Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 16/05/2016 à 14:00 par Emmanuel Maumon - Lu 3055 fois - 1 commentaire


Les visions du futur de Nissan


Les visions du futur de Nissan ont fait l’actualité à plusieurs reprises la semaine dernière. Nissan a tout d’abord noué une alliance stratégique avec Mitsubishi Motors qui se matérialisera, moyennant 1,9 milliards d’euros, par une prise de participation à hauteur de 34%, ce qui en fera son principal actionnaire. Une prise de contrôle qui pourrait avoir des répercussions dans le domaine de la mobilité électrique avec le renforcement des synergies entre les deux constructeurs japonais. Le véhicule électrique qui occupe une place importante dans la vision du futur de la mobilité que constructeur vient de présenter à Londres lors d’un événement baptisé « Nissan Futures ». Un monde futur dans lequel les voitures seront plus intelligentes, connectées et intégrées à l’environnement urbain.


Des véhicules intelligents intégrés à l’environnement urbain


Nissan est aujourd’hui leader mondial de l’industrie automobile concernant les véhicules 100% électrique et vient de célébrer la 50 000ème Nissan Leaf produite en Europe au sein de son usine de Sunderland. Mais pour conserver ses positions, le constructeur nippon a engagé une réflexion sur l’évolution de ses voitures dans les années à venir. Des voitures qui seront équipées de technologies autonomes optimisant la capacité du conducteur à voir, penser et réagir afin d’aller vers une conduite plus sûre, plus efficace et plus agréable.
La voiture du futur sera également capable de communiquer, non seulement avec le conducteur, mais également avec les piétons et les autres usagers de la route. Connectés aux réseaux routiers et électriques, les véhicules intelligents pourront aussi aider à réduire les embouteillages, favoriser l’autopartage et améliorer la gestion énergétique. Le Concept Nissan Intelligent Integration permettra par exemple de décider quels véhicules nécessiteront d’être rechargés en premier et jusqu’à quel niveau, en se fondant sur des facteurs prévisionnels tels que la distance parcourue par chaque véhicule à un moment précis.





Une station-service du futur


Au cours du « Nissan Futures », le constructeur a précisé son concept de station-service du futur déjà dévoilé lors du dernier Salon de Genève. Elaboré en collaboration avec le cabinet d’architecture Foster + Partners, ce concept explore la façon dont les technologies influenceront une conception urbaine totalement innovante au sein de laquelle les véhicules seront totalement intégrés à l’environnement bâti, au point que la station-service du futur sera votre maison, votre rue, votre ville, voire même votre propre voiture. Pour Paul Willcox, le Chairman de Nissan Europe, « Les technologies apportent de nombreuses réponses aux défis urbains que nous rencontrons actuellement. Cependant, elles ne déploient tout leur potentiel que lorsqu’elles sont intégrées avec efficacité. Nous estimons que le futur de la mobilité est lié aux infrastructures et à l’environnement urbain. Nous travaillons sur des solutions concrètes et accessibles».





Des véhicules connectés au réseau électrique


Parmi ces solutions figure le système V2G (Vehicule-to-Grid) dans lequel les conducteurs auront la possibilité de vendre l’énergie stockée dans les batteries de leurs voitures. Après des premiers tests menés au Danemark, Nissan a annoncé à Londres qu’il allait lancer, en partenariat avec l’énergéticien Enel, un premier essai à grande échelle dans lequel une centaine de Nissan Leaf et de fourgons e-NV200 seront connectés au réseau national britannique. Lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle, la technologie V2G permettra non seulement de fournir une source alternative de revenus aux propriétaires de véhicules électriques, mais elle contribuera surtout à la stabilité du réseau électrique en permettant de pouvoir faire face aux pics de demande. Pour Paul Willcox : « L’essai mené au Royaume-Uni est une étape décisive afin d’évaluer la possibilité d’un recours à des énergies alternatives pour alimenter le réseau. Nous pensons que les véhicules électriques Nissan constitueront de véritables réserves d’énergie à l’avenir, et qu’ils contribueront à instaurer un réseau énergétique plus intelligent tout en renforçant l’utilisation d’énergies renouvelables ».





Le stockage : la seconde vie des batteries


Les batteries peuvent même, une fois leur première vie au sein du véhicule terminée, continuer à être une source d’énergie en seconde vie. Là encore, Nissan a développé, cette fois en partenariat avec Eaton, une société leader en gestion de l’énergie, une solution concrète nommée xStorage. Alimenté par douze cellules de batterie d’une Nissan Leaf, ce système de stockage intelligent à la capacité de révolutionner la gestion énergétique au domicile de chacun, en fournissant davantage de flexibilité et en réduisant les coûts. xStorage permet en effet de réaliser des économies substantielles en puisant l’électricité à partir de sources d’énergie renouvelable ou pendant les heures creuses, pour ensuite restituer cette énergie stockée lorsque la demande et les tarifs sont plus élevés. Au-delà de ses caractéristiques fonctionnelles, xStorage a été pensé dans un souci d’esthétique et de commodité pour se fondre harmonieusement au sein de l’habitat. Il sera disponible en précommande à partir de septembre 2016, pour un prix de départ de 4 000 euros pour 4,2 kWh nominal.







Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Nissan | V2G | Stockage | Smart grids
Catégories : Etudes, rapports & analyses |

Commentaires

Posté le 20-05-2016 à 12:14:39 par ilnexisterien

Il serait bon que les constructeurs automobiles considèrent les VE comme des architectures spécifiques déficitaires en réserve d’énergie , donc ne ressemblant pas aux Véhicules à énergie fossile (Cx , Cy , Surface frontale , Résistance au roulement , Climatisation , Ergonomies des passagers et de leurs bagages) : tout doit être repensé ab initio comme par exemple c’est le cas dans l’étude des vélomobiles pour lesquels l’énergie disponible est si faible qu’elle oblige à l’excellence dans ces secteurs de l’ingénierie des véhicules roulants. C’est une évolution darwinienne autour de la notion d’énergie consommée per capita (à cet égard la civilisation nord-américaine est le contre-exemple absolu)



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Naissance du Comité d’initiative pour la recharge de nouvelle génération
L’Afirev (Association française pour l’Itinérance de la recharge électrique des véhicules), l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité...
Portée par une Zoé record, l’envolée des véhicules électriques se précise
Les chiffres records du dernier baromètre mensuel de la mobilité électrique que vient de publier l’Avere-France montrent que les ventes de véhicules électriques ont...
Volkswagen engage la transition vers l’électro-mobilité de son usine d’Emden
Après son usine de Zwickau qui, depuis la fin du mois de juin ne produit plus que des véhicules électriques avec l’iD.3 pour fleuron, Volkswagen vient d’engager la...
Un livre blanc pour favoriser le déploiement des bus à hydrogène
L’AFHYPAC, association qui regroupe l’ensemble des acteurs de la filière française de l’hydrogène, vient de rendre public un livre blanc sur la façon de déployer les bus...
Flexitanie, le premier projet V2G en Occitanie
La Région Occitanie, Ad’Occ, l’Ademe et le groupe EDF s’engagent pour la promotion du véhicule électrique au bénéfice des acteurs du territoire en partenariat avec...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact