← Revenir aux actualités

Immatriculations des voitures électriques : +70% en mai 2016 Rédigé par Philippe Schwoerer le 08 Juin 2016 à 00:00

Avec 70% de progression par rapport à 2015, le mois de mai 2016 semblerait être excellent pour les nouvelles mises en circulation de voitures particulières électriques. En y regardant de plus près, c’est bien moins évident. Les chiffres sont moins bons qu’en avril dernier, déjà en régression par rapport à mars. Quasiment tous les modèles sont touchés, mais le tableau réserve 2 surprises : une performance inhabituelle pour la Volkswagen e-up!, et l’entrée de la Toyota Mirai !

1.901 VPE

Avec 1.901 voitures particulières électriques nouvellement enregistrées en préfecture, mai 2016 affiche un chiffre qui redescend sous la barre des 2.000. Il faut remonter à janvier 2016 pour retrouver moins bien ! En règle générale, le cinquième mois de l’année est rarement le meilleur pour les ventes automobiles. Ainsi, par rapport à avril 2016 (181.830 VP), mai (175.834) est en retrait de 3,3% pour les immatriculations des voitures particulières. La chute est plus marquée pour les VPE : – 14,5% ! Elle emporte quasiment tous les modèles. Juin est classiquement propice à l’établissement de records. Espérons qu’il en soit ainsi pour les voitures électriques ! Que cette analyse ne fasse tout de même pas oublier l’essentiel : une très belle progression de 70% par rapport à mai 2015 ! Et ça, le marché global de la voiture particulière, toutes énergies d’alimentation confondues, ne sait pas faire !

Renault Zoé : nouvelle baisse temporaire

Depuis mars 2016, et donc pour le troisième mois consécutif, la Renault Zoé ne représente plus au moins la moitié des ventes des voitures particulières électriques. Est-ce une tendance qui s’installe au profit des nouveaux modèles qui deviennent de plus en plus nombreux ? Est-ce un phénomène de saison qui profite temporairement à la E-Méhari que Citroën exhibe actuellement dans un maximum de concessions ? Est-ce le rappel en mars de 10.649 Zoé pour une potentielle usure prématurée par frottement d’un flexible de frein qui ferait réfléchir les prospects ? Toujours est-il que la citadine du Losange ronge son frein en attendant juin : 1.370, 990 et 945 exemplaires nouvellement mis en circulation en mars, avril et mai 2016. Là aussi, il faut remonter à janvier, pour trouver en-dessous, avec un chiffre de 733. La Zoé n’est pas la seule à présenter un tel scénario à la baisse, ce qui est plutôt rassurant pour Renault !

Egalement pour la Nissan Leaf

Le phénomène de retrait à l’œuvre pour la Zoé l’est aussi pour la Leaf : 409 exemplaires nouvellement immatriculés en mai 2016, contre 491 en avril et 717 en mars. Comme pour la citadine du Losange (cumul annuel : 5.220), la baisse en volume des mises en circulation mensuelles n’affecte pas son positionnement annuel. La japonaise est la deuxième voiture électrique la plus vendue en France en 2016. Derrière, la BMW i3 est loin. Le nombre de ses immatriculations en 2016 s’élève à 590, contre 2.076 pour la Leaf.

BMW i3 : une 3e place à conserver

De 148 exemplaires enregistrés par l’administration française au mois d’avril dernier, à seulement 99 pour avril, en comptabilisant également les modèles équipés du fameux prolongateur d’autonomie, la BMW i3 renforce son statut de troisième voiture particulière électrique vendue en France en 2016, distançant ses poursuivantes, et en particulier la Peugeot iOn. Pour la citadine survoltée allemande, nous avions indiqué une probable perte de vitesse en mai et juin. Et ce, en attendant l’enregistrement en préfecture des modèles équipés de la nouvelle batterie de 33 kWh de capacité, commercialisés seulement 900 euros de plus dans la version de base. Nous sommes en plein dedans !

Baisse généralisée des chiffres

A l’arrière, pas grand chose ne bouleverse l’ordre des places occupées par les autres voitures particulières électriques. Le seul mouvement remarquable reste une baisse généralisée des nouvelles immatriculations : Kia Soul EV (80 en mai 2016, contre 138 en avril), Bolloré Bluecar (77/122), Citroën E-Méhari (71/112), Peugeot iOn (65/86), Citroën C-Zéro (50/52). Voilà pour les modèles les plus stables qui se vendent généralement au-dessus des 50 exemplaires mensuels.

Surprise numéro 1 : la Volkswagen e-up! s’envole

La première surprise vient de la Volkswagen e-up! qui reste d’ordinaire engluée autour d’une dizaine de nouvelles mises en circulation mensuelles. En mai 2016, la concurrente directe des C-ZiMiOn (Citroën C-Zéro, Peugeot iOn, Mitsubishi i-MiEV) affiche un chiffre presque insolent de 45 ! Consignes dans le réseau Volkswagen afin de promouvoir cette voiture avec un premier résultat sensible ? Acquisition d’un modèle de démonstration par plusieurs concessions ? Ce ne sont pas les 2 exemplaires en test chez les pompiers de Paris qui expliquent le phénomène. A noter que la brigade des sapeurs-pompiers de Paris avait déjà testé, d’avril à juillet 2015, 2 Volkswagen e-up! En tout cas, la e-Golf ne bénéficie pas de la même envolée, sans doute pour s’effacer devant sa sœur GTE hybride rechargeable, dont les ventes n’ont toutefois rien d’exceptionnelles en mai dernier.

Surprise numéro 2 : Apparition de la Toyota Mirai

Le moteur électrique de 113 kW de la Toyota Mirai est alimenté par l’électricité obtenue grâce à une réaction qui se produit dans sa pile à combustible, entre l’oxygène de l’air et l’hydrogène stocké dans les 2 réservoirs haute pression. Avec une capacité totale de 122 litres, ils permettraient à l’engin de disposer d’une autonomie d’environ 500 kilomètres. La Mirai est une voiture électrique à part entière, plus précisément une berline 4 places, dont la vitesse de pointe est de 178 km/h. Commercialisée chez nous seulement l’année prochaine, il est probable que l’exemplaire enregistré en préfecture soit un démonstrateur pour notre pays. Quoi qu’il en soit, ce véhicule est en passe de devenir une réalité en France. Sur le Vendée énergie tour qui vient tout juste de s’achever, il se murmurait que l’un des concurrents au Rallye des ambassadeurs comptait fermement participer à l’édition 2017 avec cette électrique à hydrogène.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Matthieu, ingénieur, utilise quotidiennement les scooters d’Eccity Motocycles.
Pink Style 50 cc et Pink Style Plus 125 cc
Toutes les vidéos