Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 16/11/2016 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2841 fois - 6 commentaires


Le fameux bruiteur pour les véhicules électriques et hybrides imposé aux Etats-Unis


Dans son édition d’hier, Mardi 15 novembre 2016, le quotidien Ouest-France indique que le département américain des transports a décidé que les « voitures silencieuses », plus précisément les modèles électriques et hybrides, rechargeables ou non, devront émettre, à partir de septembre 2019, un signal sonore jusqu’à une vitesse de 30 km/h afin de signaler leur arrivée. Une mesure qui serait censé « permettre d’éviter 2.400 blessures de piétons par an en 2020 ».

Prévenir de l’arrivée d’un véhicule

Chercher à prévenir les piétons d’un danger à l’arrivée d’une voiture n’est pas une nouveauté. Outre-Manche, un décret de 1839 imposait que les véhicules automobiles soient précédés d’un homme à pied agitant un drapeau rouge. Aux Etats-Unis, ce n’est pas la première fois que le département des transports se prononce sur la question. Déjà, en 2010, l’organisme indiquait dans une étude que « les voitures sont devenues dangereusement silencieuses » au point que « c’est une grande préoccupation pour tous les piétons à travers le monde et en particulier pour les aveugles ».

Parole de non-voyant

En soi, ajouter un avertisseur sonore aux véhicules électrifiés sur les plages de fonctionnement où le bruit des pneus et de l’air n’est pas suffisant pour prévenir de leur arrivée n’est pas inutile ni une hérésie. Dans une interview qu’il m’avait accordée en 2014 pour un autre média Web désormais inactif, Mokrane Boussaïd, directeur exécutif de l’Union européenne des Aveugles témoignait : « Parce qu’ils sont silencieux ou presque, notamment en-deçà d’un certain seuil de vitesse, il est quasiment impossible pour les personnes atteintes de cécité ou de déficience visuelle grave de les détecter, d’apprécier leur distance ou leur direction assez tôt pour éviter l’accident. Nous utilisons l’ouïe dans une large mesure pour compenser l’absence de vision totale ou partielle, et l’absence d’indications sonores nous prive des repères indispensables à l’anticipation de nos déplacements ». Ce témoin voyait par ailleurs dans la voiture électrique, déjà, un moyen de retrouver de l’indépendance lorsqu’elle est associée à un dispositif de fonctionnement autonome.

Juste les véhicules électrifiés ?

Véhicules thermiques particulièrement silencieux, cars à moteur arrière, vélos, etc. : la liste des engins qui peuvent représenter un danger du fait de l’absence de bruit ne s’arrête pas aux seuls VE. Les membres de l’UEA en sont d’ailleurs persuadés, qui communiquent bien sur un problème constitué par tous les véhicules silencieux, et non uniquement les modèles électrifiés. Pour autant, au final, ce sont bien seulement ces derniers qui sont pointés du doigt par la plupart des médias lorsqu’il s’agit de parler du fameux bruiteur. Dans son étude datée de 2010, à l’heure où la nouvelle génération des voitures électriques émergeait à peine, le département américain des transports évaluait que les voitures hybrides étaient la cause de 2 fois plus d’accidents que les autres.

Une qualité ou un défaut ?

Si les partisans, que nous sommes, des véhicules électriques, sont un brin chatouilleux au sujet de leur silence de fonctionnement, en particulier à petite vitesse, c’est pour 2 raisons principales. La première est que pendant nombre d’années, ce point a servi d’argument aux détracteurs des VE pour justifier que ces engins arrêtent de se développer. Et pourtant, si aujourd’hui il n’y avait pas de voitures sur nos routes, et qu’on devait se prononcer pour une technologie en toute connaissance de l’impact de chacune sur l’environnement, la santé, la politique internationale et la stabilité mondiale, jamais les voitures thermiques seraient privilégiées. Deuxième raison d’être prudents : le mécanisme qui cherche à transformer une qualité en défaut à bannir. Si le silence d’évolution de certains véhicules dans les rues et sur les parkings est à prendre en compte, il ne faudrait pas oublier que le bruit de la circulation est néfaste pour la santé et une certaine qualité de vie. On ne compte plus les études à ce sujet qui certifie que cette nuisance de fond est génératrice de stress, source d’accidents et accentue les risques de maladies cardiovasculaires.

Sur le terrain

La plupart des constructeurs de véhicules électriques n’ont pas attendu qu’on les y oblige pour installer des avertisseurs sonores avec des bruits parfois très folkloriques, depuis le chant des cigales jusqu’au déplacement d’un ovni. Résultat : peu de piétons associent ces manifestations à l’arrivée d’une voiture, voire même s’en préoccupent. C’est pourquoi il est nécessaire, si l’on impose d’équiper les véhicules silencieux qu’un bruiteur, d’en faire l’annonce par les voies officielles, avec publicités, afin que chacun des usagers de la route connaisse les nouvelles dispositions, et, surtout, puisse se les approprier.

En Europe aussi

En 2014, le conseil de l’Union européenne a adopté diverses mesures concernant le niveau sonore des véhicules en circulation. Un article impose aux constructeurs, à l’horizon 2019, d’installer un système d’avertissement acoustique du véhicule (AVAS) sur les nouveaux types des modèles électriques et hybrides. Ce dispositif devra satisfaire à un certain nombre d’exigences, qui peuvent encore évoluer. Sauf pour les modèles hybrides lorsque le moteur thermique est en route, les véhicules silencieux devront émettre automatiquement un son depuis le démarrage jusqu’à environ 20 km/h. Aussi bien en marche avant qu’en reculant, exception faite, pour cette seconde situation, pour les modèles qui disposent déjà d’un système sonore dédié à cette manœuvre.

Un son continu

L’AVAS devra pouvoir être coupé et réactivé grâce à un bouton facilement accessible par le conducteur. Au redémarrage du véhicule, le dispositif devra être automatiquement en fonction. Selon le texte, le dispositif émettra un son continu « qui signale aux piétons et autres usagers de la route qu’un véhicule est en fonctionnement ». Répondant à la lettre aux souhaits de l’UEA, le bruiteur devra signaler clairement le comportement de l’engin. Ainsi, par une variation automatique du niveau sonore synchronisée à la vitesse instantanée. Le bruit devra être similaire à celui d’un modèle de la même catégorie équipé d’un moteur thermique, quelles que soient ses conditions de fonctionnement.


Mots clés : AVAS | bruiteur | avertisseur sonore | voiture électrique | véhicule électrique | hybride | Etats-Unis
Catégories : Voiture hybride | Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable |

Commentaires

Posté le 16-11-2016 à 19:13:25 par soub56

Fausse bonne idée, "pondue" par des personnes qui ne conduisent pas des VE. Personnellement, quand je roule à basse vitesse avec mon VE, je sais bien que les piétons ne m’entendent pas et ma prudence est décuplée : je regarde à droite et à gauche, suis prêt à klaxonner ou à freiner en urgence et fais encore plus attention si j’aperçois des enfants, des vieux ( tous mal entendants, un bruiteur ne servirait à rien pour eux), des jeunes ou moins jeunes au téléphone ( le bruiteur ne les avertirait pas plus).
L’avenir, ce ne sont que des VE en ville : aux piétons de commencer à s’habituer au silence de fonctionnement et d’être également vigilants.

Posté le 16-11-2016 à 23:04:04 par Marlot

Les conducteurs de véhicules, électriques ou non, à 2 roues ou plus, doivent veiller à ne pas mettre les piétons en danger, mais ceux qui reprochent aux voitures électriques de rouler sans bruit n’ont probablement jamais roulé en voiture électrique.

Aussi longtemps qu’on n’oblige pas les cyclistes à faire du bruit, il n’y a pas de raison d’obliger les voitures électriques à en faire, alors que tout le monde lutte contre la pollution sonore. Et même les malvoyants qui s’estiment en danger dans l’environnement des voitures électriques sont tout autant en danger lorsqu’ils côtoient des cyclistes, surtout quand on voit des vélos rouler sur les trottoirs.
Avant de "sonoriser" les voitures électriques, il serait donc plus judicieux de s’occuper des cyclistes !

Voilà près de quinze ans que je roule en voiture électrique et je n’ai jamais eu de problèmes avec aucun piéton. De mon expérience, je retiens que ceux qui voudraient rendre (modérément) bruyantes les voitures électriques sont des gens qui n’en ont pas et qui se sont fait surprendre, voire même ont été effrayés, parce qu’ils étaient distraits.

Cela me rappelle une histoire lors d’un rallye de Finlande, il y a 50 ou 60 ans, à l’époque où il y avait encore des courses sur routes ouvertes.
À l’arrivée d’une étape, un automobiliste va porter plainte à la Direction de course, contre la voiture portant le numéro 89 sur ses portières, qui l’aurait dépassé comme un bolide.
On lui demande : "Pourquoi portez-vous plainte contre ce concurrent en particulier ? Lors de ce trajet, vous avez dû vous faire dépasser par plusieurs dizaines de voitures qui roulaient toutes comme des bolides !."
Réponse de l’automobiliste : "En effet, mais celui-là, il m’a fait peur !"
La bonne solution est celle adoptée (fin du siècle dernier) sur les Peugeot 106 Electric et les Citroën Saxo Electric, où il y avait deux avertisseurs, actionnés chacun par une manette séparée au volant : un avertisseur normal et un buzzer. L’usage du buzzer est très pratique sur les parkings de supermarchés, où des piétons ont l’habitude de se promener sans faire attention et en oubliant que, par définition, sur un parking il y a des voitures ET des piétons. Quand on arrive derrière ceux-ci en voiture électrique, on ne désire pas les suivre à 4 km/h pendant trop longtemps. À ce moment, un coup de klaxon normal à quelques mètres les effraie, ils sont surpris et cela provoque de leur part une réaction "On devrait interdire à ces voitures de rouler sans bruit !". Tandis qu’un petit coup de buzzer vous rend tout de suite sympathique, car on leur rappelle discrètement qu’ils devraient faire attention. Aucun piéton ne m’en a jamais tenu rigueur ; au contraire, nombreux sont ceux qui s’excusent de leur distraction.
Sur mes voitures actuelles (électriques, bien sûr !), il n’y avait pas de buzzer, mais je me suis empressé d’en ajouter un et j’en suis satisfait, car je m’en sers très souvent. Le buzzer est à la voiture électrique ce que la sonnette est au vélo. On trouve des buzzers chez les revendeurs d’électronique et aussi sur http://www.velleman.eu

Posté le 17-11-2016 à 09:16:03 par Herry

Je suggère que toutes les voitures s’équipent d’un buzzer ?
Un autre possibilité serait que les piétons qui le désirent puissent s’équiper d’un détecteur sonore qui amplifierait le bruit naturel ou l’émetteur des voitures et qui pourrait utiliser l’effet Doppler pour donner une indication sur la vitesse radiale des véhicules.(Ce n’est pas très difficile à réaliser)
Herry

Posté le 17-11-2016 à 12:23:23 par Christophe

@Marlot
J’ai un peu de mal avec la phrase "les parkings de supermarchés, où des piétons ont l’habitude de se promener sans faire attention et en oubliant [..]"
Le parking de supermarché (plus généralement de commerce) est l’archétype même de l’aménagement pour la voiture et uniquement la voiture.
Sauf pour les parcs récents et conformes à la réglementation accessibilité aux handicapés, il n’y a généralement pas de cheminement pour les piétons entre les places et les bâtiments voire entre la voie publique et les bâtiments.
Quand je m’y trouve en tant que piéton et plus particulièrement quand je m’y rends à pied ou en TC, je ne sais pas où me placer. Le long des places de stationnement, il y a le risque de se faire renverser par une voiture qui recule et qui ne m’a pas vu et pourtant on voit apparaître des cheminements tracés le long des stationnements (imposé par les arrêtés d’application de la loi de 2005 sur le handicap). Au milieu de la voie, je dérange les automobilistes (et si effectivement c’est un VE qui m’arrive par d’arrière je ne l’entend pas). Et pourtant je fais très attention et je suis loin d’oublier qu’il y a de multiples usagers.
La réglementation accessibilité aux handicapés imposant des cheminements spécifiques entre la voie publique et les bâtiments et entre les places adaptées et les bâtiments, on voit fleurir, pour les projets neufs, des cheminements entre les places, ce qui permet en outre de charger le coffre d’une voiture en sécurité pour peu qu’elle soit garée en marche arrière mais c’est très consommateur d’espace.
De plus en plus, on voit aussi apparaître des pistes cyclables et des aires de stationnement des vélos, c’est je pense une bonne chose.
Reste à espérer que les automobilistes vont respecter les espaces dévolus autres usagers.

Posté le 18-11-2016 à 19:34:02 par soub56

@Marlot
Nous avons le même avis sur le bruiteur : inutile. Quant au buzzer de la 106 que j’avais utilisée jadis, il avait un petit bruit sympa.
Je n’en ai pas installé sur ma C zéro, car il ne me sert pas souvent : 1 ou 2 fois par an.
Je m’amuse assez souvent à suivre les piétons qui marchent au milieu de la route sans savoir qu’ils ont un VE derrière eux : au bout de quelques secondes, ils se rendent compte qu’il y a quelque chose d’anormal, se retournent et sont tout surpris de voir un véhicule qui les talonnent.Le buzzer m’aurait fait gagner ces 3 ou 4 secondes, mais je n’aurai pas eu le plaisir de voir leur étonnement!
En cas de danger, j’utilise le klaxon.

Posté le 20-11-2016 à 11:40:09 par Christophe

@soub56
J’avais le même "jeu" quand j’allais chercher une voiture du service d’autopartage de VE (supprimé depuis par la région Nouvelle-Aquitaine).
Mais la route en question étant une zone de rencontre et les piétons étant en mouvement, je leur devais le passage.
Pour moi les klaxonner aurait été les agresser.
Donc j’attendais patientiemment qu’ils détectent le bruit particulier des Renault ZE sous 30 km/h.

Dans un parking de supermarché sur lequel le code de la route s’applique (ce qui est souvent signalé à l’entrée), si il n’y a pas de cheminements piétons, le piéton est là aussi à sa place sur la "route" et il est même prioritaire, alors pourquoi aller l’agresser avec un coup de klaxon.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Margot Robbie engage son nom pour la mobilité électrique selon Nissan
Révélée dans le Loup de Wall Street et à l’affiche en 2016 de Suicide Squad et de Tarzan, l’actrice américaine Margot Robbie a été choisie par Nissan pour devenir la...
Manifestations branchées : Le calendrier de Tour véhicules électriques
Depuis 2011, Jean-François Villeret et son équipe de Tour véhicules électriques organisent des manifestations de promotion de la mobilité électrique qui font date et...
4e édition des prix EDF Pulse pour inventer l’avenir électrique
Classés en 4 catégories, les prix EDF Pulse distinguent des innovations portées par des start-up résolues à se mobiliser pour créer et inventer le monde de demain. Ce...
Le volant d’inertie, un avenir pour la mobilité électrique et les énergies renouvelables ?
Volant d’inertie, roue d’inertie, moteur à inertie, machine à inertie, accumulateur cinétique à inertie, SREC, Kers, flywheel : autant de noms pour qualifier un...
Les premiers drones taxis EHang 184 devraient prendre leur envol à Dubaï cet été
Alors que les autorités en charge de l’espace aérien rechignent un peu partout dans le monde à délivrer des autorisations d’exploitation de drones pour divers services,...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact