Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 16/10/2017 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 4477 fois - 5 commentaires


Mobilité électrique : Nissan précise ses intentions


Au lendemain de la troisième édition du Nissan Futures qui s’est déroulé le 2 octobre à Oslo, les journalistes français présents dans la capitale norvégienne ont été invités à participer à une table ronde en présence de Philippe Saillard, Vice-Président de Nissan Europe en charge des ventes et du marketing, de Bernard Loire, Directeur Général de Nissan France et de Brice Fabry, Directeur Véhicules Electriques de Nissan West Europe. L’occasion d’échanges très intéressants au cours desquels les dirigeants de Nissan ont répondu sans langue de bois aux diverses interrogations de la presse. Ils ont ainsi pu préciser leurs objectifs en matière de mobilité électrique, domaine où plus que jamais avec la sortie de la Nouvelle Leaf, le constructeur entend bien conserver son leadership.


Les objectifs de vente de la Nouvelle Nissan Leaf


Après avoir présenté brièvement les derniers résultats commerciaux de Nissan, Philippe Saillard a rappelé l’importance pour la marque du lancement de la Nouvelle Nissan Leaf qui avait été révélée la veille, en avant-première en Europe, lors du Nissan Futures 3.0. Cette Nouvelle Leaf est l’expression parfaite de la stratégie zéro émission du constructeur. En matière d’objectif de vente, Philippe Saillard a révélé que ceux-ci étaient limités par les capacités de production des batteries des véhicules électriques. En Europe, Nissan va donc commencer par la commercialisation de la version 2.0 dont les premières commandes viennent d’être prises pour une livraison à compter du 15 janvier. Pour cette version, Nissan compte livrer une quinzaine de milliers d’exemplaires entre janvier et mars. Quant à l’objectif sur une année complète, il n’est pas encore fixé. Pour lui, le marché du véhicule électrique est très difficile à prédire car il n’est pas vraiment régi par la demande du client mais est très sensible, du moins en Europe, aux décisions gouvernementales concernant les bonus écologiques ou la taxation des véhicules de société. Par ailleurs, les futures nouvelles normes d’homologation risquent également de redistribuer les cartes.





La politique tarifaire concernant la Nouvelle Leaf


Si le prix, fixé à 36 990 euros (hors bonus), de la version spéciale européenne 2.0 a été annoncé à Oslo lors du Nissan Futures, ceux de l’ensemble de la gamme complète de la Nouvelle Leaf n’ont pas encore été publiés. Pour autant, l’augmentation de l’autonomie du véhicule ne se traduira pas forcément par une hausse des prix, les progrès technologiques permettant d’écraser les coûts. L’idée est plutôt de faire bénéficier aux clients de l’amélioration des performances en matière d’autonomie sans pratiquement aucun surcoût. Le prix de la version 2.0 est d’ailleurs comparable à celui d’une ancienne Leaf avec le même niveau de finition, sans compter l’apport des nouvelles technologies comme la conduite assistée ProPilot ou la fameuse e-Pedal. Des équipements qui seront en standard sur certaines finitions et en option sur d’autres. A priori, 3 niveaux de finition sont prévus. La politique de Nissan est de limiter les options et de fournir une voiture qui soit déjà largement équipée. Pour des options supplémentaires, il vaut mieux passer à un niveau de finition supérieur et cette politique s’appliquera pour la Nouvelle Leaf.





Pas avant 2019 pour la version 60 kWh


Alors que la Nouvelle Nissan Leaf 40 kWh vient à peine d’être dévoilée, on évoque déjà la sortie d’une version avec une batterie d’une capacité énergétique de 60 kWh, ce qui offrira encore davantage d’autonomie. Une autonomie qui devrait avoisiner les 550 km en cycle NEDC. Pour Philippe Saillard, il est encore trop tôt pour annoncer sa date de sortie mais celle-ci n’interviendra pas avant 2019. Outre le fait de vouloir laisser vivre sa vie au modèle qui vient à peine d’être lancé commercialement, l’une des raisons invoquées pour justifier l’arrivée différée de la Leaf 60 kWh est le temps nécessaire à son homologation. Les cycles d’homologation d’un modèle arrivent relativement tard dans le processus alors que ce n’est qu’à leur issue que les constructeurs peuvent afficher les données relatives à l’autonomie d’un véhicule, qui sont régulées aujourd’hui par NEDC et demain par WLTP, la nouvelle norme qui doit s’appliquer en Europe à partir de 2018. Même si rien n’a été dit à ce sujet, Nissan, qui est aujourd’hui limité par les batteries dans ses capacités de production de voitures électriques, attend aussi peut être la mise en service de la nouvelle usine en Pologne de LG Chem qui produira les cellules des batteries qui devraient équiper la future Nissan Leaf 60 kWh.





Les synergies à venir avec les partenaires de l’Alliance


Enfin Philippe Saillard a évoqué les synergies à attendre avec les partenaires de l’Alliance Renault-Nissan qui vient de s’élargir à Mitsubishi. Il a d’abord confirmé que l’électrique faisait bien partie des sujets qui, dans les 3 sociétés, étaient des sujets Alliance. Depuis plusieurs années, les 5 milliards de dollars d’investissements réalisés dans l’électrique ont été faits de façon partagée entre Renault et Nissan. Mitsubishi a jusque-là plutôt développé la technologie Plug-in Hybrid qui pourrait très bien demain servir à équiper les véhicules des autres marques. Inversement, l’électrique développée par Renault-Nissan pourrait se retrouver dans un futur modèle Mitsubishi, même s’il ne faut pas oublier que ce constructeur, avec la i-Miev, a aussi été un des pionniers du véhicule électrique. Le nouveau plan Alliance 2022 prévoit le doublement des synergies annuelles entre les 3 partenaires, notamment via le partage de technologies dans les domaines de l’électrification, de la connectivité et de la voiture autonome. Des synergies dont bénéficieront les 12 véhicules électriques, utilisant des plateformes communes dédiées, qui doivent être lancés d’ici à 2022.







Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Nissan | Nissan Futures | Nouvelle Nissan Leaf
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 17-10-2017 à 08:38:26 par ZoéT

Il n’y avait pas un truc style club Nissan où les proprios de Leaf étaient réunis aussi pour la présentation des objectifs de la marque ? Ca existe encore ?

Posté le 17-10-2017 à 17:48:39 par Leaf46

60 kw/h pour la batterie, ça changerait mon utilisation de la Leaf qui pourrait devenir la seule voiture du foyer.

Posté le 18-10-2017 à 17:40:54 par Pionnier51

Renault comme pionnier en voitures électriques, oui, avec des R4, R5, Express, Clio, etc. Mitusbishi avec la i-MIEV, c’est bien plus tard. Ou alors pionnier du courant post 2010.

Posté le 20-10-2017 à 22:03:30 par Camille Gouet

Voilà un nouvel exemple des progrès des batteries au Lithium

Posté le 21-10-2017 à 15:46:08 par ZoéT

Et ça n’est pas fini, heureusement. A mon avis, dans 2 ans, une voiture électrique de moyenne gamme approchera de près l’autonomie des Tesla Model S 85 kWh.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Renaissance en vue pour les bornes Autolib’
Après plusieurs mois de consultation suite au lancement en juillet 2019 d’un appel à initiatives privées portant sur le valorisation et le réemploi des bornes de...
500 Renault Zoé disponibles en autopartage à Paris
A partir d’aujourd’hui, 500 Renault Zoé sont proposées en libre-service aux parisiens. Le Groupe Renault poursuit ainsi à Paris le déploiement opérationnel du service...
Premières commandes pour le SeaBubbles hydrogène
La version hydrogène des SeaBubbles, ces taxis électriques volants sur l’eau, vient d’enregistrer ses premières commandes avec 5 exemplaires vendus à Lyon, Cassis,...
Le Nissan e-NV200 prend du volume
Nissan vient de nouer un partenariat avec Voltia, une entreprise slovaque spécialisée dans la transformation de véhicules utilitaires, afin de distribuer dans toute...
Citroën dévoile les détails de son ë-Jumpy
Citroën vient de dévoiler les différentes caractéristiques de l’ë-Jumpy, son nouveau fourgon compact 100% électrique qui arrivera dans les concessions au second semestre...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact