Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 01/06/2016 à 09:00 par Emmanuel Maumon - Lu 7881 fois - 6 commentaires


La RATP inaugure sa première ligne de bus standard 100% électrique


Elisabeth Borne, PDG de la RATP, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile de France et du Syndicat des Transports en Ile de France (STIF), et Vincent Bolloré, PDG du Groupe Bolloré, ont inauguré lundi la première ligne de bus standard 100% électrique. La ligne 341, reliant Charles de Gaulle-Etoile à la Porte de Clignancourt en desservant au passage les communes de Levallois-Perret, Clichy et Saint-Ouen, sera progressivement équipée de Bluebus standards de 12 mètres de long conçus et fabriqués par le Groupe Bolloré. Une ligne qui servira de test grandeur nature avant que la RATP ne lance en 2017 son appel d’offres massif visant à disposer d’ici à 2025 d’un parc de 4 500 bus 100% vert, constitué à 80% de bus électriques.


23 Bluebus de Bolloré sur la ligne 341 d’ici la fin de l’année


Si le premier Bluebus a été mis en service lundi, ils seront au total 23 à fonctionner sur la ligne 341 d’ici la fin de l’année. Il s’agira alors d’une première en Europe pour une flotte de cette taille. Cette première ligne 100% électrique permettra à la RATP et au STIF, l’Autorité Organisatrice des transports en Ile de France, de recueillir un maximum d’informations, que ce soit au niveau de l’exploitation, avec des enquêtes menées auprès des conducteurs, des voyageurs et des riverains, ou bien à celui de la maintenance. Des enseignements qui serviront également à un niveau européen puisque cette initiative a été retenue par l’Union Européenne pour participer au projet ZeEUS (Zero Emission Urban Bus System), un programme visant à dynamiser l’introduction du bus électrique dans les grandes villes.





Une technologie « made in France »


Conçu et fabriqué en France, sur le site Blue Solution d’Ergué-Gaberic dans le Finistère, le Bluebus, dans sa version de 12 mètres de long, est susceptible de transporter une centaine de passagers grâce à une plateforme intérieure qui fait partie des plus spacieuses de sa catégorie. Il est équipé de 8 batteries recyclables offrant 240 kWh d’énergie embarquée. Des batteries utilisant la technologie LMP (Lithium Métal Polymère) développée par le Groupe Bolloré et utilisée quotidiennement en France et à l’international dans les Bluebus 6 mètres. Accompagnées d’un système de freinage récupératif performant et innovant, elles procurent aux Bluebus 12m une autonomie allant de 180 à 250 km. De quoi leur permettre de circuler pendant toute une journée sans avoir à se recharger. La recharge des Bluebus de la ligne 341 s’effectuera donc la nuit, au centre bus de Belliard (Paris 18ème), ce qui permettra de ne pas « tirer » sur le réseau aux heures de pointe.





Un test décisif avant le méga appel d’offres de la RATP


Pour le groupe Bolloré, ce test grandeur nature revêt une importance cruciale à la veille du lancement par la RATP d’un gigantesque appel d’offres portant sur l’acquisition d’ici 2025 de 3 600 bus électriques. Lors de l’inauguration, Vincent Bolloré se réjouissait d’ailleurs que l’intégration des Bluebus 12 mètres dans le réseau de bus de la RATP démontre le début d’une belle collaboration entre son groupe, la RATP et le STIF. Mais si le marché qui s’annonce est d’envergure, le Groupe Bolloré ne sera pas le seul sur la ligne de départ. La RATP a d’ailleurs engagé d’autres tests de bus électriques sur son réseau, avec notamment les bus du français Heuliez, du polonais Solaris, de l’espagnole Irizar et du chinois Yutong associé à l’alsacien Dietrich Carebus. Parti un peu après ces autres constructeurs dans la mise au point de son bus de 12 mètres, Bolloré escompte bien que l’expérience menée sur la ligne 341 fera la démonstration des qualités de son Bluebus et de sa capacité à apporter une solution efficace pour un transport collectif respectueux de l’environnement.





L’avenir appartient aux bus électriques


L’enjeu est d’autant plus important que les bus électriques semblent véritablement incarner l’avenir du transport collectif dans les grandes agglomérations. D’ailleurs, outre le Plan Bus 2025 de la RATP, Valérie Pécresse a annoncé que le STIF allait lancer dans les prochaines semaines un plan « 1000 bus » en Ile de France par lequel il allait investir massivement afin de renforcer l’offre de transport dans les zones mal desservies, notamment en grande couronne, pour offrir une vraie solution alternative à la voiture. La Présidente de la Région a ajouté que chaque fois que cela serait possible, ces bus de nouvelle génération seront à zéro émission, c’est-à-dire électrique, biogaz, hydrogène ou autres solutions bas carbone. Pour elle, le lancement de la ligne 341, avec les Bluebus de Bolloré : « constitue un premier pas historique vers la révolution industrielle et écologique que je souhaite mener dans les transports en commun du Grand Paris ».







Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Bus électriques | Bolloré | Bluebus | RATP | STIF
Catégories : Bus électrique et hybride |

Commentaires

Posté le 01-06-2016 à 12:20:50 par nouh

Quand on voit les caractéristiques techniques des bus électriques du constructeur chinois BYD, on note en particulier, l’autonomie bien supérieur du chinois à celle du Bluebus et je m’étonne que la RATP puisse faire confiance à une marque incapable de produire des bus électriques susceptibles de répondre aux distances normales d’une ligne qui d’environ 280 à 320km.
Le constructeur BYD et d’autres répondent depuis plus longtemps à l’autonomie réelle de la configuration des lignes de la RATP et il est étonnant qu’aucun bus électriques soit en service depuis plus de 5 ans???? Comment va répondre M. Bolloré à un vrai "appel d’offres" sans passe droit face à ses concurrents bien supérieurs dans tous les domaines et ce avec plus de 10 ans d’expérience!!!!

PS: je connais très bien la RATP et ses centres bus......

Posté le 02-06-2016 à 08:40:05 par Christophe

@nouh
Si vous connaissez très bien la RATP et ses centres bus, vous devez être en mesure de répondre aux questions suivantes :
1/ quelle est la vitesse moyenne d’un bus en ligne ?
2/ quelle est la vitesse moyenne d’un bus entre sa sortie et son retour au dépôt et le nombre total de km parcourus ?
Par déduction quelle est la durée de sortie du centre d’un bus ?

Posté le 02-06-2016 à 08:43:38 par Christophe

Voici une partie des réponses :
1/ en intra-Paris, la vitesse moyenne en ligne est inférieure à 20 km/h, elle tend à s’améliorer en transférant les couloirs au centre de la chaussée pour éviter le stationnement ou l’arrêt sauvages (livreurs ou automobilistes allant acheter un paquet de cigarette, etc.) - exemple ligne 91 Montparnasse - Bastille,
2/ en rajoutant le temps de mise en ligne, les arrêts de régulation et les changements de conducteurs (en ligne ou aux régulations), la vitesse moyenne est très inférieure à 20 km/h (la 91 met 25 minutes à parcourir les 6 km entre son terminus de Montparnasse et l’arrêt gare de Lyon soit moins de 15 km/h de moyenne - sur certaines je vais plus vite à pied sur des distances entre 3 ou 4 arrêts !).
Donc si la donnée de nouh est juste, cela nous donne un temps de sortie du dépôt de plus de 14 h (280/20 voire plus de 16 h - 320/20). A mon avis la réalité est un peu différente, le temps de sortie est bon mais le kilométrage moyen journalier est plus faible qu’annoncé par nouh (moyenne de 250 km).
Autant dire que le bus recharge de nuit en moins de 8 h - avec 240 kWh, il faut une puissance de 30 kW (en continu), ce que la batterie peut facilement accepter. Avec plus de 4500 véhicules, cela nous donne 135 MW.
Avec le transfert des couloirs au centre de la chaussée, à mon avis la meilleure technologie est la ligne de contact (pas forcément continue d’ailleurs), ce qui permet en outre d’utiliser de l’électricité issue des centrales PV (impossible avec une recharge la nuit). De plus la consommation énergétique est moindre (pas de surpoids des batteries à mouvoir (3 t)) ainsi que le coût d’investissement et l’impact sur l’environnement (une batterie de 240 kWh s’est au moins 20 t de CO2 libéré dans l’atmosphère en une seule fois).

Posté le 02-06-2016 à 21:01:10 par soub56

@nouh
Pourquoi tirer à boulets rouges sur les bus BOLLORE, sans les avoir auparavant testés?
Pourquoi encenser les bus BYD, sans les avoir testés?
Serait-ce parce que vous travaillez à la RATP, soumise aux diktats de la CGT et que vous êtes contre " le capitaliste BOLLORE" et pour les " communistes chinois"?
Par ailleurs une autonomie de 250 km peut être suffisante : si ce n’est pas le cas, une petite recharge partielle en bout de ligne et vous récupérez les km manquants. Cela évite de transporter encore plus de batteries.
@Christophe
Avec une ligne de contact, vous revenez aux trolleys de ma jeunesse...

Posté le 04-06-2016 à 20:40:48 par nouh

@soub56; Votre texte en dit long sur votre façon de me lire.
Je ne suis plus à la RATP, et encore moins à la CGT, je n’apprécie pas les batteries LMP de Bolloré, ni ses capacité à faire un bus standard alors qu’il n’en a jamais fait et cela ne s’improvise pas.
Pour une petite recharge en bout de ligne, cela entraine des infrastructures et une remise en cause de la topologie des gares routières.
Pour la ligne de contact, c’est un retour en arrière inutile...

Posté le 06-06-2016 à 11:10:17 par Christophe

@nouh
Ce qui a été inutile, c’est d’avoir supprimer les lignes de tramways ou de trolley bus dans les villes au profit du tout voiture avec les nuisances qui vont avec (pollution de l’air, bruit et encombrement, etc.).
La ligne de contact n’a pas besoin d’être forcément continue permettant la recharge d’une batterie plus petite.
Les centres bus de la RATP disposent-ils actuellement d’une puissance électrique cumulée de 135 MW ? Je suis sûr que non, avec votre solution il y a donc bien des infrastructures à prévoir (des lignes à haute tension, des transfo. et 4500 bornes rapides (30 kW)).

Avant de crier au loup sur Bolloré et ses bus, regardez où est implantée la société BlueBus. Vous comprendrez alors peut-être qu’il a la compétence pour fabriquer des bus, cette société en fabriquant depuis 1955 !



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Des Assises sur les carburants alternatifs
Organisées sous l’égide de l’ADEME, les Assises Nationales des Carburants Alternatifs auront lieu demain à Sophia Antipolis. L’objectif est de rassembler les acteurs de...
Les avancées de Renault en matière de véhicules autonomes
Pour Renault, le véhicule du futur sera électrique et autonome. L’Intelligence Artificielle jouera un rôle essentiel pour que les véhicules autonomes soient...
La Métropole Nice Côte d’Azur engage de nouvelles actions pour une mobilité durable
Quelques jours avant la réunion demain du Conseil métropolitain qui sera consacré aux questions environnementales, le Maire de Nice Christian Estrosi à présenter lundi à...
e.GO Life, la petite citadine allemande pointe le bout de son nez
Il y a près de 18 mois, lorsque e.GO Mobile annonçait sa volonté de construire une citadine électrique low-cost et ouvrait les commandes pour son e.GO Life, bon nombre...
Voitures électriques : des start-up ambitieuses à l’assaut de Wall-Street
Le journal Les Echos a fait sa Une lundi sur les start-up qui se ruent sur l’eldorado électrique. La montée en puissance du véhicule électrique pourrait bien en effet...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact