Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 14/01/2019 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1885 fois - Poster un commentaire


Formule E : Victoire surprise de Jérôme d’Ambrosio à Marrakech


Au volant de sa Mahindra, Jérôme d’Ambrosio a remporté une victoire surprise samedi lors de l’ePrix de Marrakech, seconde épreuve de la saison du championnat de Formule E. Son succès s’est en effet dessiné à 10 minutes du terme de la course lorsque les deux BMW d’Antonio Félix Da Costa et d’Alexander Sims, qui caracolaient en tête et se dirigeaient vers un beau doublé, se sont accrochées et ont ouvert une voie royale au pilote belge. Jérôme d’Ambrosio en profite également pour prendre la tête du championnat avec 12 points d’avance sur un duo composé de Jean-Eric Vergne et Antonio Félix Da Costa.

Un final à rebondissement

Dès le départ, l’ePrix de Marrakech fut mouvementé puisqu’au premier virage, Jean-Eric Vergne (second sur la grille de départ) tenta de griller la politesse au leader Sam Bird. Hélas pour lui, l’espace disponible pour passer s’avéra insuffisant et l’accrochage inévitable. La DS Techeetah du français partit en tête-à-queue semant une belle pagaille dans le peloton. Un épisode profitable aux deux BMW qui se retrouvèrent deuxième et troisième, encadrées par les deux voitures de l’écurie Virgin Racing pilotées par Sam Bird et Robin Frinjs.
Au bout de quelques tours, les deux BMW prirent le dessus sur Sam Bird pour prendre le commandement de la course. Sans creuser un très gros écart, elles semblaient se dirigeaient tranquillement vers les deux premières places lorsque, à moins de 10 minutes du terme de l’épreuve, Alexander Sims tenta de passer son coéquipier au bout de la longue ligne droite du circuit. Antonio Félix Da Costa résista et les deux voitures bloquèrent leurs roues et tirèrent tout droit. Le leader se retrouva bloqué dans les protections tandis que Sims rétrograda en quatrième position. La voie était libre pour la Mahindra de Jérôme d’Ambrosio qui était en embuscade. Il n’eut d’ailleurs pas trop à forcer son talent pour résister à la menace de Robin Frinjs et de Sam Bird, car l’incident provoqua l’entrée en piste de la voiture de sécurité qui ne s’effaça que pour le dernier tour de la course.



BMW : le crash après la domination

Pour ne pas avoir su faire jouer la course d’équipe, l’écurie BMW a perdu gros dans le crash de ses deux voitures. Au-delà du doublé qui lui semblait promis sur le circuit de Marrakech, elle a laissé passer l’occasion de faire le trou au championnat des constructeurs pour lequel elle est même devancée par l’écurie DS Techeetah. Déjà vainqueur du premier ePrix de la saison à en Arabie Saoudite, Antonio Félix Da Costa a lui aussi manqué le coche et, au lieu de prendre le large avec deux victoires en deux courses, se retrouve désormais à 12 points derrière Jérôme d’Ambrosio et à égalité avec Jean-Eric Vergne.
L’écurie allemande peut toutefois se consoler avec le niveau de performance affiché par ses deux voitures lors des deux premiers ePrix. Pour une première saison à s’afficher directement au sein d’une équipe, BMW n’a pas manqué ses débuts et peut nourrir de grandes ambitions pour la suite du championnat. Mais l’exemple du dernier championnat a montré que la régularité jouait aussi un rôle majeur dans la victoire finale et les points perdus bêtement ce week-end pourraient bien coûter cher en fin de saison.



Jean-Eric Vergne limite la casse

Vainqueur du dernier championnat de Formule E, Jean-Eric Vergne aurait aussi pu être le grand perdant de l’ePrix de Marrakech. Second de la première course de la saison, il semblait encore être très performant au Maroc comme l’atteste sa seconde position lors de la Super Pole. Bien placé sur la grille de départ, il tenta de prendre l’avantage d’entrée mais sa manœuvre trop audacieuse le pénalisa d’entrée puisqu’à l’issue de son tête à queue, il se retrouva en dernière position, condamné à une folle course poursuite.
Bien aidée par sa DS Techeetah, le pilote français entama alors une belle remontée qui lui permit de revenir à la 5ème place au terme de la course. De quoi engranger de précieux points au championnat dont il conserve la deuxième place provisoire. Une position d’autant plus confortable que, suite à sa mésaventure, Antonio Félix Da Costa n’a pas pris le large et que ses principaux rivaux annoncés, si l’on en juge par les résultats des précédents championnats, à savoir Sébastien Buemi, Lucas Di Grassi et Sam Bird, n’ont pas vraiment brillé depuis le début de la saison et sont en retrait au classement.



Premiers enseignements du début de saison

Si l’issue du championnat demeure très incertaine, d’autant plus que la nouvelle réglementation a totalement redistribué les cartes avec l’apparition de la seconde génération de Formule E, les deux premiers ePrix de la saison nous livrent tout de même quelques enseignements. Ils ont déjà démontré l’efficacité des BMW, des DS Techeetah, des Mahindra et des Virgin. Motorisées cette année par Audi, ces dernières ont confirmé leur potentiel avec la Pole position de Sam Bird et les deux places sur le podium de Frinjs et de Bird.
Si leur moteur n’est donc pas en cause, les Audi sont plus à la peine et leurs pilotes, Lucas Di Grassi et Daniel Abt, sont pour l’instant en retrait. Même chose pour Sébastien Buemi qui découvre une nouvelle voiture. Les performances aux essais qualificatifs de sa Nissan peuvent toutefois lui laisser quelques espoirs pour l’avenir, d’autant plus qu’il n’a pas été très heureux en course en ayant perdu de nombreuses places suite au tête-à-queue de Jean-Eric Vergne. Inquiétude en revanche pour le groupe motopropulseur de Mercedes qui pour l’instant n’a guère brillé, aussi bien au sein de l’écurie HWA dans laquelle le constructeur allemand s’impliquera directement la saison prochaine, qu’au sein de l’écurie Venturi malgré la présence au volant de Felipe Massa.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Formule E | ePrix Marrakech | BMW | DS | Audi | Nissan | Mahindra
Catégories : Voiture électrique |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Les électriques rivalisent d’élégance à Pebble Beach
Organisé en Californie sur le mythique parcours de Golf de Pebble Beach, le plus célèbre concours d’élégance automobile rassemble chaque année au mois d’août les...
Les nouveautés électriques attendues à Francfort
Evènement automobile de la rentrée, le salon de Francfort sera ouvert au public du 12 au 22 septembre. Organisé tous les deux ans en alternance avec le Mondial de Paris,...
Audi : Une trottinette électrique à 4 roues à recharger dans le coffre
BMW, Peugeot, Seat, Volkswagen, et maintenant Audi : La liste s’allonge des constructeurs qui développent et parfois proposent de petits engins de mobilité douce à...
Découvrez le programme des Journées AVEM !
A deux mois du lancement de la troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, nous sommes ravis de vous annoncer le programme et les premiers partenaires de...
LMX Bikes, une start-up prête à prendre son envol
Fabricant de motos électriques et de VTTAE ultra légers, LMX Bikes a fait de la philosophie de Colin Chapman « Light is right » (La légèreté est la solution) son credo....
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact