Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 02/02/2017 à 09:00 par Philippe Schwoerer - Lu 5872 fois - 7 commentaires


Comment les pétroliers appréhendent-ils le développement des véhicules électriques ?


Dans un article mis en ligne sur son site hier, mercredi 1er février 2017, et intitulé « Voiture électrique : les producteurs de pétrole affichent leur sérénité », le quotidien Les Echos s’est interrogé sur la vision que ces industriels ont du développement des véhicules survoltés. Quand certains n’y voient qu’une pénétration anecdotique, même à long terme, d’autres préparent leurs réseaux à la révolution branchée.

Une menace sérieuse

Le point de départ de la réflexion menée par Les Echos pourrait être cette note datée d’octobre 2016 dans laquelle l’agence de notation Fitch qualifiait le véhicule électrique de « menace sérieuse pour les compagnies pétrolières », prévoyant de potentielles difficultés de financement si les investisseurs venaient à se tourner vers des productions davantage dans les tendances actuelles. Alors que les Pays-Bas et la Norvège s’acheminent vers une interdiction quasi totale de vente et/ou de circulation sur leurs territoires des modèles thermiques, qu’en serait-il si des nations majeures en termes de population, comme la Chine, l’Inde et/ou les Etats-Unis, suivaient !?

Baisse inférieure à 1% de la consommation de pétrole en 2040

Selon Les Echos, « les scénarios les plus optimistes sur l’essor du véhicule électrique prévoient une légère baisse de la consommation de pétrole ». C’est ce que pensent aussi les dirigeants des compagnies pétrolières saoudienne Saudi Aramco et britannique BP. PDG de la première, Amin H. Nasser se fie aux prévisions qui estiment le nombre de VE à 150 millions à horizon 2040, quand la flotte mondiale atteindra alors 2 milliards de véhicules légers, soit un taux de pénétration de 8%. Il se rassure également par le fait que la consommation de pétrole est absorbée à 30% par les camions, avions et navires, et à 15% par la pétrochimie. Même discours chez BP, et des estimations proches à l’Agence internationale de l’énergie qui a calculé que 150 millions de VE en circulation ne ferait baisser la consommation de pétrole que d’à peine 1% de son total mondial !

Total et Shell préparent le terrain

A la tête de Total, Patrick Pouyanné a une vision très différente : « Je suis persuadé que le véhicule électrique va se développer plus vite qu’on ne le pense, notamment en Chine, pour des raisons de santé publique et de pollution locale, et dans les grandes métropoles occidentales ». Son groupe étudie actuellement un maillage de 300 bornes de recharge implantées dans ses stations-service le long des grands axes dans les zones extra urbaines. L’article des Echos a relevé dans le Financial Times que la compagnie Shell s’est engagée dans une réflexion similaire.


Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | pétroliers | pétrole | 2040 | BP | Total | Shell | borne de recharge | Saudi Aramco
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 02-02-2017 à 11:52:23 par Seb

Aveuglement ou auto-persuasion ?
Ne pas voir aujourd’hui l’impact majeur que vont avoir les véhicules électriques et hybrides rechargeables sur le marché des producteurs de pétrole est vraiment incroyable !
Ils me font un peu penser aux discours que tenaient EDF et ses collègues grands énergéticiens (BP en tête) sur le solaire et l’éolien ..!
Ils sont déjà la tête dans le sceau avec le prix du pétrole actuel, et ils ne veulent pas voir ce que chaque observateur peut déjà voir : La consommation de pétrole va baisser, les compagnies pétrolières et les états pétroliers arriveront bientôt au même résultat que les gros producteurs de charbon (Peabody...).

Posté le 02-02-2017 à 13:25:29 par Didier Bonaventure

Aveuglement volontaire? Et on comprend bien qui défend la thèse du "mais non, tout va bien, le pétrole est là pour durer" et nous tuer!!! Pathétiques et irresponsables sont ces investisseurs. Comment peuvent-ils regarder dans les yeux leurs enfants. Solution : investissez intelligemment vos argents dans les énergies renouvelables!

Posté le 02-02-2017 à 17:03:55 par Daniel

J’espère que ces futures bornes de recharge seront accessibles avec une simple CB, comme les pompes à carburant, et qu’il ne faudra pas en plus un carte dédiée. Il serait d’ailleurs temps qu’il y ait une simple interopérabilité entre les différents réseaux de recharge.

Posté le 02-02-2017 à 19:51:37 par bigbluejlr

les futures bornes de ces opérateurs ne représenteront rien en volume de consommation.
une personne qui a une Tesla recharge moins de 5 % sur des superchargeurs gratuits ! le pourcentage sera encore beaucoup plus faible quand les chargeurs rapides sont payant. La charge se fait principalement au bureau ou à la maison, ce qui est mortel pour les pétroliers et pourtant une charge rapide peut être pratique mais pas à n importe quel prix ! les prix d allegro sont 4 à 5 fois le prix de la maison résultat personne ....
la solution constituer un reseau de bornes semi rapides, par la mise en commun de bornes de particuliers moyennant une rémunération juste. cette solution peut contribuer à mettre en place rapidement un reseau de bornes étendu ! je travaille sur une offre commerciale qui va en ce sens

Posté le 03-02-2017 à 00:13:13 par soub56

Les futures bornes TOTAL ne représentent peut-être rien en consommation, mais elles sont utiles, elles, pour ceux qui feraient de longs trajets avec les futures batteries de 50 kWh,60 kWh et plus.
Les bornes semi-rapides ou rapides sont inutiles...Comme vous le dites fort justement au début de votre commentaire, les charges se font principalement à domicile et au bureau quand c’est possible.
Avoir un VE sans possibilité de recharge à domicile ou au bureau n’est vraiment pas judicieux, pour ne pas dire que c’est une ...erreur!
Seules les bornes rapides ont de l’intérêt, minimum 50 kW, 100 à 150 serait bien.
Pourquoi voulez-vous développer un réseau de bornes semi-rapides? Je n’ai jamais vu personne se charger à la borne de mon village : pourquoi perdre une heure à recharger pour récupérer 15 km, alors qu’il y a une borne 22 kW à 12 km ( 100 km de récupérés en 1 heure) et une borne 50 kW à 15 km ( 100 km de récupérés en 30 minutes?

Posté le 08-02-2017 à 13:27:35 par mullaure

Ceux qui ne misent pas sur l’électrique on grand tort...
ça serait sans compter sur les nouvelles batteries ou hypercondensateurs au graphène qui vont révolutionner l’autonomie et le temps de charge des VE.
Une VE avec 1.000 kms d’autonomie rechargeable en 1/2 heure...ça vous dirait ? Et bien, c’est pour dans quelques années.

Alors Messieurs les pétrolier récalcitrants à l’électrique, vous feriez bien de commencer dés maintenant votre reconversion..!

Posté le 08-02-2017 à 13:33:08 par mullaure

...Et d’accepter que le diesel, c’est bientôt fini...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Les utilisateurs témoignent en vidéo sur la chaîne YouTube de l’AVEM
Chers lectrices et lecteurs de l’AVEM, Aujourd’hui, nous inaugurons la rubrique « les utilisateurs témoignent » de notre chaîne YouTube. A travers cette nouvelle...
Une offre de borne à la demande pour répondre au mieux aux besoins de recharge des habitants
La possibilité de se recharger facilement fait partie des critères décisifs d’achat pour les personnes qui souhaitent acquérir un véhicule électrique. Afin de répondre...
Total reprend les bornes d’Autolib’ et affiche ses ambitions dans la recharge
Les rapports entre la Ville de Paris et Total n’ont pas toujours été au beau fixe. On se souvient du véto de la municipalité parisienne quant au souhait du groupe...
EVBox élargit son offre avec EVBox Charge, une application pour payer la recharge de VE par carte bancaire
EVBox, premier fabricant de solutions de recharge intelligentes et évolutives pour véhicules électriques, présente sa nouvelle application de mobilité, EVBox Charge....
KEBA, la société autrichienne qui met en musique les bornes de recharge
Nouvel adhérent à l’AVEM, KEBA est concepteur et fabricant de bornes de recharge intelligentes pour véhicules électriques. Afin de mieux comprendre l’offre de KEBA, nous...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact