Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 07/06/2016 à 15:17 par Philippe Schwoerer - Lu 4728 fois - Poster un commentaire


Le Vendée énergie Tour 2016


Le Vendée énergie Tour (VET), c’est à la fois un rallye et un village de la mobilité durable qui, pour l’édition 2016, s’étaient installés à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (85). Plus largement, la manifestation avait débuté dès le jeudi 2 juin par une exposition de véhicules électriques et à gaz, se poursuivant le lendemain par les Assises territoriales « Carburez aux énergies alternatives ».

Exhiber les véhicules du futur

Les véhicules du futur, ce sont déjà, pour quelques-uns d’entre eux, ceux qui circulent aujourd’hui. S’ils ne sont pas vus ainsi par le grand public, ceux qui soutiennent leurs filières agissent pour les faire connaître. Et c’est bien ainsi qu’agissent le SyDEV et ceux qui préparent le VET depuis le mois de septembre de l’année précédente. Nouveauté de l’édition 2016, une ouverture plus large, d’un côté en proposant le VET aux particuliers : rallye désormais accessible, village de la mobilité durable programmé le samedi, exposition de véhicules électriques et à gaz, à 2 ou 4 roues, dans la galerie de l’hyper Océanis Leclerc de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Les témoins de ce dernier événement qui allait à la rencontre de la clientèle d’un grand magasin ont décrit à l’Avem un temps fort et efficace où ils ont pu essayer quelques modèles.

Une plus grande ouverture à la filière gaz

Tout comme la mobilité électrique, celle exploitant le gaz n’a rien de vraiment nouveau. Si l’on attribue à l’écossais Robert Davidson, en 1842, la construction de la toute première voiture électrique, Etienne Lenoir, moins de 20 ans plus tard, est l’inventeur du premier moteur à allumage commandé exploitable. Il était alimenté au gaz de houille. Un carburant, certes peu vertueux, mais substituable par des sources bien plus propres. Le vendredi 3 juin 2016, le SyDEV plaçait le bio-GNV sur le devant de la scène en organisant l’inauguration d’une station provisoire à La Roche-sur-Yon avec présentation de poids-lourds, dont un bus, alimentés par ce carburant et actuellement en cours d’expérimentation en Vendée. Plus tard dans l’après-midi, les professionnels étaient invités à assister aux Assises territoriales Carburez aux énergies alternatives, un colloque organisé par Isabelle Rivière (L&R Conseil), qui réunissait les filières de l’électricité, du GNV et de l’hydrogène, au service des transports individuels, collectifs et de marchandises. On y a parlé Smart Grid vendéen et énergies renouvelables. Parmi les intervenants : Alain Leboeuf (président du SyDEV et député de Vendée), Jérôme Cicile (Adema Paca), Bruno Muller (DG de Zero Motorcycles France), Juliette Antoine-Simon (Sodetrel), et Pascal Houssard (DG du SyDEV).



Rallye des ambassadeurs

C’est ce même vendredi 3 juin 2016 que les concurrents du Rallye des ambassadeurs étaient appelés à se rassembler, dans les environs immédiats du casino de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Nous y étions, avec un Partner Electric prêté par Peugeot et que nous étions allé chercher directement à l’usine de la Janais, près de Rennes, quelques heures plus tôt. Celle-là même qui assemble les Citroën E-Méhari. Nous décrirons notre périple à bord de ce véhicule dans un article spécifique, mis en ligne jeudi prochain, 9 juin 2016. Retour sur le rallye organisé par Jean-François Villeret et son équipe de Tour véhicules électriques, pour le compte du SyDEV. A Saint-Gilles-Croix-de-Vie, lorsque nous sommes arrivés, c’était l’effervescence. Il s’agissait à la fois de permettre la recharge de la centaine de véhicules engagés, mais aussi de distribuer oralement les consignes à suivre le lendemain. Un apéritif réunissait ensuite les concurrents du rallye, et les participants aux Assises territoriales.

La boule de cristal de Jean-François Villeret

Il s’agit d’une simple anecdote, mais qui repose sur une coïncidence trop belle pour qu’elle soit oubliée ou passe totalement inaperçue. Lors du briefing des concurrents au casino, Jean-François Villeret a, comme chaque année, bien précisé de rouler avec une grande prudence. Le Rallye des ambassadeurs n’est pas une épreuve de vitesse, et n’est plus, depuis 2016, une compétition d’éco-conduite. Il conserve son côté touristique, tout en visant à sensibiliser les spectateurs croisés sur le parcours à la mobilité durable. Nous pouvions embarquer pour quelques kilomètres ceux qui auraient souhaité vivre leur baptême de l’électrique ou du GNV. Avec humour, Jean-François Villeret a appelé les concurrents à ne pas chercher à bousculer les diesel croisés… et à ne pas s’énerver au passage d’une Renault 8 Gordini. Jean-François, je te le demande, comment as-tu pu prévoir qu’une de ces R8 bleues à bandes blanches viendrait justement nous narguer à La Garnache !? As-tu une boule de cristal ?



7h45 : Départ échelonné

Les abords du casino de Saint-Gilles-Croix-de-Vie n’avaient jamais accueilli autant de véhicules électriques : des Mia, Peugeot iOn et notre Partner - mais aussi une 106 à batteries NiCD -, Nissan Leaf et e-NV200, Mitsubishi Outlander PHEV, Kia Soul EV (bleue et blanche, blanche et bleue, noire et rouge), BMW i3, Tesla Model S (bleue, rouge, grise, noire, etc.), Citroën C-Zéro et E-Méhari, Fiat 500 GNV, Toyota Prius transformée, toute la gamme Renault Z.E. (Zoé, Fluence, Kangoo, Twizy), Kangoo d’ancienne génération (L’Auto magique de Jean-Marc Dubié), Opel Ampera et Chevrolet Volt. A cette liste s’ajoutent des deux-roues, dont 2 maxi-scooters BMW C Evolution et 2 motos Zero Motorcycles. Dès 7h45, le top pour des départs échelonnés était donné, direction Saint-Jean-de-Monts, à 18,6 kilomètres, pour « la photo de famille » et une première collation. Trois groupes ont été constitués, qui ont dû parfois suivre un parcours distinct ou stationner dans un espace particulier.

Destination : Passage du Gois

Alors que le trajet de Saint-Gilles-Croix-de-Vie à Saint-Jean-de-Monts s’était déroulé sur des routes quasi désertes, l’avancée des concurrents vers le passage du Gois, à 25 km de là, s’est effectuée dans un trafic plus chargé, habituel pour un samedi en milieu de matinée. L’accès au passage du Gois était momentanément réservé au Rallye des ambassadeurs, des gendarmes veillant au bon respect des consignes. La longue colonne s’est arrêtée, le temps pour les officiels embarqués dans les véhicules électriques désignés, de procéder à une cérémonie officielle, avec découpe du ruban tricolore. Les usagers à pied ou à vélo ne manquaient pas d’adresser des paroles sympathiques aux électromobiliens arrêtés. Lorsque le cortège a redémarré, chaque équipage a reçu un sac souvenir comprenant du sel et des pommes de terre nouvelles de Noirmoutier. Les pêcheurs qui découvraient les coquillages laissés par la mer retirée étaient nombreux, observant en silence notre évolution ou se laissant surprendre.



Les pommes de terre de Noirmoutier se conservent mal

Si les pommes de terre primeur de Noirmoutier, variété « Lady christi », comme celles que nous avons reçues, se conservent mal, ce n’est pas parce qu’elles sont de mauvaise qualité, mais bien parce qu’on a envie de les déguster rapidement. Voici une manière de les préparer à la sauteuse et de les accommoder : Après un nettoyage rapide sous l’eau sans enlever la peau, mettre les pommes de terre à rissoler dans de la graisse d’oie, en coupant en morceaux les plus grosses. Lorsqu’elles sont saisies de tous les côtés, couvrir la sauteuse et laisser cuire à feu doux, jusqu’à temps qu’une lame fine de couteau pénètre facilement à cœur. Servir avec un mélange de ketchup, de jaune d’œuf chaud (obtenu par exemple en cuisson œuf au plat) et de parmesan, éventuellement accompagné de viande hachée de bœuf. Ainsi, les pommes de terre primeur de Noirmoutier ne se conservent pas, rapidement englouties par la tablée !

Gois - Bouin

Plus qu’une quinzaine de kilomètres pour déjeuner, à Bouin, avec des produits locaux. Avant d’entrer dans le complexe sportif spécialement aménagé pour les participants au Rallye des ambassadeurs, chacun recevait une boîte de sardines d’une conserverie des environs. Quelques véhicules électriques étaient mis en recharge avec l’électricité du parc éolien installé sur la commune et composé de 8 éoliennes. Dans son discours apéritif, Alain Leboeuf, président du SyDEV, a annoncé une édition 2017 qui devrait se révéler comme l’une, si ce n’est la plus importante, en Europe, concernant les véhicules électriques et à énergie alternative. Veuillez noter ce rendez-vous, s’il vous plaît ! Cette année 2016, certains équipages sont déjà venus déjà de loin : La Réunion (très belle Renault Zoé personnalisée avec le décor de l’île), Québec (Nissan e-NV200 aménagé pour dormir), Allemagne (Tesla Model S), Belgique (Moto Zero Motorcycles), etc.



3 parcours

L’après-midi, les concurrents devaient suivre l’un des 3 parcours d’une cinquantaine de kilomètres qui leur avaient été attribué. Le nôtre passait par la borne rapide de Challans : une fort bonne idée pour recharger les batteries. Plusieurs arrêts étaient programmés, qui permettaient d’aller à la rencontre des habitants des communes traversées, de recevoir parfois un rafraîchissement, et/ou de visiter un site culturel et touristique. Si le Soleil a tardé à se montrer, les températures commençaient à bien grimper ! La boucle a ramené les électromobiliens sur l’esplanade du casino de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, ou, pour quelques-uns, directement au village de la mobilité durable.

Le village de la mobilité durable

Quai Rivière, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, une trentaine d’exposants étaient réunis, dont quelques-uns de nos adhérents : Peugeot, Nissan, Zero Motorcycles, RP Diffusion, EDF, EP Tender, etc. Citroën, Renault Volkswagen, BMW étaient également sur place, présentant leurs modèles électriques et/ou hybrides rechargeables, à côté d’engins plus légers : kartings, rosalies, vélos à assistance électrique, scooters, motos (Electric Motion, Volta et BMW Motorrad, en plus de nos adhérents Zero Motorcycles et RP Diffusion). A noter la présence de 2 monoplaces de Formule E. Colas et EDF avaient respectivement mis en scène la route solaire Wattway et la Smart Flower, dont les pétales sont composées de panneaux photovoltaïques. Julien Perret a de nouveau fait frissonner la foule avec son trial show à moto électrique. Les enfants pouvaient s’essayer aux gyropodes et à d’autres deux-roues électriques. De quoi passer un excellent moment sur place, en famille !



Remerciements

Nous souhaiterions adresser nos premiers remerciements à tous les bénévoles qui ont permis la réussite de l’édition 2016 du VET, aussi bien à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, qu’à Bouin, par exemple. Merci à Alain Leboeuf, Pascal Houssard, et à tous les élus et acteurs qui portent cet événement. Egalement à Jean-François Villeret et son équipe, pour l’organisation du rallye des Ambassadeurs. Un grand merci aussi à tous ceux qui sont venus nous rencontrer, Tiphaine et moi-même. Merci à Christian Lucas, fondateur du conservatoire Mobil’Eco, de nous avoir véhiculé, Tiphaine et moi, jusqu’aux Sables-d’Olonne où nous logions, et de m’avoir conduit à l’usine PSA de Rennes-La Janais pour récupérer le Partner Electric. Merci à Peugeot et à son personnel qui s’est mobilisé pour nous le prêter. Merci à l’hôtel Calme des pins des Sables d’Olonne d’avoir parmi sa recharge alors que nous n’y logions pas. Merci à Jean-Baptiste Segard (EP Tender) d’avoir embarqué Tiphaine pendant que Yoann Nussbaumer, du Blog Automobile Propre, devenait mon copilote. Merci à lui d’avoir endossé ce rôle. Merci à Laurent Capillon (Engie) d’avoir pris en charge notre chargée de communication jusqu’à Nantes pour son retour. Enfin, personnellement, je remercie Tiphaine pour sa bonne humeur, son professionnalisme, son altruisme, et son matériel. Nous nous téléphonons et nous adressons des messages Internet tous les jours de la semaine pour les besoins professionnels, et ce, depuis un an et demi maintenant, mais nous ne nous étions jamais rencontrés. Un dernier remerciement à notre président Jean-Paul Faure de m’avoir proposé de couvrir le VET.

Articles à venir en rapport avec le VET

Dans les prochains jours, d’autres articles nés du VET seront proposés sur le site de l’Avem, dont une interview d’un motard en Zero Motorcycles, un retour sur le prolongateur d’autonomie construit par EP Tender, notre périple en Peugeot Partner Electric, quelques bilans dressés par des adhérents présents, etc.




Pour plus d'information


Mots clés : Vendée énergie Tour | Vendée électrique Tour | SyDEV | véhicule électrique | rallye des ambassadeurs | Vendée
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge | Vélo électrique | Scooter électrique |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Du moteur à la batterie, FEV passe au crible les véhicules électriques
Spécialisé dans l’ingénierie et l’accompagnement dans la démarche R&D des industriels du transport, le groupe allemand FEV est présent sur le territoire français au...
Pharre au SyDEV : Batteries en seconde vie et panneaux solaires
Ce projet avait pour objectif de mettre au point une architecture, exportable sur les bâtiments de taille moyenne, capable d’écrêter les pics de consommation électrique...
Un rallye 100% électrique, de la France à la Principauté de Monaco en passant par l'Italie
La 6ème édition du Riviera Electric Challenge (REC), le challenge de voitures électriques organisé par la Mairie de Cagnes-sur-Mer et le forum Ever Monaco, s’est...
De l’hydrogène vert pour la mobilité en Vendée dès 2021 avec Lhyfe
Labellisée « Territoire hydrogène » par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie de l’époque, la Vendée planche sur le sujet depuis des...
Echanges de bons procédés pour la voiture électrique entre Securecharge et Blooweels
2 entreprises adhérentes à l’AVEM, Blooweels et Securecharge, sont devenues des partenaires naturels par la complémentarité de leurs activités au service de la voiture...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact