EDF. D’ailleurs les tarifs que je t’annonces sont ceux négociés par la fédération des syndicat de France. Alors dire que ton syndicat ne sert à rien, c’est aller un peu vite en conclusion une nouvelle fois. Pour eux comme pour nous, les bornes de recharge ne sont qu’un petit projet parmi tant d’autre.
Pour information, l’Allier est en pleine réflexion sur le déploiement d’un réseau de borne et nous réfléchissons énormément sur comment limiter les coûts et sur des solutions évolutives dans le temps.

Posté le 06-05-2014 à 12:19:53 par Palm35

@tom03
"Par exemple, si on prend une borne de charge accélérée de puissance 18kVA, l’abonnement est de 200€/an. Alors que si on prend une borne de charge rapide de puissance 43 kVA, l’abonnement est de 2700€/an"

Mais il existe des bornes de recharges rapides (CHAdeMO, Combo)qui consomment 20kVA et qui peuvent fournir 50kVA.
Donc l’intérêt pour les collectivités c’est de payer moins chers les abonnements.
Ces bornes possèdent "en tampon" des batteries qui se rechargent quand les bornes sont inoccupées et fournissent la puissance qu’il faut quand elles sont sollicitées.

Mais trop souvent, les collectivités raisonnent à court terme et non à long terme.
Ces bornes sont, par exemple, les EVTronic et sont déjà installées sur Toulouse ou Bordeaux...
http://www.evtronic.com/page7/page9/index.html


Posté le 06-05-2014 à 12:19:53 par Palm35

@tom03
"Par exemple, si on prend une borne de charge accélérée de puissance 18kVA, l’abonnement est de 200€/an. Alors que si on prend une borne de charge rapide de puissance 43 kVA, l’abonnement est de 2700€/an"

Mais il existe des bornes de recharges rapides (CHAdeMO, Combo)qui consomment 20kVA et qui peuvent fournir 50kVA.
Donc l’intérêt pour les collectivités c’est de payer moins chers les abonnements.
Ces bornes possèdent "en tampon" des batteries qui se rechargent quand les bornes sont inoccupées et fournissent la puissance qu’il faut quand elles sont sollicitées.

Mais trop souvent, les collectivités raisonnent à court terme et non à long terme.
Ces bornes sont, par exemple, les EVTronic et sont déjà installées sur Toulouse ou Bordeaux...
http://www.evtronic.com/page7/page9/index.html


Posté le 06-05-2014 à 18:41:13 par Paulo

Le prix entre 7 et 10 euros , cela fait entre 6 et 8 litres de gazole
Soit la consommation pour 100km des voitures classique
Hors TESLA, les recharges vont au mieux-être pour 100Km
Donc on a le même prix qu’avec le gazole et les inconvénients de l’électrique
C’est débile.

Tout ca pour moins de 900 bornes sur toute la bretagne.
Tant que pas de voitures, pas de problème,
Mais que peut on faire avec moins de 900 bornes si il y a 10% des voitures en electrique
Ca sert à rien.

J’ai vu un site web d’un constructeur / operateur, ou il propose une autre solution
L’electricité est offerte aux usagers dans les parking avec relation d’interet.
Avec des bornes
Ainsi, on fait de vrai economie,
Ca devient rentable et en plus on peut en placer beaucoup, des simples dans beaucoup de parking.

Franchement, que ce soit en bretagne ou ailleurs, ils se trompent tous sur ces questions
Il en faut beaucoup, pas chere, à électricité offerte

Posté le 07-05-2014 à 09:28:52 par tom03

@palm35

En effet, les bornes Cahors avec stockage d’énergie sont extrêmement intéressante, le département pense d’ailleurs en installer pour préparer l’avenir ;) Je n’en avais pas parlé pour ne pas que l’on m’accuse de faire de la publicité !

Posté le 07-05-2014 à 10:17:51 par @ Paulo

"Franchement, que ce soit en bretagne ou ailleurs, ils se trompent tous sur ces questions
Il en faut beaucoup, pas chere, à électricité offerte"

Pas mieux...

Je reprends juste ce qui vient d’être posté sur un autre thread de Michaël :

"L’équivalent de notre TICPE est l’une des rentrées budgétaires fondamentales dans la plupart des pays de l’UE. Quasi "indolore", elle n’est jamais contestée par le contribuable - qui n’a pas vraiment le choix - et représente en général plus que l’impôt sur le revenu, c’est dire son importance...

Si des "rêveurs" comme nous imaginent un instant - histoire de diminuer le nombre de cancers du poumon "non sollicités" - l’installation de simples plots électriques de surface, couplés à l’éclairage urbain, permettant une recharge lente et gratuite en batch la nuit, l’économie va se prendre un sacré coup dans l’aile, tout va être fait pour empêcher cette "dérive suicidaire", même si le coup est déjà parti à Oslo et Paris...

A l’exemple du diesel et de PSA (aidés par son groupe de pression, le CCFA), les pouvoirs publics au nom de l’emploi et des rentrées fiscales et au détriment de la santé publique (est-il encore besoin de rappeler les 42,000 décès annuels dans les principales agglomérations françaises en raison des particules fines ?...) vont encourager encore longtemps le recours aux carburants fossiles, faciles à contrôler, taxer, gérer...

D’où cette impériosité gouvernementale et européenne consistant à faire semblant de promouvoir le VE qui est une véritable catastrophe pour nos économies.

Même EDF fait semblant : le risque de pouvoir utiliser son véhicule comme d’une batterie permettant d’écrêter les heures pleines ne fait pas vraiment plaisir à Henri Proglio...

Le seul moteur actuellement reconnu du VE, c’est le "fromage" classique de la Collectivité... Convaincue - sans doute à tort - de l’intérêt et de l’urgence d’installer aux frais du contribuable un peu partout des bornes à charge rapide qui permettront au passage de taxer ce même contribuable dans des proportions équivalentes aux rentrées de la TIPCE excite tout le monde, y compris et surtout nos gloutons du CAC, qui ne sont jamais en reste...

Mais nous en parlâmes déjà !

Il est donc de notre devoir de défendre au niveau de chaque grande agglomération l’idée pour la première fois émise par Anne Hidalgo dans sa lutte contre la "Ministre du diesel" d’installer sous chaque lampadaire partout où il est possible de stationner en surface une place dédiée et gratuite pour la recharge lente et gratuite d’un VE...

Un simple plot, sans paiement, surtout pas d’interface "intelligente" et surtout coûteuse, achat + entretien...

Cette généralisation de ces petits plots de surface boosterait considérablement le recours au VE : stationnement facile et gratuit, "reconnaissance" y compris monétaire, de la ville pour le citadin ou le visiteur ayant accepté de "rouler propre", retour d’image positif et futuriste pour l’agglomération : "tout le monde" verra positivement le VE sous le lampadaire et finira par l’adopter, c’est le plus extraordinaire outil de marketing viral que l’on puisse imaginer...

Les économies de santé et de ravalement des bâtiments compenseront alors très largement le manque à gagner, niveau TICPE.

Le seul problème restant pour arriver à cette étape capitale du développement du VE est de convaincre nos crânes d’œuf de Bercy qui ne raisonnent jamais en consolidé, mais ligne à ligne...

Et mixer ligne TICPE et ligne Santé, ça va demander un peu de pouvoir de conviction... Pour une fois que les élus peuvent être utiles, au boulot, SVP, vos enfants aussi sont exposés ! :)"

Posté le 02-06-2014 à 15:06:20 par yvonnerennes

POURQUOI INCLURE LE COÜT D’INSTALLATION ET D’ABONNEMENT POUR DONNER UN TARIF AUSSI EXORBITANT D’UNE RECHARGE RAPIDE car il me semble que les stations d’essence ou gas oil n’incorporent pas leur installation dans le prix du carburant ? ils déduisent leurs frais et charges au niveau des impôts ; alors pourquoi ne pas faire la même chose pour les recharges rapides ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Infrastructures de charge pour véhicules électriques

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Retrouvez notre dossier complet sur les infrastructures de charge pour les véhicules électriques : actualités, vidéos, fournisseurs, localisation des bornes, différents types de bornes...

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Vendée Energie Tour
Vendée Energie Tour
Du 02/06/2018 au 10/06/2018 - Plusieurs sites en Vendée dont l'Ile d'Yeu

Pour la 5ème édition du Vendée Energie Tour, le SyDEV, syndicat d'électricité de Vendée et ses partenaires proposeront un programme encore plus long, avec des animations...
A lire également / sur le même thème A l’arrivée du Breizh electric Tour
Environ 70 équipages sont donc arrivés samedi dernier, 16 septembre 2017, à Saint-Brieuc, dans les Côtes-d’Armor, après un parcours flirtant avec les 500 kilomètres....
Quand le régionalisme piège le Breizh electric Tour in Ouest-France !
Pourquoi invoquer le régionalisme dans une manifestation qui se veut avant tout ouverte et orientée vers l’avenir, mise sur pied en un temps record, et rassemblant les...
L’itinérance de la recharge au cœur du Breizh electric Tour
Le Breizh electric Tour sera l’occasion de tester pour la première fois en conditions réelles l’interopérabilité des bornes de recharge pour véhicules électriques et...
L’Avem au premier Breizh electric Tour
Les 4 syndicats de l’énergie bretons ont confié à l’équipe Tour véhicules électriques de Jean-François Villeret l’organisation de leur premier Breizh electric Tour. Cet...
Des séjours pour découvrir la Bretagne avec un vélo à assistance électrique
Le vélo à assistance électrique est plus que jamais en plein développement dans notre pays. Sport de haut niveau ou tourisme, il est désormais incontournable. En...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact