Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 21/04/2016 à 14:00 par Philippe Schwoerer - Lu 5854 fois - 5 commentaires


Interview : Peugeot revient en force sur le marché du véhicule électrique


L’Avem avait annoncé mi 2015 le retour de Peugeot dans l’aventure du véhicule électrique. Depuis plus de 6 mois, les chiffres mensuels des nouvelles immatriculations confirment cette volonté du Lion. Responsable commercial des départements Véhicules Electriques et Peugeot Professionnel center, Alain Montagard a tenu à présenter la stratégie du constructeur français en matière d’électromobilité (Voir aussi l’interview filmée, plus complète et axée sur une présensation du Partner Electric, dans l’encadré « Vidéo associée à cette actualité » ci-contre).

Des chiffres évocateurs pour la iOn…

Avec seulement 21 et 26 nouvelles immatriculations en avril et mai 2015, la Peugeot iOn, excellente et dynamique citadine, semblait s’effacer face à quelques nouveaux modèles qui n’apportent pas forcément du nouveau sur son créneau. Dommage, aurait-on pu dire ! Mais à l’été 2015, le Lion se rapproche de l’Avem pour annoncer son grand retour sur le marché du véhicule électrique. Depuis, la iOn revient très fort. De septembre dernier à mars 2016, l’évolution des immatriculations la sort de l’ombre : 94, 100, 68, 111, 161, 109, 103. Alors que l’engin était classé en 8e position du volume annuel des nouvelles mises en circulation en 2014, derrière les Renault Zoé, Nissan Leaf, Bolloré Bluecar, BMW i3, Smart Fortwo ED, Tesla Model S et Volkswagen e-up!, il se retrouve sur la 3e marche du podium en 2016, après la Zoé et la Leaf. La stratégie du Lion est gagnante sur le marché des voitures particulières électriques. « iOn est un petit véhicule urbain dont la longueur de 3,48 m seulement lui permet de se faufiler et de se garer facilement en ville, là où les espaces sont les plus contraints », présente Alain Montagard. « La citadine bénéficie d’une autonomie de 150 kilomètres, qui répond à l’immense majorité des déplacements automobiles quotidiens », rappelle-t-il, précisant que la « iOn accepte la charge rapide, qui permet de récupérer une centaine de kilomètres en 30 minutes et ainsi de toujours assurer les fins de parcours ».

…mais aussi pour le Partner Electric

Même direction pour le Peugeot Partner Electric. Sixième en nombre d’exemplaires d’utilitaires électriques immatriculés en 2015, il est à la seconde place en 2016, entre les Renault Kangoo et Zoé VU, avec un chiffre record de 69 nouvelles mises en circulation en mars, contre 33 et 32 en janvier et février précédents, et une quinzaine mensuelle, en moyenne, pour les 4 derniers mois de 2015. De plus en plus de professionnels apprécient, pour un engin de son gabarit, de pouvoir éventuellement bénéficier de 3 places frontales et de la recharge rapide CHAdeMO. Désormais, sur ce marché aussi, il faut compter avec le Lion qui se dynamise. L’Avem a dans les cartons 2 retours d’expérience d’utilisateurs de Partner électriques très satisfaits, respectivement dans le champagne et la boulangerie. Alain Montagard commente : « Partner, c’est la fourgonnette bien connue, véhicule réputé parmi les meilleurs de son segment. Partner Electric offre bien des avantages : 3 places, 695 kg de charge utile, plus de 4 m3 de volume, une autonomie de plus de 150 kilomètres, des batteries garanties 8 ans. C’est sans doute l’une des toutes meilleures fourgonnettes électriques du marché ».



Un peu d’histoire

« Il y a longtemps que Peugeot fabrique des véhicules électriques. La première voiture, la VLV, était construite dès 1940. Plus récemment, nous avons fabriqué la 106. Aujourd’hui, nous commercialisons iOn et Partner Electric », indique Alain Montagard. Le responsable chez Peugeot a raison d’évoquer le passé du constructeur. Avec la VLV, il a été le premier des grands de son secteur toujours en exercice à avoir proposé un modèle branché, si utile, par exemple, aux médecins, en pleine Seconde Guerre mondiale. C’est toujours avec ce modèle que le Lion a débuté sa collaboration VE avec la Poste. Lors de la vague électromobile, de 1990 aux premières années de 2000, Peugeot, et plus globalement le groupe PSA, était encore numéro 1, cette fois-ci en volume de véhicules électriques produits, loin devant Renault.

Stratégie de Peugeot en matière de véhicules électriques

« Il y a une vraie volonté de Peugeot de développer la mobilité électrique », affirme Alain Montagard, qui poursuit : « Cela fait partie de la stratégie de l’entreprise dans le cadre plus général de la réduction des émissions polluantes pour lequel nos efforts sont considérables ». Chez Peugeot, les batteries font partie du véhicule. « Le client a le choix d’acheter le Partner ou la iOn et ses batteries, ou bien de louer le tout pour une même durée déterminée », expose-t-il. « Je rappelle que les batteries sont garanties 8 ans, ce qui est tout à fait rassurant pour le client puisque le risque pour lui d’une dépense coûteuse que peut représenter leur remplacement n’existe pas », justifie le responsable commercial du Lion. A destination des particuliers et professionnels, s’il s’agit de choisir de louer leur citadine ou leur utilitaire électrique, « avec Credipar, nous avons mis en place une formule de location très attractive grâce notamment à un taux de financement très bas. Nous parlons de ‘location longue durée’ (LLD) que nous proposons sur 60 mois et pour un roulage annuel de 10.000 kilomètres, le loyer comprenant le coût de location, l’entretien et l’assistance », détaille notre interviewé.

Le Lion se mobilise

Si Alain Montagard reconnaît que Peugeot n’est pas pour l’instant leader du marché du véhicule électrique en France, avec pourtant des offres convaincantes, il l’explique « par une communication qui n’est pas aussi massive que certains de nos concurrents ». Il modère toutefois : « Aujourd’hui, la volonté de Peugeot est de se positionner comme un acteur majeur du marché du véhicule électrique ». Pour cela, le Lion agit sur son réseau de distribution : « Dès à présent, nous travaillons le sujet avec nos partenaires concessionnaires. Nous formons les équipes vente et après-vente, nous créons des espaces dédiés aux véhicules électriques dans les showrooms, nous mettons à disposition des véhicules d’essai, nous allons organiser des opérations de rencontres avec des clients du secteur privé comme du secteur public pour montrer nos véhicules et prouver notre savoir-faire », dévoile Alain Montagard, qui tient à faire remarquer : « Nous avons un vrai savoir-faire en matière de véhicules électriques, faut-il encore le faire savoir !? ».



Evolution du marché

« Il est clair que l’automobile va considérablement évoluer sur la décennie qui vient », prévoit le responsable commercial VE de Peugeot. « Le véhicule électrique prendra toute sa place car c’est bien sûr le moins polluant. Avec une autonomie encore meilleure permise par de nouvelles batteries, et des infrastructures de recharges plus développées, les ventes en véhicules électriques seront de moins en moins marginales. Elles représentaient 1% du marché automobile français en 2015 ; on peut penser qu’elles pèseront 10% dans quelques années », anticipe Alain Montagard. Et Peugeot dans ce scénario !? « Peugeot prendra sa part de marché : les produits actuels et ceux de demain nous garantissent un bel avenir », conclut-il.



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | Peugeot | iOn | Partner Electric | Partner | Alain Montagard | interview
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 21-04-2016 à 15:28:01 par Rémy

Il n’y a pas de miracle : la I0n et le Partner sont d’excellents produits. Ils commencent à se vendre dès que le réseau veut bien les promouvoir au lieu de les dénigrer et, surtout, lorsque leur tarif devient cohérent avec les produits concurrents.

Posté le 22-04-2016 à 16:01:26 par Rickobotics

Et sinon, à quand un vrai VE Peugeot ? La Ion n’est qu’un rebadgeage, le partner utilise également la techno Mitshu. Que gagnent ils à faire de la revente sans maîtrise de la techno ? Vision très court termiste ...

Posté le 22-04-2016 à 21:44:09 par soub56

Un peu optimiste le responsable commercial des VE chez PEUGEOT.
L’ion est une bonne petite voiture ( je suis très content de sa jumelle la C zéro, mais 150 km, même en ville, c’est un peu beaucoup...
Deux VE au catalogue, c’est un peu juste comme offre : il faudrait peut-être commencer à proposer un engin plus performant. Comme rien n’est annoncé et qu’il faut bien 5 ans pour passer de zéro à la production en série, il faut être patient.
Dans l’article, il est question de nouvelles batteries : je voudrais bien connaitre les capacités et le coût de ces nouvelles batteries, pour savoir dans quelles conditions je pourrais changer la mienne dans quelques années. Ma voiture ne sera pas usée : une nouvelle batterie lui donnerait une seconde vie.

Posté le 22-04-2016 à 22:05:07 par Mihai

« Revient en force » ??? Cet article fait peur...Je ne croyais pas qu’ils soient tellement dans le délire chez Peugeot...

Que la Force soit avec vous...

Posté le 29-04-2016 à 18:05:53 par billoup1

Bonjour.
La iOn est une bonne voiture électrique, sauf qu’elle pèse plus d’une tonne, qu’elle est dérivée d’une thermique, que son informatique est en panne, avec le préchauffage, par exemple. Que son manque de diffusion laisse, chez certains concessionnaires, un manque de pièces de rechange, quelle doit encore utiliser une batterie au plomb de 12 Volts.
Peugeot attend les nouveautés en voitures électriques de son associé chinois, à prix comparable aux thermiques.
Merci.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Vidéo associée à cette actualité Présentation du Peugeot Partner Electric
Présentation du Peugeot Partner Electric
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème PSA annonce une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques
Lors de la présentation des comptes semestriels du groupe PSA, son Président Carlos Tavares a annoncé l’arrivée d’une nouvelle plateforme destinée principalement aux...
Évolution de la prime à la conversion des véhicules à partir du 03 août 2020
Le Ministère de la transition écologique a communiqué ce samedi 25 juillet 2020 sur un nouveau dispositif d’aides à la conversion suite au succès rencontré par le...
Echanges de bons procédés pour la voiture électrique entre Securecharge et Blooweels
2 entreprises adhérentes à l’AVEM, Blooweels et Securecharge, sont devenues des partenaires naturels par la complémentarité de leurs activités au service de la voiture...
Peugeot ouvre une boutique éphémère pour promouvoir la mobilité électrique
Chopard Groupe Automobile, qui depuis un an et demi commercialise les marques du Groupe PSA sur la Côte d’Azur, vient d’ouvrir une boutique éphémère au sein du centre...
Securecharge et Greenmove collaborent
La boutique en ligne qui commercialise des câbles de recharge ainsi que des chargeurs portables (ou Cordon de Recharge Occasionnel) pour voitures électriques et hybrides...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact