Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 03/02/2017 à 15:54 par Philippe Schwoerer - Lu 14095 fois - 34 commentaires


Du graphène dans les batteries pour faire mieux en voiture électrique qu’en thermique ?


Mille kilomètres d’autonomie, une quinzaine de minutes pour faire le plein du réservoir et régler l’opération : voilà 2 chiffres qui résument très rapidement le quotidien avec une voiture diesel ou à essence. A part les modèles Tesla et quelques concept-cars, on peut compter sur une moyenne de 150-220 km avec une compacte électrique, et au mieux une vingtaine de minutes pour régénérer à un peu plus de 80% les batteries, à moins de devoir compter plus de 10 heures depuis une prise domestique. Vraiment pas moyen d’inverser l’avantage !? Si, justement, avec le graphène ! Peut-être à peine une minute pour recharger le pack, mais une autonomie qui pourrait être portée à plusieurs milliers de kilomètres.

Paris-Nice impossible en VE sans recharge

Les voitures électriques commercialisées pourront-elles bientôt réaliser un Paris-Nice sans faire le plein ? Pourquoi une telle question ? Tout simplement parce que le 25 mai 2014, Jean Todt ne cachait pas son scepticisme au JDD concernant la mobilité électrique, prétendant que, de son vivant, il ne verrait pas une voiture électrique « faire Paris-Nice » sans recharge. Nous lui espérons de conserver une bonne santé encore longtemps, mais nous serions ravis de lui voir modifier ses propos. Le graphène qui s’apprête à être exploité pour les batteries de traction nous y aiderait. Une petite boutade amicale au président de la FIA, organisatrice des courses de Formule 1, qui a très certainement changé d’avis sur le sujet depuis que la fédération s’est lancée dans le e-Prix de Formule E. Plus globalement et plus sérieusement, les voitures électriques perdraient avec ce composé chimique 2 défauts, - souvent plus théoriques que réels -, qui les condamnent aux yeux de bien des automobilistes : une autonomie trop chiche et un temps de recharge beaucoup trop long par rapport aux modèles thermiques équivalents.

Extrait en 2004

Connu depuis la seconde moitié des années 1940, le graphène n’a pu être extrait du graphite que récemment, en 2004 plus précisément, par Andre Geim, physicien néerlandais d’origine russe attaché au département de physique de l’université de Manchester (Grande-Bretagne). Pour cette découverte, ainsi que les propriétés physiques et électrophysiques particulières qu’il a mises en évidence sur cette nouvelle forme cristalline du carbone, il a obtenu en 2010 le prix Nobel de physique. Le graphène constitue l’élément structurel de base des nanotubes de carbone de forme cylindrique et des fullerènes, sphériques. Ces 2 derniers sont également exploités en rapport avec les voitures électriques : les nanotubes de carbone dans les batteries, et les fullerènes en combinaison de l’hydrogène pour transporter ce dernier avant exploitation dans une pile à combustible. Les recherches sur les applications du graphène et de ses composés sont encore très récentes, mais elles montrent déjà que ces matériaux ont des capacités extraordinaires de stockage de l’énergie qui va les rendre incontournables.

Coûteuse extraction ?

S’il a été dit un jour que l’extraction du graphène était très coûteuse, c’est seulement parce qu’il n’y avait pas beaucoup de laboratoires capables de procéder à cette opération. Ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Ce composé se trouve à l’état naturel dans les cristaux de graphite. Désormais, il existe plusieurs méthodes pour l’en extraire : par arrachages successifs de très fines couches à l’aide d’un ruban adhésif, par échauffement sous vide et à très haute température de carbure de silicium, par décomposition catalytique à haute température d’un gaz carboné sur un métal, par oxydation dans un milieu acide.

Supercondensateurs et batteries

Une excellente capacité de stockage et à échanger les ions, une très bonne conductivité qui limite l’échauffement, la finesse des feuilles du matériau, tout cela permet d’envisager l’exploitation du graphène, aussi bien pour les supercondensateurs (ou supercapacités) qui sont utilisés pour recevoir rapidement et restituer de grandes quantités d’énergie, que pour des batteries à temps de rechargement très courts qui pourraient, au choix, être bien plus petites pour une même autonomie, ou d’une taille similaire pour un rayon d’action 4 à 10 fois plus élevé. En outre, tous ces accumulateurs auraient une durée de vie également supérieure, ne serait-ce qu’à celle des batteries au lithium. Qui s’en souvient : à l’origine la Bluecar de Bolloré devait être équipée de supercondensateurs pour ménager la batterie de traction. Ces supercapacités devaient intervenir un peu comme un dispositif tampon dont le rôle aurait été d’encaisser les fortes charge et décharges sur des temps courts, notamment dans les phases d’accélération du véhicule et de régénération par ralentissement. Voilà une application possible du graphène en composant de ces condensateurs spéciaux.

Trop beau pour être vrai ?

Le monde du véhicule électrique a connu au début du siècle actuel une foule d’annonces qui n’ont pas eu de véritables suites et qui ont quelque peu jeté le discrédit sur le genre à ce moment-là. Mais avec le graphène, nous en sommes déjà à une très prochaine phase de production de batteries qui l’exploitent. Depuis le printemps dernier, la société Graphenano, en Espagne, par l’intermédiaire de sa filiale Grabat-Energy, communique sur sa production de batteries au graphène capables de stocker jusqu’à 1 kWh d’énergie électrique dans 1 kg. Le groupe se réjouit, pour des accumulateurs commercialisés moins chers, de disposer d’un bloc qui, comparativement à son équivalent lithium-ion, dispose d’une capacité de 4 à 8 fois supérieure et une durée de vie 4 fois plus grande. En gros, 800 kilomètres d’autonomie pour un poids du pack mesuré à 100 kilos qu’il ne sera pas nécessaire de changer avant mise à la casse… euh… au recyclage, de l’engin. Temps de recharge : de l’ordre de la minute. Mieux qu’avec une voiture thermique ! Ces batteries devraient être disponibles dans le courant de la présente année. Des discussions seraient en cours avec des constructeurs automobiles qui pourraient les employer.

Fisker

Fisker Emotion : c’est peut-être bien le nom de la première voiture commercialisée avec des batteries au graphène. Jeté sur le devant de la scène il y a plus de 2 ans pour permettre la mise sur le marché d’une nouvelle génération d’accumulateurs développée à l’université publique de Los Angeles (Californie), Nanotech s’est allié avec le constructeur pour créer une coentreprise dédiée à la production de cette batterie au graphène. L’engin qui devrait être présenté dans quelques mois sous ses traits définitifs serait commercialisé l’année prochaine. Il s’agirait alors une grande première pour cette technologie d’accumulateurs qui, si elle tient ses promesses, sera très certainement convoitée par la plupart des constructeurs de véhicules électriques et hybrides rechargeables !


Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | batterie | graphène | Fisker Emotion | Fisker | Nanotech | supercapacité | supercondensateur
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Batterie |

Commentaires

Posté le 03-02-2017 à 17:43:48 par electronlibre

Et j’ajouterai que si cette avancée technologique tient effectivement ses promesses, c’est la fin(annoncée) de l’hydrogène, au minimum pour les véhicules légers.
La possibilité d’alléger les VE est le principal argument pour développer ces batteries.
Ensuite il faudra améliorer le rendement des moteurs surtout au niveau de la récupération de l’énergie.

Posté le 03-02-2017 à 22:58:42 par alexisbou

Bonsoir, si le graphene tient ces promesses on pourra enfin exploiter les moteurs électriques pour récupérer de l’énergie.
C’est bon pour les VE

Posté le 04-02-2017 à 09:21:43 par Christophe

Technologie prometteuse effectivement.
Cela veut dire qu’en remplacement d’un réservoir d’essence de 36 l sur une citadine, j’ai une batterie de 28,8 kWh soit plus de 24 utiles.
Donc la même citadine, qui ne sera pas alourdie, aura donc une autonomie réelle de plus de 300 km.
On a tous les avantages de la propulsion électrique sans les inconvénients des batteries actuelles.
La pollution par les pneus et abrasion de la route n’est pas augmentée, celle par les freins est diminuée et celle par la combustion est annulée.
En terme de CO2 par une analyse simpliste se basant uniquement sur le poids de matière active de la batterie, il n’y a pas de surproduction de CO2 à la fabrication du véhicule par rapport au VT équivalent.

Reste à connaitre la densité volumique. Je me prends à rêver qu’il soit possible d’électrifier des véhicules existants.

Posté le 04-02-2017 à 09:54:12 par Phenix83

Avancée technologique à saluer ,bravo les ingénieurs ! Questions aux initiés :quel sera le prix d’une batterie de 100 kg à base de graphène ? Pour mémoire la batterie de la ZOE qui contient en gros 30 kWh pèse 300kG et est estimée à 8000 Euros.Quel est le bilan énergétique de la fabrication de cette batterie graphène ,cad combien de kWh auront été nécessaires à la fabriquer ? Merci .
Dans tous les cas c’est un progrès appréciable.

Posté le 04-02-2017 à 11:17:24 par Pioune

Voilà des avancées intéressantes...
Espérons juste que l’extraction du graphène soit plus propre que celle du gaz de Schiste...
Le véhicule électrique porte haut la bannière du véhicule propre et écologique, mais il faut qu’il soit propre du début à la fin de sa vie.

C’est bien le moins qu’on puisse attendre, non ?

Posté le 04-02-2017 à 13:50:53 par Joris Jaguemonta

Très bonne avancée. Par contre petit coquille dans le paragraphe sur les supercondensateur. Ceux-ci sont aptes à recevoir et délivrer de grande quantité de puissance et non d’énergie.
Cordialement.

Posté le 04-02-2017 à 12:38:32 par JackyLBL

Le Graphène est la solution à tous nos problèmes de mobilité et de pollution! Une Tesla model-S 100-D actuelle qui fait 500 km d’autonomie, ferait 10 fois plus, soit 5000 km d’autonomie avec une batterie au Graphène ! Une ZOE ferait 4000 km ! Plus besoin d’attendre des heures pour recharger et donc plus besoin d’installer des milliers de superchargeurs partout dans le monde ! Quelques-uns suffiraient !
Plus de pollution non plus car avec des milliers de km d’autonomie, tout le monde voudra rouler en électrique ! Ça sera la fin des moyenâgeux moteurs thermiques au déplorable rendement, bruyants et polluants.
De plus le Graphène est bio dégradable et sa grande résistance mécanique et chimique donne une meilleure durée de vie que le lithium ion! Donc, plus de problème de batterie non plus !

Posté le 04-02-2017 à 14:23:24 par Christophe

@JackyLBL
La première voiture que vous citez est équipée de pneus 245×35R21 à l’avant et de 265×35R21 à l’arrière qui si leur durée de vie atteint 50 000 km auront libéré 246 mg/km de poussières de pneus dont une partie dans la fraction PM10, à comparer aux 5 mg/km libérés par la combustion d’un moteur thermique d’un VT récent.

J’espère que cette avancée ne va pas faire retomber dans les travers vécus avec l’avènement du VP. On pourrait en profiter pour changer de système d’exploitation mais cela semble difficile pour certains.

Posté le 04-02-2017 à 14:31:21 par Christophe

Si je compare maintenant :
- une C1 95g classique qui consomme 4,2 l / 100 km,
- la même convertie avec une batterie graphène de 28,8 kWh qui consommera environ 8 kWh/100 km,
- une Zoé dont ma consommation est actuellement de 14,15 kWh/100 km,
cela nous donne en énergie primaire en kWh / 100 km :
- C1 VT : 48,8,
- C1 convertie : moins de 25,
- Zoé : 43,8.
Cette technologie permet donc une baisse de la consommation énergétique donc potentiellement une baisse de la production nucléaire donc une baisse du coefficient de conversion EP/EF.
Je suis persuadé que si ce coefficient baisse, il sera beaucoup plus facile d’encourager les gens à rénover thermiquement leur logement par l’utilisation de moyens uniquement électriques moins chers.

Posté le 06-02-2017 à 00:05:24 par Duval

Une c1 95g ne consomme pas moins de 5l/100 en condition réel !

Posté le 06-02-2017 à 10:07:34 par Philippe Schwoerer

@Joris Jaguemonta

Pour traduire au mieux ma pensée, j’aurais dû écrire : "...pour recevoir et restituer de grandes quantités d’énergie par rapport à des temps de charge et décharge éclair, comparés aux batteries". Car effectivement les condensateurs sont idéaux pour les forts appels de puissance, la batterie plutôt pour le stockage de l’énergie. D’où, comme scénario idéal, des condensateurs tampons derrière lesquels la batterie prend le relais une fois l’allure acquise.

Posté le 06-02-2017 à 16:03:37 par Christophe

@Duval
"Une c1 95g ne consomme pas moins de 5l/100 en condition réel ! "
Avec mon ancienne 107 (106g) je consommai déjà moins de 5 l/100 km !
Soit vous ne pratiquez pas l’écoconduite soit vous l’utilisez dans des conditions inadaptées.

Etangement le 14,15 kWh/100 km pour la Zoé ne vous fait pas réagir or sur sprimonitor elle ressort à plus de 16,6 !

Posté le 07-02-2017 à 08:19:45 par Duval

14,5 kwh/100 kms c’est aussi étrange que votre 4,2, en tout cas je n’aimerais pas être votre passager #128012;

Posté le 07-02-2017 à 08:34:44 par Christophe

@Duval
Je suis cohérent, je compare bien en fonction de mon écoconduite sur différents véhicules.
Que sous entendez vous avec votre seconde partie ? L’éconconduite nécessite d’anticiper, cela veut entre autre dire que vous respecter les limitations de vitesse, les intervalles de sécurité, que vous évitez les freinages brusques (sur un VE la régénération c’est juste bon à faire parler, c’est beaucoup plus efficace de faire en sorte de ne pas en avoir besoin).

Posté le 07-02-2017 à 14:32:26 par Ibertech

La batterie de grabat avec le solaire à haut rendement sera la clé du futur mix énergétique espagnol a n’en pas douter, pas seulement pour la mobilité.

L’Espagne produit 20% du graphene a l’échelle mondial avec des startups tres en pointe dans l’innovation et la production.

Graphenano a créer la premiere peinture au monde a base de graphene qui se vend deja dans plus de 60 pays avec des proprietes etonnantes

mais travaille aussi sur un panneau solaire avec un rendement superieur a 60%.

tout cela sans subvention de l’union européenne.

Une autre startup espagnole travaille sur une batterie aluminium air renouvelable qui sera produite fin 2017 avec une autonomie supérieure à 1000 km.

Il s’agit d’Albufera Energy Storage et d’autres entreprises espagnoles ont des projets tout aussi bluffant.

Une chose est sur solaire haut rendement + graphène donneront l’indépendance énergétique a des pays très ensoleillés comme l’Espagne et une capacité technologique à forte valeur ajoutée.



Posté le 07-02-2017 à 15:04:04 par Marlot

" Temps de recharge : de l’ordre de la minute. Mieux qu’avec une voiture thermique ! "
Restons sérieux !
, pour recharger 100 kWh en 1 min, il faudrait une puissance de 6 000 kW (6 MW), soit env. 9 000 A en triphasé domestique ( #61672; câble pesant des tonnes)
Et je ne parle pas de l’usine à gaz dans l’électronique de chargement dans la voiture…

Posté le 07-02-2017 à 15:50:28 par mullaure

A quand une voiture de segment B ou C à un prix normal avec 1000kms d’autonomie et rechargeable en 20/30 minutes..?
C’est pour bientôt..?

Posté le 07-02-2017 à 17:06:55 par Ibertech

La batterie de grabat se rechargera en moins de 9 minutes avec les chargeurs actuels, mais avec ceux de 350 kw ou plus, on sera bien en dessous, bien avant 2020 prévu mi-2017 la commercialisation.

Un autre avantage de graphenano est qu’il est le premier producteur mondial de graphène à échelle industrielle, grâce à un procédé de production sans graphite(métaux rare chinois)top secret qui peut produire plus de 900 tonnes quand d’autres en produisent quelques tonnes seulement.

Une autre startup espagnole Graphene Nanotech (GPNT) medaille d’or au salon graphchina 2006 en produira 600 tonnes par semaine dans une usine ultramoderne à Zaragosse.

Pour revenir à l’article la gpa spano bolide de course a déjà testé la batterie de graphenano, donc fischer emotion ne sera pas la première a disposer d’une batterie graphène.

Le futur bolide electrique espagnol Velantur pourrait bien prochainement inclure la batterie de grabat energy dans un futur très proche.

la révolution du stockage et du solaire à haut rendement viendra d’Espagne en 2017.

Posté le 07-02-2017 à 20:51:00 par electronlibre

@ Ibertech
Merci pour toutes ces informations très intéressantes sur l’avance industriel de l’Espagne malgré les problèmes de ce pays.
Le graphène a la particularité de conduire la chaleur au point de violer la loi de Fourier (http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-graphene-viole-loi-conduction-chaleur-fourier-53740/) ce qui en fait un matériau extraordinaire aux multiples débouchés. Et on comprends mieux sa capacité à emmagasiner l’énergie très rapidement.

Ceci n’est pas une évolution, c’est une révolution!

Posté le 08-02-2017 à 09:23:15 par Christophe

@Duval
Je devrai acheter un VE d’occasion (actuellement je le loue en fonction du besoin et de son adéquation à celui-ci), j’essayerai d’en savoir plus sur l’utilisation des propriétaires précédents.
Admettons une batterie de 26,6 kWh de capacité brut et d’un nombre de cycles garantis de 1000. Cela veut dire que la batterie peut sortir 26,6 × 1000 = 26 600 kWh sans présenter de dégradation importante.
Avec ma consommation de 14,15 kWh / 100 km cela nous donne un potentiel de 188 000 km.
Avec la consommation moyenne sur sprimonitor de 16,98 kWh/100 km cela nous donne un potentiel de 157 000 km (soit 31 000 km de moins).
Si en plus j’intègre l’intensité des recharges, il peut y avoir de sacrées différences.
Donc même si ma façon de conduire (qui respecte les règles et les autres) ne vous convient pas, elle a plusieurs vertus dont réduire les émissions de GES, réduire la consommation énergétique et faire durer le produit, etc.

Posté le 10-02-2017 à 17:23:44 par mullaure

@Ibertech

Olé!!! Viva l’Espagna...

Posté le 18-02-2017 à 21:57:46 par Robert

Tout le monde s’emballe très bien.
J’y croirai quand je le verrai.
Expérience.

Posté le 23-02-2017 à 08:27:41 par Rickobotics

+1 Robert ! Les investissements de Grabat se comptent en millions d’€ sans aucune subvention... Risible pour une telle révolution, non ?! En attendant, tous les autres investissent des dizaines de milliards ds la techno actuelle qui a encore une belle marge de progression. Seraient ils tous à côté de la plaque malgré leur vision d’avenir (pour certains) ? Depuis le temps que l’on nous promet ce genre de révolution... Je te pensais moins naïf Philippe, dsl ! Un jour, oui, ds l’année, arrêtez de rêvez !

Posté le 23-02-2017 à 08:47:49 par Rickobotics

@Ibertech
La techno de charge actuelle c’est 50kW, donc en 9min tu charges 7.5kWh sans perte au Max quelques soit la techno. Avec 350kW en 8min, c’est 46kWh max, etc. La limitation actuelle vient d’une limite de charge à 1.5C, soit 30kWh pour bénéficier en continue des chargeurs actuels et jusqu’à 150kW pour les batteries de 100kWh. Avec la prochaine génération on devrait pouvoir atteindre les 3C max, donc plus de 120kWh pour bénéficier des chargeurs 350kW et 20min pour faire le plein. Là en effet, une batterie au Graphene peut améliorer le temps de charge en chargeant plus rapidement de plus petites batteries. 50kWh pour avoir 350km d’autonomie sur autoroute ds un véhicule hyper optimisé et une charge optimale à 350kW soit 7C et on arrive à tes 9min. C’est juste le Saint Graal du VE, et tu crois réellement que de petites start Up vont nous pondre cette révolution comme ça sans qu’un gros acteur n’ai pas déjà lorgné dessus ?! Arrêtez de rêver les gars, vous vous faites du mal !!

Posté le 23-02-2017 à 09:28:07 par Philippe Schwoerer

@Rickobotics
Rien de beau, rien de grand ne se fait sans un minimum de naïveté ! Regarde tout ce qui tourne autour d’Elon Musk ! On s’est bien fait taxer de naïfs, quand on a dit, alors que sortait le Roadster, que Tesla était en train de mettre une épine dans le pied des grands constructeurs et que se généraliserait un jour les VE à plusieurs centaines d’autonomie.

Pareil en voulant absolument associer EnR et VE il y a 10 ans. Et aujourd’hui, qu’est-ce que disent les grands acteurs de la mobilité électrique ? Pas autre chose.

Les batteries au graphème sont très attendues, et le sujet suscite l’intérêt des (futurs) électromobiliens. Regarde le compteur !

La plus grande naïveté, à mon avis, serait de croire qu’il n’y aurait plus de découvertes majeures en matière de stockage de l’électricité et de mobilité électrique.

Posté le 27-02-2017 à 14:24:03 par Ibertech

@Rickobotics

La batterie de grabat qui a été testé par TUV et Dekra bureaux indépendants, offre ces caractéristiques.

1.000 Wh/kg, un voltage de 2,3v, une charge/décharge de 100c, une durée de vie quatre fois supérieur(30 ans), une densité énergétique fois à huit fois supérieur, 20 à 30% d’espace en moins, aucun effet mémoire, première batterie au monde qui fonctionne en mode court circuit a 60% de ses capacités, moins de 100 kilos etc.

Qu’un groupe comme Chint qui est le siemens chinois ait racheté 10% du capital et investis 18 millions d’euros en ayant voulu plus...sans compter que la région de Murcia va financer pour 40 millions son plan d’industrialisation et son accélération.

Pourquoi ce patron vendrait son entreprise alors que le graphene est très en pointe(recherche et production) en Espagne et ouvre des perspectives gigantesques.

Puisque vous parlez de startup, vous vous rappeler ses fameuses grosses antennes de vos portables qui offraient peu de possibilité.

A présent grosse comme un grain de riz et une bande passante sans comparaison, he bien justement c’est une start-up espagnole fractus l’inventrice de celle ci qui contrôle plus de 80% du marché mondial et royalties comprises et possède 160 brevets.

Les fabricants asiatiques se sont fait prendre pour Copyright pour avoir essayé de copier cette technologie made in spain.


















Posté le 27-02-2017 à 14:24:03 par Ibertech

@Rickobotics

La batterie de grabat qui a été testé par TUV et Dekra bureaux indépendants, offre ces caractéristiques.

1.000 Wh/kg, un voltage de 2,3v, une charge/décharge de 100c, une durée de vie quatre fois supérieur(30 ans), une densité énergétique fois à huit fois supérieur, 20 à 30% d’espace en moins, aucun effet mémoire, première batterie au monde qui fonctionne en mode court circuit a 60% de ses capacités, moins de 100 kilos etc.

Qu’un groupe comme Chint qui est le siemens chinois ait racheté 10% du capital et investis 18 millions d’euros en ayant voulu plus...sans compter que la région de Murcia va financer pour 40 millions son plan d’industrialisation et son accélération.

Pourquoi ce patron vendrait son entreprise alors que le graphene est très en pointe(recherche et production) en Espagne et ouvre des perspectives gigantesques.

Puisque vous parlez de startup, vous vous rappeler ses fameuses grosses antennes de vos portables qui offraient peu de possibilité.

A présent grosse comme un grain de riz et une bande passante sans comparaison, he bien justement c’est une start-up espagnole fractus l’inventrice de celle ci qui contrôle plus de 80% du marché mondial et royalties comprises et possède 160 brevets.

Les fabricants asiatiques se sont fait prendre pour Copyright pour avoir essayé de copier cette technologie made in spain.


















Posté le 01-03-2017 à 01:55:47 par Rickobotics

Si une telle batterie existait à ce jour elle serait déjà utilisée ds le spatial ou militaire, hors considération de prix. Je ne demande qu’à le croire, mais je ne crois que ce qui se vend. Des technos révolutionnaires à base d’air comprimé, de nanoflowcell ou d’hydrogène nous sont promises depuis 20ans. Une rupture techno arrivera forcement, mais commercialement rien d’attendus avant encore 10ans, et la plus probable est la batterie solide, puis la lithium air, avant même le Graphene. Philippe, pour Tesla ce n’était pas de la naïveté, juste de l’enthousiasme partagée par un visionnaire qui au final n’a pas inventé grand chose mais à enfin fait exactement ce qu’il fallait et pour les ENR juste du bon sens. Ce n’est d’ailleurs qu’un début et même Musk attend toujours un exemplaire fonctionnel d’une batterie révolutionnaire pour faire un chèque de 10 milliards de $. Alors quand je lis des investissements en dizaines de millions ...

Posté le 01-03-2017 à 07:53:03 par Christophe

Rickobotics où comment mettre le mot Tesla dans toutes les conversations.
J’espère que tu es bien payé au moins.

Posté le 01-03-2017 à 08:49:32 par Christophe

Puisque Rickobotics veut parler des pneus et de Tesla, parlons-en.
TMS dimensions des pneus : 245×35R21 à l’avant et 265×35R21 à l’arrière, masse usable par pneu 2,9 kg à l’avant et 3,2 kg à l’arrière.
Considérons qu’un train de 4 sera à la corde en 80 000 km, cela nous donne une production de 154 mg/km en PM100.

Comparons avec une Mia : pneus 155×65R14 avec une durabilité de 40 000 km d’un train de 4 on est à 146 mg/km.

Si on intègre les masses respectives, on peut affirmer que pour l’abrasion de la chaussée et les poussières de freins, la seconde est bien moins émettrice que la première.

On peut donc en conclure que la Mia est une bien meilleure réponse aux problématiques environnementales mais quand on ne veut pas prendre les TC parce que "cela pue", on doit se dire qu’une Mia ce n’est pas assez bien.

Pour comparaison, selon l’ADAC à l’échappement particules :
- 208 hdi : 0,9 mg/km diamètre moyen selon mes calculs 11,3 micromètres donc dans la fraction PM100,
- PIV : 0,2 mg/km diamètre moyen selon mes calculs 0,9 micromètres donc dans la fraction PM10.

Posté le 01-03-2017 à 08:52:32 par Philippe Schwoerer

@Christophe
Rickobotics évoque Tesla en réponse à une de mes interventions au-dessus où j’amène le sujet.

@Rickobotics
En tout cas je veux bien y croire à cette technologie de batteries au graphème. Effectivement, si dans les quelques années à venir il n’en sort rien de bien plus concret, je reverrai bien sûr ma position. Je me rappelle encore d’un temps où l’on disait que les batteries lithium ne pourraient pas convenir aux voitures électriques !

Posté le 06-03-2017 à 19:32:25 par Ibertech

@Rickobotics

Vous n’aurez pas à attendre une dizaine d’années la premiere ligne de production est installée et sachez que Airbus Ds serait officiellement client(4 fevrier 2016) pour ses futurs drones, avions, satellites.

Il n’a eu aucun dementi de l’avionneur entre temps.

Dans un premier temps 20 lignes de production et le recrutement du personnel s’accelere en vue de mi-2017.

http://vu.fr/38e

Pour ce qui est des fabricants automobiles ce sera un peu plus tard pour raison de confidentialité(accords avec d’autres fournisseurs).

Ensuite une deuxieme usine avec un investissement de 350 millions et une troisieme usine en Chine est prevue.

Une chose est certaine le projet est en tres bonne voie en phase d’industrialisation.






Posté le 02-04-2017 à 12:21:49 par NILLY 973

Bonjour vraiment super les infos et vite le graphene

Posté le 04-05-2017 à 23:31:26 par Yo

Mouais, je doute un peu, une capacite pareille, ca aurait fait beaucoup plus de bruit que ca si c’etait avere. Ca sent la magouille facon EESTOR et ses supercondensateurs magiques...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Toutes les voitures électriques en vente en France 5/5
Dernier volet de notre dossier consacré aux voitures particulières électriques disponibles actuellement sur le marché français du neuf, et rapidement présentées selon...
Toutes les voitures électriques en vente en France 4/5
Avec ce quatrième volet de notre dossier consacré aux voitures particulières électriques disponibles actuellement sur le marché français du neuf, et rapidement...
Toutes les voitures électriques en vente en France 3/5
Troisième volet de notre dossier consacré aux voitures particulières électriques disponibles actuellement sur le marché du neuf et rapidement présentées selon l’ordre...
Toutes les voitures électriques en vente en France 2/5
Suite de notre dossier en 5 volets consacré aux voitures particulières électriques proposées actuellement sur le marché du neuf et rapidement présentées selon l’ordre...
En Grande-Bretagne, la recharge sur autoroute bientôt au même prix qu’à la maison !
En Grande-Bretagne, Ecotricity n’est pas qu’un fournisseur d’énergie verte. Il gère également « The Electric Highway » avec environ 300 stations de recharge pour...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact