Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 02/10/2017 à 12:25 par Philippe Schwoerer - Lu 1782 fois - 10 commentaires


Erreur stratégique : Fin de la prime vélo à assistance électrique ?


Ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin a annoncé jeudi dernier, 28 septembre 2017, que sera supprimée dans 4 mois la prime de l’Etat de 200 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. En procédant de la sorte, le gouvernement n’oublie-t-il pas un peu vite que nombre de VAE sont achetés pour se rendre de chez soi jusqu’à son travail, en remplacement de l’usage d’une voiture individuelle ?

Disparition programmée

Ni les fabricants, importateurs, revendeurs, utilisateurs de vélos à assistance électrique, ni les associations de promotion de l’électromobilité ne pouvaient s’attendre à ce que disparaisse la prime de 200 euros accordée par l’Etat à l’acquisition d’un VAE. Il s’agit d’un signe très négatif sur un marché qui, jusque-là, était florissant ! Et ce, bien avant la mise en place du dispositif. Espérons seulement que la décision gouvernementale ne vienne pas le freiner trop brutalement. Non pas dans les 4 prochains mois, où, au contraire, il devrait être dopé justement par l’annonce de sa disparition. Mais ensuite, quand justement ceux qui avaient pris leur décision d’investir dans un VAE ou étaient prêts à le faire se seront dépêchés pour profiter de la mesure en sursis, et que ceux insuffisamment motivés pour le faire réfléchiront ensuite à plusieurs fois avant de signer le chèque ou le bon de commande.

Collectivités

Selon Gérald Darmanin, ce ne serait pas à l’Etat mais aux collectivités de subventionner l’acquisition des vélos à assistance électrique. Pourquoi ? Pas assez visibles ? Pas assez bruyants ? Annoncer la fin de cette mesure fait tâche alors qu’à une poignée de jours près, Paris organisait sa journée sans voitures ! Cette dernière opération visait justement à encourager le report modal vers les vélos, et en particulier les modèles à assistance électrique. Pour rappel, une étude BMA réalisée sur la période 2012-2016 a mis au jour qu’une personne sur deux ayant expérimenté le VAE en a pérennisé l’usage pour ses déplacements quotidiens. Bien sûr, des collectivités proposaient, proposent encore, et/ou proposeront demain des aides plus locales à l’achat de tels vélos. Mais toutes ne sont pas prêtes à la faire. Et ce, pour diverses raisons, parfois uniquement d’équilibre budgétaire sur des territoires qui connaissent peu les ralentissements de circulation ou des problèmes de pollution récurrents. En outre, certaines conditions d’obtention fixées par les communes et communautés de communes, notamment concernant le niveau des revenus du foyer, rendaient quasiment incontournable le scénario soutenu jusque-là par l’Etat.

250.000 VAE

A l’heure où le ministère de la Transition écologique et solidaire agite l’accord de Paris pour justifier un certain nombre de mesures prises par le gouvernement, comment comprendre la suppression d’une aide qui, mieux que de remplacer une voiture thermique par son équivalent électrique, permet d’alléger le trafic dans les rues de milliers de véhicules à 4 roues en les échangeant par des deux-roues bien plus doux pour l’environnement et la santé publique ? Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 250.000 VAE ont été acquis depuis l’hiver dernier en bénéficiant de la prime d’Etat. Combien de voitures diesel ou à essence restent-elles au garage grâce à cela ? Pour comparaison, depuis son institution en avril 2015, la prime de conversion pour la mise à l’écart d’un vieux modèle alimenté au gazole n’a été délivrée qu’environ 19.000 fois. En supprimant l’enveloppe de 200 euros accordée à l’acquisition d’un vélo à assistance électrique, l’Etat semble montrer qu’il ne juge pas crédible de considérer qu’un VAE puisse remplacer véritablement dans les foyers une voiture, de surcroît parmi les plus polluantes. C’est pourtant bien ce qui se pratique souvent, et ce vers quoi nombre de défenseurs de la mobilité durable souhaitent tendre !

La fin de la prime donne naissance à une autre ?

Comment ne pas rapprocher la disparition de la prime à l’acquisition d’un vélo à assistance électrique avec cette énigmatique case du tableau présenté en support de l’évolution de la prime à la conversion dans le dossier de presse émis le 19 septembre dernier par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Dans notre article sur le sujet (voir ici), nous évoquions « une disposition jetée un peu là en attendant que des contours plus précis soient définis ». De quoi s’agit-il ? Une prime, a priori accordée en se débarrassant d’une vieille camionnette ou d’une ancienne voiture particulière thermique, serait versée à hauteur de 100 euros, dans la limite de 27% du prix du véhicule, pour l’achat d’un engin neuf motorisé électriquement à 2 ou 3 roues, ou encore d’un quadricycle. Pour les ménages non imposables, cette aide serait même augmentée de 1.000 euros.

Couac ou stratégie de communication

Ce qui peut aussi surprendre dans l’annonce de la suspension de la prime de 200 euros distribuée encore pour 4 mois en achetant un vélo à assistance électrique, c’est que ce soit Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics qui en soit l’instrument, et non Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire. Bien sûr, un tel dispositif concerne les 2 portefeuilles. Mais jusqu’à présent, c’est bien l’ancien animateur d’émissions télévisées qui prenait la parole pour se prononcer sur les aides gravitant autour de la mobilité et du développement durables. Alors : refus de celui-ci de porter une mauvaise nouvelle dont il cerne les conséquences négatives sur la feuille de route qu’il souhaiterait suivre, ou institution d’un binôme saint Nicolas - père Fouettard revisité ?


Mots clés : prime | fin | vélo | assistance électrique | VAE | aide | achat | Gérald Darmanin | Nicolat Hulot | ministre | conversion | acquisition
Catégories : Aides financières | Vélo électrique | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 02-10-2017 à 13:29:34 par ZoéT

La fin de cette prime est incompréhensible dès la première année de la nouvelle présidence.

Posté le 02-10-2017 à 13:41:16 par Chris

On ne peut qualifier une industrie subventionnée de "marché florissant", puisqu’elle n’est pas autonome et qu’on ne sait pas si elle est viable sans aide extérieure.
Maintenant que les fabricants sont nombreux à avoir été encouragés grâce à ces subventions (qui croit encore qu’elles profitent aux consommateurs ?), un véritable marché va pouvoir se créer et il appartient à ces mêmes fabricants de le rendre florissant en innovant et/ou en améliorant leur productivité.

Posté le 02-10-2017 à 14:04:21 par Philippe Schwoerer

maintenons l’adjectif "florissant", puisque le marché l’était déjà avant l’aide toute récente. Depuis plus de 10 ans le marché du VAE a le vent en poupe. La prime à l’achat n’aura fait que grossir la progression sur une seule année.

Posté le 03-10-2017 à 13:44:10 par PMC

Je ne comprends pas cette décision. Je doute que les collectivités soient très nombreuses à prendre le relais. On recrée une situation de privilège au bénéfice des habitants des communes ayant un programme similaire.

Posté le 03-10-2017 à 21:22:43 par B. Stier

Dans la même incompréhension que PMC.

Posté le 05-10-2017 à 13:33:19 par VTTBordYY

Du grand n’importe quoi ! Depuis le temps qu’on l’attendait cette aide au vélo électrique.

Posté le 05-10-2017 à 14:25:37 par VWAccro

Reste plus qu’a pédalé les gars !!

Posté le 05-10-2017 à 16:02:24 par VAEPro

C’est effectivement un mauvais message envoyé au public, avec des répercussions pas faciles à gérer sur la filière : d’abord un emballement des ventes jusqu’à la disparition de la prime, puis un creux qui va durer des mois. Ce sera difficile pour les entreprises un peu fragiles de la trésorerie. L’impression globale qui en résulte, c’est que, comme le dit l’article bien construit, que le VAE n’est pas pris comme une solution sérieuse de mobilité durable par l’Etat.

Posté le 06-10-2017 à 16:25:39 par FULspeed

...et moi que j’espérais qu’on aurait même étendue la subvention aux autres moyen de mobilité électrique... Je roule en monoroue depuis presque un an désormais, je l’utilise tous les jours pour me rendre au travail et j’ai pratiquement arrêté l’utilisation de mon scooter. J’ai acheté la roue a plein prix, et une petite aide pour quand, un jour, j’aurai a la remplacer (elle est devenue incontournable!) aurait été bien appréciée!

Posté le 10-10-2017 à 08:50:19 par claudev

L’achat d’un vélo électrique est d’abord une démarche personnelle ,j’ai acheté un véhicule hybride car je voulais consommé moins de carburant. Une prime ne déclenche pas l’achat ,par contre elle permet au vendeur de s’assurer une marge confortable. Il n’ y a pas de fabricant en France de vélos électriques , aux mieux des assembleurs de moteur, batterie et le plus souvent de cadres chinois.Les collectivités ne doivent pas tout subventionné, pourquoi ne pas subventionner les acheteurs de téléviseur à LED lors d’un remplacement d’un vieux poste à tube qui consomme énormément ,il est encore possible d’obtenir gratuitement 5 ampoules chinoises à LED ,mais le populisme électoraliste n’est pas encore mort.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 10/04/2018 au 12/04/2018 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Active Hybrid : Le vélo à assistance électrique selon BMW
Voulu « électrique, élégant et unique » par BMW, combinant technologie innovante et design sophistiqué, le vélo à assistance électrique Active Hybrid embarque une...
Un nouveau dispositif pour l’achat des vélos à assistance électriques
Dans notre article intitulé « Erreur stratégique : Fin de la prime vélo à assistance électrique ? » et publié le 2 octobre dernier, nous nous inquiétions de l’annonce de...
Vendre ou acheter une voiture électrique d’occasion avec Macaleo.com
A l’heure où le gouvernement français s’apprête à proposer des primes à la conversion pour l’achat d’une voiture électrique d’occasion, le site macaleo.com pourrait être...
Prime à la conversion : le DP du ministère de la Transition écologique
Dans la droite ligne de l’interview accordée dimanche 17 septembre 2017 par Nicolas Hulot au quotidien Libération (notre article), le ministère de la Transition...
Bemobi et ses flottes promotionnelles du vélo à assistance électrique
Bemobi profite de la présente semaine européenne de la mobilité pour lever le voile sur sa nouvelle offre de gestion de flottes de vélos à assistance électrique pensée...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact