Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 22/07/2016 à 11:42 par Philippe Schwoerer - Lu 7908 fois - Poster un commentaire


Décret pour la recharge des VE et le stationnement des vélos dans les bâtiments neufs


Le décret 2016-968 relatif aux obligations, lors de la construction de bâtiments neufs, en matière d’installations dédiées à la recharge des véhicules électriques et hybrides rechargeables et concernant les infrastructures permettant le stationnement des vélos, a été publié le 16 juillet dernier. Prenant effet le 1er janvier 2017, il étend les dispositions actuellement prévues dans le code de la construction et de l’habitation pour l’édification des bâtiments d’habitation ou tertiaires, à ceux à usage industriel, accueillant un service public, constituant un ensemble commercial, ou abritant un cinéma, équipés de places de stationnement. Le texte s’adresse ainsi aux propriétaires et copropriétaires, syndics de copropriété, maîtres d’ouvrage (l’Etat, les collectivités territoriales, les services publics, ainsi que les maîtres d’ouvrages privés), maîtres d’œuvre, constructeurs et promoteurs, architectes, et entreprises du bâtiment.

La recharge des véhicules branchés

Concernant les bâtiments à usage d’habitation, industriel ou tertiaire, il n’est plus question de se limiter aux parkings clos et couverts : tous les parcs de stationnement sont concernés par l’obligation de pré-câbler une partie des places des immeubles neufs en vue de l’installation ultérieure éventuelle d’un point de charge. Afin d’éliminer de mauvaises interprétations possibles, parmi les corrections apportées par le décret, une précision importante : l’ajout de la notion de « circuit électrique spécialisé » pour l’alimentation des infrastructures de ravitaillement en énergie. Le législateur pense aussi aux motos et scooters électriques dans la formulation de ses exigences en matière de pourcentage « des places de stationnement destinées aux véhicules automobiles et deux-roues motorisés ».

1 place au minimum équipée

Avec une place au minimum équipée, deux pourcentages ont été définis, en matière de pré-équipements dédiés VE et VHR, pour chacun des types de parkings : jusqu’à 40 places, et au-dessus de cette limite. Pour les bâtiments neufs, ces pourcentages sont fixés à 50 et 75% s’ils sont à usage d’habitation, à 10 et 20% pour ceux accueillant des services publics, tertiaires ou industriels, et à 5 et 10% pour ceux constituant un ensemble commercial ou abritant un cinéma. Le matériel installé éventuellement ensuite devra pouvoir supporter un système individuel de comptage des consommations. L’arrêté numéro 0164, daté également du 13 juillet dernier, précise que « les passages de câbles desservant les places de stationnement doivent être dimensionnés avec une section minimale de 100 mm ». Pour les bâtiments neufs à usage d’habitation, l’équipement doit permettre l’installation de points de recharge d’une puissance nominale unitaire minimum de 7,4 kW. Elle est portée à 22 kW pour les autres catégories de bâtiments.

Stationnement des vélos

Toujours avec l’objectif de favoriser la mobilité durable, le décret 2016-968 s’intéresse aussi au stationnement des vélos, à assistance électrique ou non. Avec leur batterie amovible, la fonction de recharge des VAE peut-être dissociée de celle du parking. Les bâtiments neufs d’habitation groupant au moins 2 logements et comprenant un parc de stationnement d’accès réservé aux occupants de l’immeuble, ainsi que ceux à usage de bureaux ou industriels avec des places de stationnement destinées aux salariés, ceux encore accueillant un service public avec des places ouvertes aux agents et aux usagers, et ceux enfin constituant un ensemble commercial ou accueillant un cinéma proposant un parking pour leur clientèle, doivent être équipés d’au moins un espace réservé au stationnement des vélos. La capacité de cet endroit est précisée dans l’arrêté relatif à l’application des articles R. 111-14-2 à R. 111-14-8 du code de la construction et de l’habitation, le plus récent étant le numéro 0164 déjà cité plus haut.

Les dispositions de l’arrêté

La zone destinée au stationnement des vélos pour les types de constructions vus ci-dessus « est couverte et se situe de préférence au rez-de-chaussée du bâtiment ou au premier sous-sol. Cet espace peut également être réalisé à l’extérieur du bâtiment, à condition qu’il soit couvert et situé sur la même unité foncière ». A noter que le parking vélos peut être constitué de plusieurs emplacements. Question dimensionnement, pour les bâtiments d’habitation, avec une superficie totale minimale de 3 m2, l’espace doit posséder une superficie de 0,75 m2 par logement jusqu’aux deux-pièces, et 1,5 m2 dans les autres cas. Ceux à usage de bureaux sont soumis à 2 contraintes : le parking vélo doit disposer d’une superficie représentant au moins 1,5% de la surface de plancher et permettre de former un nombre de places de vélos calculé par rapport à 15% de l’effectif total de salariés accueillis simultanément sur le site, selon déclaration du maître d’ouvrage. Les bâtiments industriels, en revanche, ne sont soumis qu’à la dernière contrainte, de même que ceux qui accueillent un service public, les places étant dans leur cas destinées aussi bien aux agents qu’aux usagers. Le pourcentage tombe à 10% de l’effectif de la clientèle et des salariés accueillis simultanément dans les bâtiments formant un ensemble commercial ou abritant un cinéma.


Liens supplémentaires pour nos membresTexte du décret n°2016-968




Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | borne de recharge | stationnement | VAE | VHR | décret | bâtiment neuf
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Aides financières | Borne de recharge | Vélo électrique | Scooter électrique |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème A partir de 55 euros la location d’un vélo électrique avec Decathlon
Début juin, l’entreprise va tester à Lyon et Paris son service de location par abonnement sans engagement avec 5 modèles de vélo de sa marque B’Twin, dont 2 à assistance...
ConnectBike Deliver-E + : Vélo électrique pour la restauration livrée
Ce sont 2.500 exemplaires du Deliver-E + qui seront mis en service progressivement à partir de juillet prochain. Développé par Giant Benelux et ConnectBike pour une...
Coup de pouce vélo : Ca vaut le coup d’en profiter !
En vigueur depuis le lundi 11 mai 2020, le dispositif Coup de pouce vélo connaît un succès important. Il s’intègre au programme Alvéole porté en partenariat avec la...
Le VAE intelligent Angell fabriqué par Seb en France
Fruit de la réflexion de Marc Simoncini, fondateur de Meetic, ce VAE urbain, que nous avons présenté fin novembre dernier, sera exclusivement fabriqué à l’usine...
Utilisateurs de VE en Région Sud-PACA : votre avis nous intéresse
Dans le cadre de la réalisation d’une étude soutenue par la Région Sud-Provence-Alpes-Côte-d’Azur et l’ADEME, l’Association AVEM souhaite recueillir votre retour en tant...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact